Voidchaser – Entrevue à propos de la sortie du EP « Odyssey » du groupe sci-fi metal progressif Québec-Stockholm

Dernièrement, notre journaliste Marc Desgagné (MetalUniverse.net) a réalisé une entrevue avec la formation metal progressive montréalais Voidchaser. Combinant science-fiction et metal, les membres ont sorti leur premier EP de 4 titres « Odyssey » le 2 février 2024. Lourd et mélodique, tout en mettant de l’avant la musique progressive, Une alliance entre Montréal et Stockholm, leur musique est souvent comparée à Opeth, Dream Theater, Haken et Between The Buried and Me. Voidchaser nous parle de cette nouvelle sortie et de plusieurs autres choses. Une entrevue très généreuse et intéressante sur plusieurs sujets. Bonne lecture!

MU : Tout d’abord, pourriez-vous nous parler brièvement de la création de Voidchaser et vos principales influences?

Voidchaser : Au départ, ce qui allait devenir Voidchaser était pensé pour être un groupe live pour interpréter les compositions personnelles de notre chanteur, Chad. Initialement, Chad avait contacté André, à la batterie, et Cam, l’ancien bassiste du groupe, et ils avaient commencé à pratiquer les chansons entre eux, quelque part au début de l’année 2023. Les gars étaient tombés en amour avec les chansons et les thèmes de science-fiction explorés dans les compositions de Chad. À partir de là, ça a éventuellement évolué d’un simple groupe live à une collaboration de groupe en tant que tel. Les chansons de Chad sont progressivement devenues les chansons de Voidchaser. C’est ensuite que Jeff, à la guitare, a rejoint le groupe peu après. Après seulement un mois d’existence, on est allés en studio et on a enregistré « Valkyrie », suivi de notre premier concert peu de temps après. C’est plus tard que Jici est arrivé dans le groupe, en remplacement de Cam à la basse.

Nos influences musicales sont variées, mais ce qui inspire nos compositions c’est surtout : Dream Theater, Opeth, Rush, Dethklok, Meshuggah, Haken, et bien d’autres encore!

MU : Qu’est-ce qui a inspiré le concept derrière votre premier EP, « Odyssey »?

Voidchaser : En fait, les chansons « Tyrant » et « Far Away » faisaient partie d’ancien album que Chad avait composées lors de ses débuts à Montréal, après avoir quitté le Nouveau-Brunswick d’où il est natif. Il s’est surtout inspiré des événements de vie qui ont marqué son arrivée dans la grande métropole, mais évidemment il les a exagérés, avec une petite touche de science-fiction!

Avant même de les enregistrer, les chansons du EP faisaient déjà partie de notre répertoire live. La chanson « Crusader » n’était pas dans l’album d’origine de Chad, mais on a trouvé que son contenu, tant au niveau des paroles que de la musique, collait bien avec les deux autres, alors on l’a adapté légèrement et on l’a inclus ans l’EP qu’on a baptisé « Odyssey ».

Quand Chad nous a annoncé qu’il quittait le Québec et allait vivre en Suède pour le travail en Février 2024, on s’est dit qu’il faudrait sortir des chansons avant son départ. C’est ce qui nous a poussé à produire nous-mêmes « Odyssey », de l’enregistrement jusqu’au mixing, en l’espace de trois mois seulement. On se dit maintenant que c’est dangereux de savoir qu’on peut produire un EP en si peu de temps!

MU : D’ailleurs, d’où vient l’idée pour ce qui est des graphiques (pochette/artwork), dont « Odyssey » et celui du single « Tyrant »? Est-ce quelque chose que vous aimeriez explorer aussi au niveau des vidéos?

Voidchaser : Pour l’illustration, on s’est vraiment inspirés du style de notre premier single, « Valkyrie ». L’allure de bande dessinée plaisait beaucoup au groupe. On visait un style un peu rétro, naïf et avec des couleurs vives. On avait en tête un dessin qui rendrait hommage aux comic books des années 50 et 60, comme dans l’univers du jeu vidéo « Fallout ».

Pour en arriver aux images de pochettes en tant que telles, on a contacté une artiste située en Indonésie qu’on a découvert par hasard en faisant nos recherches. On a tellement aimé son style, qu’elle décrit comme étant minimaliste et psychédélique, qu’on l’a contacté pour faire la pochette de « Odyssey », et du single « Tyrant ». Elle était bien surprise quand un band de death métal progressif de Montréal et Stockholm l’a approché, mais ça a donné un résultat dont on est tous extrêmement satisfaits!

MU : Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur la manière dont vous avez fusionné différentes influences musicales pour créer votre son distinctif?

Voidchaser : Ce qui nous guide toujours, c’est l’idée de créer du métal progressif accessible, ce qui veut dire complexe et recherché, mais sans être trop technique ou dur à suivre. On veut que nos chansons aient des moments où les auditeurs se sentent à l’aise, comme une sorte de fondation sur laquelle s’appuyer. C’est ce qui fait qu’on joue beaucoup sur les contrastes et on combine des moments extrêmement violents, suivis de sections très harmonieuses et parfois planantes. À la blague, on aime dire qu’on est un peu comme les Bon Jovi du death métal : des mélodies catchy, des belles harmonies, des chansons d’amour, des solos enivrants… À part pour le growl, la distorsion et les guitares à 8 cordes, c’est pas mal la même chose!

On est aussi très éclectiques dans nos goûts musicaux, ce qui fait qu’on aime ajouter différentes épices à notre musique. Jeff est un guitariste de formation jazz, André a étudié la batterie dans toutes sortes de style, Chad est entre autre versé dans la production sonore de jeux vidéos et de musique électronique EDM, et Jici est un multi-instrumentiste touchant à plusieurs styles musicaux. Au final, oui on écoute beaucoup de métal, mais aussi du théâtre musical, de la pop, de la musique classique, du classic rock, de la musique alternative, et bien d’autres choses encore. Ça donne une sonorité particulière à nos chansons, qui vont au-delà du death ou du prog métal pur.

MU : Comment décririez-vous le processus de création et de collaboration au sein du groupe pour cet EP en raison de la distance? Comment avez-vous procédés?

Voidchaser : « Odyssey » a été réalisé avant que la distance ne devienne un réel enjeu, parce que Chad était encore avec nous à Montréal. Mais, maintenant qu’il vit à Stockholm, notre façon de travailler reste sensiblement la même.

D’abord, au niveau des paroles, on doit vraiment saluer la créativité de Chad. C’est lui la plume du band, et c’est lui qu’on doit remercier pour avoir créé cet univers-là dans lequel s’insère « Odyssey », et d’autres chansons à venir.

Au niveau musical, pour partager nos idées, on utilise beaucoup le MIDI, qui est comme un langage musical électronique qui se transmet facilement entre nos logiciels d’édition musicale. Habituellement, c’est Jici qui récupère tous les fichiers MIDI des membres du groupe et les retravaille avec ses touches personnelles. Avec des premières versions interprétées par des instruments électroniques et en donnant démocratiquement nos avis, on construit la chanson en ajoutant des éléments au fur et à mesure. Chacun apporte sa créativité singulière : Chad va sortir son dragon intérieur et sortir son plus beau growl, Jeff va faire un solo jazz par dessus un rhytme déjà très compliqué, André va créer un groove envoûtant à la batterie, et Jici va faire headbanger les gens en jouant la note qui leur donnera envie de bouger. On aime explorer chaque idée qui nous vient sans trop y mettre de pression, on laisse aller nos pensées intrusives et nos fantaisies de mélanger les genres, ce qui donne souvent des résultats surprenants – comme vous allez le voir dans les prochaines chansons!

Quand on est prêts à jouer les chansons, on remplace les instruments électroniques par nos interprétations avec les vrais instruments, on choisit les meilleurs prises, et progressivement la chanson devient de plus en plus réelle, jusqu’au résultat final que l’auditeur entend sur les plateformes. Ensuite, Jici et Chad s’occupent du mixing ensemble, suivi du mastering qu’on fait faire par des professionnels. Pour « Odyssey », on a tout enregistré dans le home studio de Jici, sauf la batterie pour épargner ses pauvres voisins – la batterie été enregistrée au Studio Basebin à Montréal, avec un ingénieur de son.

Pour les prochaines chansons, le processus sera très semblable, mis à part que Chad enregistrera lui-même le chant et la guitare chez lui à Stockholm avec son équipement, et on pourra collaborer à distance grâce à la technologie d’aujourd’hui. C’est pas quelque chose qu’on aurait pu faire en 1994 mettons, mais c’est assez hallucinant toutes les options technologiques qui existent aujourd’hui en 2024!

MU : Quels ont été les défis principaux que vous avez rencontrés lors de l’enregistrement et de la production de « Odyssey »?

Voidchaser : La principale contrainte qu’on avait était le facteur temps. On voulait sortir le EP et jouer une dernière fois avant que Chad quitte le Canada, en Février 2024. Mais en ayant seulement commencé à enregistrer en Novembre 2023, ça faisait que c’était un objectif très ambitieux. Mais maintenant qu’on a réussi et qu’en plus on voit les réactions positives du public, ça a vraiment renforcé notre collaboration en tant que groupe, en plus de nous donner beaucoup de confiance pour les projets à venir!

MU : « X-167493 » offre une introduction captivante à l’EP. Pouvez-vous nous en dire plus sur le concept derrière cette piste et comment elle s’intègre dans l’ensemble de l’œuvre?

Voidchaser : Pour « X-167493 », en fait on voulait amorcer une atmosphère non seulement pour l’EP, mais aussi pour l’univers de Voidchaser. On commence par entendre le message comme quoi un rebelle aurait volé un vaisseau spatial (le vaisseau qui s’appelle : Voidchaser). On comprend entre les lignes que le message est une propagande servant au « grand méchant » de notre récit, le fameux « Tyrant ». Et si on écoute attentivement l’introduction, on entend plusieurs petits clins d’œil aux chansons qui figureront dans l’EP.

MU : « Tyrant » semble explorer des thèmes politiques et sociaux profonds. Quel message espérez-vous transmettre à travers la chanson?

Voidchaser : Bien sûr, il y a des parallèles avec la vie réelle et des thèmes qui touchent à la réalité d’aujourd’hui, mais notre but n’est pas de véhiculer un message plus profond que l’histoire qu’on raconte. Le tyrant, comme le reste de notre univers, est fictif et vise à offrir une expérience imaginaire au public. C’est une chanson qui présente l’antagoniste de ce chapitre dans l’histoire de Voidchaser et qui établit le monde dans lequel évolue nos protagonistes. Cela dit, si on devait reconnaître un message principal à transmettre, ce serait que la vie en général est meilleure lorsqu’on est unis plutôt que divisés.

MU : « Far Away » plonge dans le thème de l’amour interstellaire. Comment avez-vous abordé ce sujet dans votre musique, et quelle histoire vouliez-vous raconter avec cette piste?

Voidchaser : « Far Away » est en fait une histoire d’un amour, de persévérance et de sacrifice. Dans le premier couplet, les paroles du tyrant présentent notre protagoniste et son homologue romantique comme des individus travaillant en tant qu’agents diplomatiques pour celui-ci. Nos héros décident dans la deuxième partie de la chance qu’ils ne veulent plus être impliqués dans cet agenda de violence et de manipulation, et choisissent donc de s’enfuir ensemble. Pendant la chanson, on suit les deux amoureux alors qu’ils infiltrent un complexe militaire, le complexe « X-167493 », qui abrite le seul et unique vaisseau spatial capable de créer et de sauter à travers des trous de ver, le « Voidchaser ».

Le plan se déroule bien, mais une erreur déclenche les alarmes du complexe, entraînant la poursuite de nos héros par les soldats du tyrant. Après un combat difficile, ils atteignent un dernier obstacle qui les force à se séparer : l’un doit commencer la séquence de lancement dans le vaisseau tandis que l’autre doit se rendre à la console, démarrer le vaisseau et ouvrir la porte du complexe. Notre protagoniste entre dans le vaisseau, tandis que son homologue romantique se dirige vers la console. Le plan est exécuté efficacement et nos héros se réunissent dans le vaisseau, mais les soldats du tyrant parviennent à fermer les portes. C’est à ce moment que notre homologue romantique prend la décision de se sacrifier pour notre protagoniste et quitte le navire afin d’ouvrir les portes de la console. Incapable d’arrêter la séquence de lancement, notre protagoniste s’envole seul dans l’espace avec le vaisseau.

MU : Pouvez-vous nous parler de l’évolution de votre groupe depuis sa formation jusqu’à la sortie de « Odyssey »?

Voidchaser : L’orientation de notre groupe a vraiment changé ; au début, comme on disait, on était surtout axés sur les concerts live. Notre objectif était d’en faire un par mois, et on a bien été accueillis à chaque fois. Le public semblait apprécier ce qu’on jouait sur scène. Pendant un certain temps, on a discuté de l’idée de faire un album, mais finalement, notre ancien bassiste a dû quitter le groupe pour retourner vivre en Australie.

On s’est alors rapidement lancés dans le recrutement pour ne pas perdre notre élan. C’est à ce moment qu’on a rencontré Jici, à travers les groupes Facebook de musiciens cherchant groupes. Chad et lui ont échangé brièvement : Chad lui a envoyé du matériel, et Jici est revenu rapidement avec un playthrough complet de « Far Away ». On l’a alors invité à venir à une pratique, et ça a vraiment immédiatement cliqué. Depuis que Jici est dans le groupe, la production a sérieusement évolué et on s’est permis d’avoir des objectifs de plus en plus ambitieux.

C’est qu’à travers le processus de production d' »Odyssey », on a réalisé à quel point on travaille bien ensemble, et on est devenus une machine très efficace. En plus de tout l’aspect créatif, ça implique des réunions hebdomadaires, des fichiers Excel, un serveur Discord et des dossiers Dropbox…Pas si loin d’une entreprise!

MU : Quels sont vos espoirs et vos attentes pour l’accueil de « Odyssey » par le public et la critique?

Voidchaser : Nos attentes vis-à-vis du public et des critiques ont été définitivement dépassées. Quand on a décidé de créer « Odyssey », c’était avant tout très égoïstement pour nous-mêmes, pour partager une expérience spéciale ensemble avant le départ de Chad en Suède. C’est donc vraiment gratifiant et inspirant de voir tout l’engouement suscité par « Odyssey », et en particulier notre single « Tyrant » qui s’est vraiment démarquée par rapport aux autres chansons. On espère sincèrement que vous apprécierez faire partie de notre univers et que vous nous suivrez dans cette belle aventure.

MU : Pouvez-vous nous donner un aperçu de ce que les auditeurs peuvent attendre de vous à l’avenir après la sortie de « Odyssey »? Est-ce qu’il y aura une « suite » si l’on peut dire?

Voidchaser : Plusieurs choses sont déjà prévues pour la suite des choses! « Odyssey » a vraiment été un tremplin qui est venu avec plusieurs opportunités et plusieurs idées qu’on a décidé de mettre en application. Par exemple, on vient tout juste de sortir une version remixée et remasterisée de notre single « Tyrant » qui a eu le plus de succès. On l’a fait en étroite collaboration avec notre ami Jason Poulin, qui est un genre de génie de la production musicale.

Aussi, on est en plein dans la production d’un nouveau single qu’on a très hâte de vous dévoiler, probablement en juin de cette année. Ce morceau, dans le grand contexte de Voidchaser, servira un peu d’intermède pour ce qui va suivre. C’est une chanson éclectique, avec des inspirations musicales venant de partout – Muse, Strapping Young Lad, Bee Gees, pour n’en citer que quelques-unes.

On prépare aussi des compilations qui vont sortir prochainement avec des partenaires un peu partout dans le monde, dont en Amérique du Sud avec Rotten Ears Radio par exemple. Ensuite, on prépare un EP qui sera comme la suite narrative de « Odyssey ». On veut pas en dire trop, mais c’est clair les auditeurs resteront surpris!

Prochainement, on va aussi dévoiler des dates de tournée pour la saison estivale. On a des dates confirmées au Québec, en Ontario… et en Scandinavie. On en dit pas plus, mais bon vous aurez compris entre les lignes qu’on est extrêmement motivés par ce qui s’en vient.

MU : Visiblement, vous êtes des amateurs de science-fiction. Est-ce qu’il y a des éléments à ce niveau que vous aimeriez tenter d’ajouter sur vos prochaines sorties?

Voidchaser : Oui, absolument. Dans les prochaines sorties il y aura plusieurs nouveaux personnages à rencontrer, des protagonistes aussi bien que des antagonistes, ainsi que de nouveaux mondes à explorer, chacun avec sa propre réalité. Notre objectif est vraiment de lier toutes nos chansons dans cette narration et de les intégrer à notre univers, qu’il s’agisse d’une histoire plus vaste suivant l’évolution d’un personnage ou d’une série d’événements, ou simplement d’une petite tranche de quelque chose provenant de cet univers.

MU : Toujours dans la science-fiction. Qu’est-ce qui vous intéresse le plus dans ce domaine. Les films, la musique? Coups de cœur en particulier?

Voidchaser : Tout le monde dans le groupe a un gros côté gamer. Mais c’est particulièrement Chad qui est un grand amateur de jeux vidéos – en fait il travaille dans l’industrie. Il affectionne particulièrement les jeux de science-fiction, mais l’un de ses préférés est « Fallout » en raison de son univers vraiment fascinant et. En général, la science-fiction est quelque chose qu’on apprécie beaucoup ici, que ce soit en lecture ou au cinéma.

MU : Merci d’avoir pris le temps et si vous avez quelque chose à ajouter, c’est votre tour!

Voidchaser : Un grand merci à tous les auditeurs qui ont pris le temps d’écouter « Odyssey ». On tient également à remercier Metal Universe pour l’interview – votre soutien est vraiment apprécié, et on est ravis que notre EP vous plaise. Si vous n’avez pas encore écouté « Odyssey », on vous le recommande vivement. On est très fiers de ce qu’on a accompli. L’année 2024 est déjà mémorable pour Voidchaser, mais on ne fait que commencer. On a de nombreux projets pour cette année et une feuille de route établie pour les années à venir. Alors, suivez-nous sur Spotify, Facebook, Instagram, Bandcamp, ou n’importe quelle autre plateforme pour rester à l’affût!

En fin de compte, comme message, soyons donc patients les uns envers les autres ; l’expérience humaine est déjà assez difficile, et on est tous dans le même bateau.


🎧 Écoute/Stream: https://linktr.ee/voidchaser

Bandcamp: https://voidchaser.bandcamp.com/
https://www.facebook.com/VoidchaserOfficial
https://www.instagram.com/voidchaserband

Marc Desgagné

Marc Desgagné

Propriétaire MetalUniverse.net | Originaire du Saguenay | Ville actuelle, Québec (Canada)

Publications récentes

Dans la même catégorie

Mots-Clés

Nous Suivre