Amon Amarth – Entrevue avec le bassiste Ted Lundström

Avant la sortie du nouvel album « The Great Heathen Army » de la formation death metal mélodique AMON AMARTH, notre journaliste Jonathan Gamache a réalisé une entrevue avec Ted Lundström (basse, cofondateur). Le 12e album du groupe metal suédois AMON AMARTH est sorti le 5 août 2022 via Metal Blade Records.

MetalUniverse (Jonathan Gamache) : Prochainement, AMON AMARTH lancera son 12e album, « The Great Heathen Army ». À quoi fait référence le titre de l’album?

Amon Amarth (Ted Lundström) : C’est un événement historique qui s’est déroulé au milieu des années 800 (ndlr : 865 après J-C) en Angleterre lorsque les vikings ont rassemblé une grande armée pour conquérir une grande partie de l’Angleterre. Ils ont été présents plusieurs années en Angleterre avec des attaques massives, des raids. C’était la première fois que plusieurs petites armées de ce genre se réunissaient pour n’en former qu’une seule afin de conquérir leur royaume.

MU : À quoi les fans peuvent-ils s’attendre de cet album?

AA : Sans aucun doute, a du vieux Amon Amarth. Nous voulions faire un album plus agressif cette fois, du moins au niveau du son, dans le but de revenir un petit peu plus au death metal, comparativement aux albums précédents, avec des guitares plus heavy. Donc, il s’agit d’un retour dans le passé en combinant un son plus lourd aux chansons plutôt festives de « party ».

MU : C’était la première fois depuis « Once Sent from the Golden Hall » (ndlr : leur premier album en 1998) que nous pouvons voir tous les membres du groupe sur la pochette de l’album. Pourquoi avez-vous décidé de le faire à nouveau pour celui-ci ?

AA : Haha, c’est une bonne question. Lorsque nous avons décidé que le titre de l’album serait « The Great Heathen Army », on a discuté de ce que nous aimerions avoir. Bien sure, tu as besoin d’avoir une grosse armée en premier plan. Par contre, n’avoir qu’une grosse armée est quelque peu anonyme, tu as besoin d’un leader ou de quelque chose pour représenter cette armée. On a pensé qu’on pourrait peut-être se mettre au devant de cette armée. De cette façon, on deviendrait les 5 chefs de cette « Great Heathen Army ». C’est seulement une idée qu’on a eu et on a décidé d’y aller comme ça.

MU : Est-ce que la pandémie a eu un impact sur cet album?

AA: La pandémie? Ouin.. Peut-être un peu. On venait de débuter le cycle de tournée pour l’album « Berserker », On pensait que la pause serait plus courte, six mois ou quelque chose comme ça. Quand on a réalisé qu’elle serait plus longue, on a décidé de recommencer à composer, mais ça nous a pris environ la moitié de l’année avant de prendre cette décision. La façon dont on écrit nos albums, même dans le passé, le corona n’a rien changé à ça. Par contre, je crois qu’on avait plus d’émotions en raison de la pandémie. D’un autre côté, au niveau de la création de l’album, on n’a plus de salle de pratique depuis plusieurs années. Tout le monde faisait déjà ses parties à la maison et on s’envoie les fichiers. Lorsqu’on a assez de matériel, on trouve une façon de se voir pour pratiquer et jouer ensemble pour se mettre d’accord.

Ensuite, on retourne à la maison pour enregistrer nos pistes chacun de notre côté, jusqu’au moment de retourner en studio. Alors, ça n’a pas vraiment fait de différence.

MU : Depuis la sortie de l’album « Berserker », que vous venez de parler, vous avez lancé le single « Put Your Back Into the Oar ». Pourquoi avez-vous décidé de la sortir sous de forme de single et de ne pas l’inclure sur l’album?

AA : L’idée derrière « Put Your Back Into the Oar » était seulement de sortir un petit quelque chose pendant le Corona pour faire patienter les fans jusqu’au prochain album. Cependant, il y a eu des retards, Elle devait sortir environ 6 mois / 1 an plus tôt, alors elle s’est retrouvée tout près de la sortie du nouvel album. On avait beaucoup de choses en lien avec le single, comme une vidéo et tout, mais c’est surtout par simple coïncidence si elle est si près de l’album.

MU : Sur la chanson « Saxons and Vikings », vous avez un chanteur invité sans qu’il soit nommé. Qui est-il?

AA : En fait, le titre en lui-même révèle son identité, puisqu’il s’agit du chanteur de Saxon Biff Byford. On peut le voir dans les paroles. Cette chanson est quelque chose qu’on voulait faire depuis assez longtemps. Elle est parfaite pour cet album, puisque c’est la « Great Heathen Army » qui se bat contre les Saxons en Angleterre. On a toujours voulu avoir Biff sur l’un de nos albums. Il y a déjà eu l’un de nous sur un de leur album, alors c’était, en quelque sorte, un retour du balancier en leur demandant cette faveur. En plus, il reste près de l’endroit où on a enregistré l’album, alors c’était facile pour lui de venir nous rejoindre pour enregistrer sa partie. Je crois que le résultat est vraiment très bien.

MU : Vous ne passez jamais plus de 3 ans sans sortir un album. Comment faites-vous pour garder cette constance?

AA : Hum, je sais pas. Ça vient naturellement. Dans le passé, c’est ce qu’on essayait de faire, soit de ne pas dépasser 3 ans sans nouvel album. Quand tu es un jeune groupe, tu ne veux pas que les fans t’oublient. Maintenant, on aurait probablement pas besoin de le faire encore, mais quand on part en tournée pour un album… on a rien d’autre à faire de toute façon. Alors, on continue de composer. Au bout de trois ans, on a assez de matériel, alors aussi bien l’enregistrer.

MU : Au cours de votre histoire, vous avez beaucoup de tournées et de festivals. Est-ce qu’il y a un endroit où vous aimeriez aller pour la première fois?

AA: Je veux jouer partout dans le monde! Je ne sais pas. Par exemple, on est jamais allé en Corée du Sud. Il y a plusieurs endroits en Asie. Certains groupes jouent en Thaïlande, ce serait le fun à essayer. En Afrique, ce serait le fun aussi. Au Moyen-Orient. Chaque endroit où nous ne sommes jamais allés, nous aimerions le conquérir!

MU : En tant que l’un des membres fondateurs, est-ce que vous pouvez prendre un pas de recul et réaliser tout ce qui s’est passé pour Amon Amarth dans les 30 dernières années ? Est-ce que vous auriez pu entrevoir tout le chemin parcouru jusqu’ici ?

AA : Impossible à imaginer. Lorsqu’on a débuté, on était seulement des jeunes qui jouaient dans un garage. On a jamais regardé plus loin que les 5 prochaines années, puisque ça nous semblait déjà tellement loin. Si on nous aurait dit qu’on continuerait à jouer pour les 20 ou 30 prochaines années, on aurait commencé à rire. On s’est toujours concentré sur une seule étape à la fois. Au début, c’était de sortir une premier album. Une fois ce but réalisé, c’était de faire une tournée en Europe. Et puis, qu’est-ce qu’on fait ensuite? Les États-Unis. Quand on atteint un but, on en vise un autre et ainsi de suite. On ne regarde jamais plus loin que 5 ou 10 ans, au maximum.

MU : Quels sont vos plus beaux souvenirs sur la route?

AA : J’adore voyager et voir de nouveaux endroits. C’est toujours agréable de rencontrer de nouvelles personnes. Peu importe l’endroit dans le monde, la communauté metal est géniale. Peu importe à quel place tu es dans le monde, un metalhead demeure un metalhead, c’est comme une grosse famille. Comme je l’ai mentionné, on veut aller partout et rencontrer des gens de partout autour du monde. C’est ce qui rend les tournées aussi le fun.

MU : Pour la prochaine question, vous ne pouvez pas répondre Amon Amarth. La Suède a plusieurs excellents groupes. Quels sont tes groupes préférés?

AA : Effectivement, la Suède a plusieurs bons groupes. J’écoute depuis la fin des années 90 la scène metal de Göteborg, des groupes comme In Flames, Dark Tranquility, Soilwork, il y en a plusieurs. Je ne pourrais pas choisir seulement un groupe. Hammerfall est un autre bon groupe.

MU : Est-ce que vous avez quelque chose à dire à vos fans québécois et canadiens en terminant?

AA : Je tiens à vous remercier pour votre support au cours de toutes ces années de partout à travers le Canada, spécialement dans l’Est. J’espère que vous allez aimer le nouvel album et qu’on pourra se voir bientôt!


🎧 Écoute et Stream de « The Great Heathen Army » : https://orcd.co/tgha

🎧 Pour commander l’album (format physique) : https://www.metalblade.com/amonamarth/

https://www.facebook.com/amonamarth

https://www.amonamarth.com/


[ Infos : Pour en savoir plus sur La Grande Armée (Vikings) de 865 ]

Marc Desgagné

Marc Desgagné

Publications récentes

Dans la même catégorie

Mots-Clés

Nous Suivre