Yngwie Malmsteen – Unleash The Fury (2005)

8.5/10
Groupe
Yngwie Malmsteen – Unleash The Fury (2005)
Album
Unleash The Fury
Année
2005
Compagnie
Universal
Format
Style
Pistes
01. Locked & Loaded
02. Revolution
03. Winds Of War (Invasion)
04. Crown Of Thorns
05. The Bogeyman
06. Beauty And A Beast
07. Cracking The Whip
08. Fuguetta
09. Cherokee Warrior
10. Guardian Angel
11. Let The Good Times Roll
12. Revelation (Drinking With The Devil)
13. Magic And Mayhem (instrumental)
14. Exile
15. The Hunt
16. Russian Roulette
17. Unleash The Fury
18. Paraphrase (instrumental)
PAR DAVES COUTURE

Suite à la parution de « Attack » et sachant que les mêmes musiciens allaient se retrouver en studio (exception faite de Derek Sherinian, ex-Dream Theater), nous étions en droit de nous attendre à peu près au même genre d’album. L’enregistrement et le style de musical préconisé par Yngwie sur « Attack » ont été repris de façon assez importante. Le son très lourd de sa guitare, mélangé à la voix de l’ex-Deep Purple Doogie White nous laisse présager un bon mélange de hard rock et de néo-classique. Les compositions sont de très haute qualité, ayant comme point évident de comparaison l’album précédent qui, comme je l’ai déjà mentionné, préconisait le même style mais de façon moins flamboyante. Notre chère virtuose se permet même de chanter « Cherokee Warrior » qui convient très bien à sa voix (considérée assez ordinaire si ce n’est pas du blues).

Yngwie met beaucoup l’accent sur la composition en entier car il veut être reconnu comme un excellent compositeur plutôt que d’être seulement un excellent guitariste. Je suis beaucoup moins affamé par son style de solo que dans les années de Rising Force et Marching Out. Depuis qu’il a décidé d’improviser presque totalement en studio en gardant seulement quelques séquences accrocheuses, les solos sont beaucoup plus durs à suivre et à retenir. Je préfère de loin savoir à quoi m’attendre avec quelques variantes improvisées pour augmenter la richesse d’un solo. Heureusement, l’improvisation fait partie de ses qualités alors il y a de belles surprises.

Depuis la parution de « War to end all wars » en 2000 et la mauvaise décision de produire seul son album, le son est maintenu à un excellent niveau, considérant le style de musique. « Unleash the fury » est composé de 18 pièces et d’un fichier lisible par ordinateur qui nous présente une leçon spéciale de guitare à la « Yngwie ». Comme à son habitude, nous n’apprenons pas grand chose à l’écouter, il suffit simplement de regarder ses démonstrations. Un bien piètre vulgarisateur. Mes coups de coeur sont: Winds of war (Invasion), Let the good times roll, Revelation (Drinking with the devil) et Unleash the fury.

Je ne connais pas encore le contenu de la version américaine puisque j’ai acheté la version japonaise (la seule disponible lors de sa parution en janvier). Je suppose que la seule différence pourrait se situer au niveau de la leçon spéciale qui serait possiblement absente.

PAR DAVES COUTURE

https://www.facebook.com/officialyngwiemalmsteen

https://www.yngwiemalmsteen.com/

Marc Desgagné

Marc Desgagné

Propriétaire MetalUniverse.net | Originaire du Saguenay | Ville actuelle, Québec (Canada)

Publications récentes

Dans la même catégorie

Mots-Clés

Nous Suivre