19:04:10 – The Agonist / Hillward / Harmonik LazyMess (Québec)

Spectacle: Le 10 Avril 2019 à l’Anti Bar & Spectacles de Québec
Organisateur: District 7 Production
Photographe: Julie Voyer
Compte-rendu: Jonathan Gamache

Retour sur la soirée du 10 avril 2019 alors que l’Anti accueillait The Agonist, la première partie étant assurée par les groupes-Hillward et Harmonik LazyMess.

C’est à 20h00 que le groupe Harmonik LazyMess (sous les initiales HLM) a débuté sa pseudo prestation. J’utilise le mot « pseudo » puisqu’il aurait été facile de les remplacer par un groupe québécois de qualité. Bien que la prestation n’ait duré que 30 minutes, ce fut un très long 30 minutes. Non seulement certaines chansons ressemblaient plutôt à des jams qui manquaient de finition, les membres du groupe avaient beaucoup trop d’attitudes pour la qualité du spectacle. Même la voix du chanteur était douteuse, lui qui chante en anglais avec un très fort accent. HLM fait donc partie de ma liste de groupes à ne jamais revoir.

HARMONIK LAZYMESS

Une fois la transition des instruments effectués, le groupe progressif de Québec, Hillward, a débuté sa prestation. Très différents du groupe précédent, les membres de Hillward étaient professionnels et ont offert une très bonne prestation. Évidemment, le type de musique était très différent de la tête d’affiche, mais les spectateurs ont certainement pu passer un bon moment. Malheureusement, j’ai vu de nombreuses personnes jacasser pendant la prestation au lieu de simplement sortir de la salle. Somme toute, Hillward a de très bonnes compositions et aurait mérité une écoute plus attentive du public.

HILLWARD

Il était environ 22h00 lorsque The Agonist a pris d’assaut la scène de l’Anti. Pour le groupe, un passage à Québec est un rituel qui doit être respecté au moins une fois par année depuis quelques années. Fidèle à ses habitudes, la troupe menée de main de maître par Vicky Psarakis (chanteuse) depuis 2014, le groupe de Montréal a encore une fois offert une solide prestation. Chris Kells (bassiste), Pascal Jobin (guitariste) et Danny Marino (guitariste) se sont déplacés d’un côté à l’autre de la scène tout au long de la soirée. De son côté, Simon McKay (batteur) a également été excellent. Puisant dans la quasi-totalité de leur répertoire, à l’exception du premier album (Once Only Imagined), les fans de la première heure ont été choyés. J’aurais cependant apprécié plus de chansons provenant de leur plus récent opus (Five). Malheureusement, la prestation s’est conclue rapidement, après un peu plus d’une heure en incluant le rappel. J’ai déjà hâte à leur prochain passage à Québec, probablement d’ici un an.

THE AGONIST

Au final, malgré un premier groupe douteux et un deuxième groupe qui était bon, mais ne collait pas avec la tête d’affiche, nous avons eu droit à une bonne soirée qui s’est conclue avec un excellent spectacle de The Agonist.

Setlist de The Agonist
1. The Tempest (The Siren’s Song, The Banshee’s Cry)
2. … And Their Eulogies Sang Me to Sleep
3. Follow the Crossed Line
4. Predator and Prayer
5. My Witness, Your Victim
6. A Necessary Evil
7. Disconnect Me
8. Ideomotor
9. The Villain
10. Panophobia
(rappel)
11. You’re Coming With Me
12. Thank You, Pain
13. Gates of Horn and Ivory

Marc Desgagné

Marc Desgagné

Publications récentes

Dans la même catégorie

Mots-Clés

Nous Suivre