Capstan – Entrevue avec le groupe post-hardcore à propos du nouvel album « The Mosaic »

Au cours des dernières semaines, notre journaliste Marc Desgagné (MetalUniverse.net) a réalisé une entrevue avec la formation post-hardcore d’Orlando CAPSTAN. Ces derniers ont lancé leur nouvel album intitulé « The Mosaic » le 24 mai 2024 via Fearless Records. Des riffs accrocheurs, mélodique et lourd et des influences post-hardcore/punk rock du début des années 2000. Découvrez avec nous la création de « The Mosaic ».

[ ENGLISH Follows ]

MU : Tout d’abord, comment décrirais-tu brièvement Capstan pour ceux qui vous connaissent moins ?

Capstan : Si je devais simplifier, je dirais que nous écrivons des chansons dans tous les genres de musique « alt » ou « scene » et même un peu en dehors !

MU : Le titre de votre nouvel album, « The Mosaic », semble évoquer l’idée d’une multitude d’éléments qui s’assemblent pour former quelque chose de plus grand. Comment ce concept s’est-il reflété dans la création de l’album ?

Capstan : Le titre de l’album fait référence non seulement aux différents styles musicaux éclectiques de ses 18 morceaux, mais aussi à l’assortiment varié d’expériences qui constituent notre identité. Il y a même une autre couche, mais je laisse cela à l’auditeur !

MU : Vous avez mentionné que chaque album de Capstan représente une progression pour le groupe. En quoi « The Mosaic » représente-t-il une évolution par rapport à vos travaux précédents ? Qu’est-ce qui le différencie spécifiquement ?

Capstan : Le processus de création de The Mosaic n’a pas seulement été beaucoup plus impliqué et a pris plus de temps que n’importe quel autre album que nous avons fait, nous l’avons aussi auto-ingénié et autoproduit (à l’exception de quelques morceaux qui ont été produits par notre bon ami Brian Lada de Belmont). La possibilité de prendre notre temps, sans être limité par les heures de studio, et de vraiment plonger dans la musique, nous a permis de créer l’album le plus organique que nous ayons jamais fait. De plus, je pense que le changement de paroles vers quelque chose de plus positif que l’album précédent de Capstan, Separate, est une étape importante pour le groupe.

MU : Quelles ont été vos principales sources d’inspiration pour cet album, tant sur le plan musical que lyrique ? Y a-t-il des chansons qui ont une signification plus particulière que les autres ?

Capstan : Chaque chanson de cet album a été écrite avec le cœur. Il y a des préférées bien sûr, mais il y a définitivement une forte connexion émotionnelle avec chaque chanson de The Mosaic. Les influences musicales qui ont inspiré cet album sont si différentes qu’il est difficile de les résumer, mais au niveau des paroles, je peux dire que nos plus grandes influences sont Brand New, A Lot Like Birds, et The Wonder Years.

MU : Honnêtement, l’un des trésors de l’album est sans aucun doute « Dwell ». Elle semble s’inspirer de plusieurs époques musicales différentes. Pouvez-vous nous parler de sa création ?

Capstan : Dwell est l’un des morceaux les plus organiques de l’album. J’ai écrit la ligne de guitare principale en une seule séance – je jouais de la guitare acoustique avec laquelle nous avons écrit toute la musique acoustique de Capstan, elle a quelque chose de spécial. J’ai composé le reste de l’instrumental pendant que nous étions en tournée, puis j’ai fait une démo des voix quand nous sommes rentrés à la maison. Nous avons toujours parlé de faire une partie a capella, et j’ai pensé que la progression des accords correspondait bien à l’idée.

MU : Votre son est souvent décrit comme un mélange de précision métallique et de grooves hardcore intenses. Comment avez-vous équilibré ces éléments sur cet album ? Parce que certaines chansons, comme « Arrows » et « What Can I Say », sont en fait très mélodiques. On a l’impression d’avoir deux albums différents en un, avec un total impressionnant de 17 chansons.

Capstan : Nous avons toujours été un groupe qui mélange les genres, j’aime à penser que nous nous sommes améliorés dans ce domaine ! Nous avons également repoussé nos limites, du plus lourd que nous ayons jamais été, au plus pop-centrique. Écrire ce large éventail de chansons pour The Mosaic n’aurait pas pu être plus naturel pour nous, et nous pensons que l’album dans son ensemble est une œuvre cohérente.

MU : « The Mosaic » est votre troisième album complet. Comment pensez-vous avoir évolué en tant que groupe depuis votre premier album, « Seasonal Depression » en 2015 ?

Capstan : Nous avons grandi de toutes les façons qu’un groupe peut grandir au cours de ces 9 dernières années ; pas seulement musicalement ou artistiquement, mais de toutes les façons pratiques liées au fait d’être un groupe professionnel ou de faire des tournées. Nous aimerons toujours chaque chanson que nous sortirons, mais nous pensons que notre musique parle d’elle-même et montre clairement notre évolution en tant que groupe.

MU : Quels défis avez-vous rencontrés lors de l’écriture et de l’enregistrement de cet album, et comment les avez-vous surmontés ? Est-ce que ce sont toutes de nouvelles chansons ou certaines d’entre elles ont été composées il y a quelques années ?

Capstan : La partie la plus difficile de la réalisation de cet album a été de prendre un peu trop de temps, un peu trop souvent, simplement parce que nous avions le luxe de le faire. Nous avons pris plus de 6 mois pour tout enregistrer, et bien que cela ait conduit à des résultats étonnants, nous avons perdu du temps en nous concentrant sur de minuscules sections d’une chanson ! Presque toutes les chansons ont été composées pour cet album, mais il y a eu 1 ou 2 anciens instrumentaux qui ont été réutilisés.

MU : Comment gérez-vous la pression des attentes des fans et de la critique à chaque nouvel album ? Ressentez-vous une certaine pression ou parvenez-vous à vous laisser guider naturellement ?

Capstan : Nous ne sommes pas d’accord avec le concept de laisser ce que les gens veulent, ou attendent de vous, guider le processus créatif de notre art de quelque manière que ce soit. Cela nous semble incroyablement peu sincère, juste à la recherche de ce qui est « cool ». L’art est fait pour soi ; c’est ce que nous avons toujours fait, et les gens s’y sont attachés, et nous espérons qu’ils continueront à le faire. Jusqu’à présent, il semble que ce soit le cas.

MU : Y a-t-il une chanson particulière sur « The Mosaic » qui représente le mieux l’essence de l’album pour vous ? Si oui, pourquoi ?

Capstan : La chanson titre : III. The Mosaic.

MU : En tant que groupe, quel message ou sentiment espérez-vous transmettre à vos auditeurs avec cet album ? Ou simplement qu’aimeriez-vous partager avec vos fans ?

Capstan : Nous espérons qu’il inspire les gens à contempler et à réfléchir sur la vie et l’amour, et qu’il apporte de l’encouragement.

MU : Comment décririez-vous l’évolution de votre processus créatif depuis le début de votre carrière jusqu’à « The Mosaic » ? Y a-t-il des choses que vous aimeriez faire plus souvent à l’avenir ?

Capstan : Nous sommes devenus plus attentifs aux détails, plus nuancés, et nous avons acquis plus d’expertise dans de nombreuses applications différentes de la création musicale. Je veux continuer à développer cela, avec chaque membre écrivant des idées musicales, lyriques et de production de plus en plus grandes !

MU : À une époque où de nombreux groupes sortent plus de singles et d’EPs, vous allez complètement à contre-courant avec un total de 17 chansons sur un seul album. Avez-vous envisagé de le sortir en deux parties ?

Capstan : Vous avez raison sur ce point, et nous sommes tout à fait d’accord ! Une grande partie du plan de sortie de The Mosaic consistait en un vaste et long déploiement de singles. Nous avons sorti 8 singles de l’album sur une période de 6 mois avant la sortie de l’album. Sortir régulièrement de la musique est de plus en plus important dans l’industrie d’aujourd’hui, et un album aussi long que The Mosaic fournit beaucoup de matériel pour le faire.

MU : Qu’est-ce qui vous inspire le plus en tant que groupe ? Y a-t-il des groupes ou des sons qui vous attirent plus que d’autres ?

Capstan : Notre goût collectif pour la musique ne pourrait pas être plus dispersé ! Il y a tellement de bonne nouvelle musique, tellement d’artistes qui nous enthousiasment.

MU : Au moment où j’écris ces lignes, vous n’avez que deux chansons du nouvel album en concert, « Bete Noire » et « Heart to Heart ». Quelles sont les chansons du nouvel album que vous avez le plus hâte de jouer en concert, ou quelles sont celles pour lesquelles vous êtes le plus intrigué par les réactions des fans ?

Capstan : Bete Noire a vraiment eu une meilleure réaction en live que ce à quoi je m’attendais ! Nous voulons vraiment faire une tournée en tête d’affiche pour The Mosaic dans un avenir proche, et je pense que nous serions tous très excités de jouer le titre en live.

MU : Avec des tournées aux côtés de groupes comme Trash Boat, Doll Skin et Silverstein, quels sont vos prochains objectifs ou désirs en termes de tournées ? Y a-t-il de nouveaux territoires que vous aimeriez visiter dans les années à venir ?

Capstan : Notre but est simplement de continuer à tourner avec des groupes populaires et pertinents tout en continuant à grandir. Je sais que nous avons tous rêvé de tourner au Japon et c’est certainement une possibilité dans un futur proche !

MU : Merci pour votre temps ! Si vous avez un dernier message pour nos lecteurs, c’est à vous !

Capstan : Écoutez The Mosaic partout le 24 mai, et venez nous voir en tournée au même moment jusqu’en juin !


🎧 Écouter/Stream « The Mosaic »: https://found.ee/capstan_themosaic

Playlist YouTube:

Site: https://found.ee/capstanwebsite
Facebook: https://found.ee/capstanfacebook
Instagram: https://found.ee/capstaninstagram
Twitter: https://found.ee/capstantwitter
YouTube: https://found.ee/capstanyoutube
TikTok: https://found.ee/capstan_tt


ENGLISH version

Over the past few weeks, our journalist Marc Desgagné (MetalUniverse.net) interviewed Orlando post-hardcore outfit CAPSTAN. They released their new album “The Mosaic” on May 24, 2024 via Fearless Records. Catchy, melodic, heavy riffs and early 2000s post-hardcore/punk rock influences. Find out more about the creation of “The Mosaic”.

MU: First of all, how would you briefly describe Capstan for those who are less familiar with you?

Capstan :  If I had to simplify it at this point I would just say that we write songs in every genre of « alt » or « scene » music and even a bit outside of it! 

MU: The title of your new album, « The Mosaic », seems to evoke the idea of a multitude of elements coming together to form something greater. How was this concept reflected in the creation of the album?

Capstan :  The title of the record refers not only to the various eclectic musical styles of its 18 tracks, but also alludes to the varied assortment of experiences that comprise who we are as people.  There is even another layer to it as well, but I’ll leave that to the listener! 

MU: You mentioned that each Capstan album represents a progression for the band. How does « The Mosaic » represent an evolution from your previous work? What specifically sets it apart?

Capstan :  The creation process of The Mosaic was not only much more involved and time consuming than any other record we’ve done, we also self-engineered and self-produced it(other than a couple tracks that were produced by our good friend Brian Lada of Belmont).  The ability to take our time, unrestrained by studio hours, and really dive into the music, allowed for the most organic record we have ever created.  Additionally, I think the lyrical shift towards something more positive than Capstan’s previous album, Separate, is an important step for the band.  

MU: What were your main sources of inspiration for this album, both musically and lyrically? Are there any songs that have a more particular meaning than the others?

Capstan :  Every song on this record is written from the heart. There are favorites of course, but there is definitely a strong emotional connection to each song on The Mosaic.  The musical influences that inspired this record are so vastly different that it’s difficult to summarize, but lyrically I can say that some of our biggest influences are Brand New, A Lot Like Birds, and The Wonder Years. 

MU: Honestly, one of the treasures of the album is definitely « Dwell ». It seems to draw inspiration from several different musical eras. Can you talk more about its creation? 

Capstan :  Dwell was one of the more organic tracks on the record.  I had written the main guitar line all in one sitting– I was playing the acoustic guitar that we’ve written all of Capstan’s acoustic music with, there’s something special about it.  I put the rest of the instrumental together while we were on tour, and then demoed the vocals when we got back home.  We always talked about doing an a capella part, and I thought that the chord progression worked well with the idea.

MU: Your sound is often described as a blend of metallic precision and intense hardcore grooves. How did you balance these elements on this album? Because some songs, like « Arrows » and « What Can I Say », are actually very melodic. It feels like two different albums in one with an impressive total of 17 songs.

Capstan : We’ve always been a band that blends genres, I’d just like to think we’ve gotten much better at it!  We’ve also pushed both ends of our boundaries, from the heaviest we’ve ever been, to simultaneously the most pop-centric.  Writing this broad arrangement of songs for The Mosaic couldn’t have felt more natural for us, however, and we feel that the album as a whole is a cohesive work. 

MU: « The Mosaic » is your third full-length album. How do you think you’ve evolved as a band since your debut album, 2015’s « Seasonal Depression »?

Capstan :  We’ve grown in every way that a band can grow in these past 9 years; not just musically or artistically, but in every practical way related to being a professional band or touring.  We will always love every song we ever release, but we believe our music speaks for itself and clearly displays our journey of growth as a band.

MU: What challenges did you face when writing and recording this album, and how did you overcome them? Are these all new songs, or were some of them composed a few years ago?

Capstan :  The toughest part about making this record was merely taking a bit too much time a bit too often, simply because we had the luxury of doing so.  We took over 6 months just to track everything, and though that led to mostly amazing results, some time was definitely lost to hyper focusing on miniscule sections of a song!  Almost all of the songs were composed new for this record, but there were 1-2 older instrumentals that did get re-purposed.  

MU: How do you handle the pressure of fan and critical expectations with each new album? Do you feel a certain pressure or do you manage to let yourself be guided naturally?

Capstan : We disagree with the concept of letting what people want, or expect of you, to guide the creative process of our art in any way.  It feels incredibly insincere, just chasing what is « cool ».  Art is made for yourself; that’s what we’ve always done, and people have connected with it, and we hope they continue to.  So far it seems like they are.

MU: Is there a particular song on « The Mosaic » that best represents the essence of the album for you? If so, why?

Capstan :  The title track:  III. The Mosaic. 

MU: As a band, what message or feeling do you hope to convey to your listeners with this album? Or simply what would you most like to share with your fans?

Capstan : We hope it inspires people to contemplate, and reflect on life and love, and brings encouragement.

MU: How would you describe the evolution of your creative process from the beginning of your career to « The Mosaic »? Are there certain things you’d like more of in the future?

Capstan :  We have become more attentive to detail, more nuanced, and gained more expertise in so many different applications of music creation.  I want to continue to expand on that, with every writing member creating more and bigger musical, lyrical and production ideas!

MU: At a time when many bands are releasing more singles and EPs, you go completely against the grain with a total of 17 songs on a single album. Have you considered releasing it in two parts? 

Capstan :  You’re right on point with this, and we totally agree!  A big part of the release plan for The Mosaic was an extensive and lengthy rollout of singles.  We have released 8 singles from the record over a 6 month period leading up to the album.   Steadily releasing music is increasingly important in the industry today, and a record as long as The Mosaic provides plenty of material to do so.  

MU: What inspires you most as a band? Any bands or sounds that appeal to you more than others?

Capstan : Our collective taste in music couldn’t be more scattered!  There is so much good new music, so many artists to be excited about.

MU: At the time of writing, you only have two songs from the new album in concert, « Bete Noire » and « Heart to Heart ». Which songs from the new album are you most looking forward to playing live, or which ones are you most intrigued by fans’ reactions to?

Capstan : Bete Noire definitely got a better reaction live than I even expected!  We really want to do a headline tour for The Mosaic shortly down the line, and I think we would all be most excited to play the title track live.

MU: With tours alongside bands like Trash Boat, Doll Skin and Silverstein, what are your next goals or desires in terms of touring? Any new territories you’d like to visit in the next few years?

Capstan :  Our goal is simply to stay touring with popular and relevant bands as we hopefully continue to grow.  I know we have all dreamt of touring Japan and it’s definitely a possibility in the near future!

MU: Thank you for your time! If you have one last message for our readers, it’s your turn!

Capstan :  Listen to The Mosaic everywhere May 24th, and catch us on tour at that same time through June!  

Marc Desgagné

Marc Desgagné

Propriétaire MetalUniverse.net | Originaire du Saguenay | Ville actuelle, Québec (Canada)

Publications récentes

Dans la même catégorie

Mots-Clés

Nous Suivre