Firewind – Between Heaven and Hell (2002)

9/10
Groupe
Firewind – Between Heaven and Hell (2002)
Album
Between Heaven and Hell
Année
2002
Compagnie
Century Media
Format
Style
Pistes
01. Between Heaven And Hell
02. Warrior
03. World Of Conflict
04. Destination Forever
05. Oceans
06. Tomorrow Can Wait
07. Pictured Life (Scorpions Cover)
08. Firewind Raging
09. I Will Fight Alone
10. Northern Sky
11. Fire
12. Who Am I

PAR STÉPHANE GENEST

FIREWIND est un groupe originaire de la Grèce que j’ai connu en Janvier 2004 et avec lequel je suis littéralement tombé amoureux. « Between Heaven And Hell » est le premier de leurs deux albums.

Celui-ci démarre en force avec la pièce « Between Heaven And Hell » qui nous balance directement à la figure ce à quoi nous attendre dans les minutes à venir, c’est-à-dire de la guitare déchaînée, des refrains accrocheurs et une voix différente de ce que l’on peut entendre généralement dans le Power, c’est-à-dire la voix assez « sèche » de Stephen Fredrik, le chanteur sur cet album, un excellente voix qui ne plaît malheureusement pas à tous, j’irais même jusqu’à dire qu’elle donne à FIREWIND cette caractéristique unique qu’ils n’auraient pas sans elle.

L’album enchaîne ensuite avec « Warrior », le refrain chanté en duo, qu’on entendra beaucoup sur l’album, donne de la puissance à la chanson, et le solo ,lui, comme tout les solos de l’album d’ailleurs, est tout simplement démoniaque, Gus G. est tout simplement un guitariste hors-pair. Il contient aussi deux pièces instrumentales, « Oceans » et « Northern Sky », qui sont toute deux excellentes, « Oceans » est assez courte et calme, tandis que « Northern Sky » est plus longue et bien rythmée, c’est en fait la meilleure et elle nous emporte pendant toute sa durée.

Nous avons aussi droit à une excellente reprise d’une chanson du groupe Scorpions, groupe qui a beaucoup influencé le monde la musique, qui s’intitule « Pictured Life » et qui a parfaitement sa place sur cet album puisqu’elle est excellente comme tout le reste. Le duo de voix qui nous chante sans arrêt « Pictured Life, From Yesterday » est vraiment prenant.

L’album se conclut avec la pièce « Who Am I » qui mélange tout les côtés clames et rythmés de l’album en une seule et unique chanson. Elle ne contient pas beaucoup de percussion et nous donne un étrange sentiment puisque tout le monde se pose un jour la question « Qui suis-je ». Elle termine ainsi le parcours de ce superbe album avec brio.

En vérité je vous le dis, rares sont les albums où je ne saute pas une piste parce qu’elle est moins intéressante, et l’album « Between Heaven And Hell » de Firewind entre facilement dans ces rares albums. L’album en entier est un vrai délice auditif. Si, comme moi, vous aimez les guitares mélodieuses, les parties chantées duo, surtout avec la voix de Stephen Fredrik, les airs accrocheurs qui se suivent et ne se ressemblent jamais, « Between Heaven And Hell » est un MUST pour vous. FIREWIND est un des rares groupes qui n’utilise peu ou pas de clavier, il y en a à l’occasion, mais ce n’est vraiment un des éléments importants du groupe, on n’entend principalement que la voix de Fredrik, la guitare et la batterie, ce qui n’en fait pas un groupe de Heavy Metal pour autant. Ce groupe aura emprunté une excellente voie dès ses débuts, ce qui nous laisse présager une longue vie pour eux.

PAR STÉPHANE GENEST


https://www.facebook.com/firewindofficial

https://firewind.gr/

Marc Desgagné

Marc Desgagné

Publications récentes

Dans la même catégorie

Mots-Clés

Nous Suivre