24:07:07 – FEQ 2024 (The Offspring / Rise Against / Be Your Own Pet) (Québec)

Spectacle: Le 7 juillet 2024 sur les Plaines d’Abraham de Québec
Organisateur: Festival d’été de Québec
Photographe: François Morisset
Compte-rendu: Sylvain Carrier

PAR FRANÇOIS MORISSET
[Photographe]
[M7 Photographie]
PAR SYLVAIN CARRIER
[Critique du spectacle]

Dimanche soir absolument radieux pour cette quatrième soirée du Festival d’Été de Québec, alors que la formation américaine The Offspring était invitée pour la troisième fois à fouler les Plaines d’Abraham, en compagnie cette fois-ci de Rise Against. Voici un compte-rendu de cette autre soirée épique!

C’est au groupe Be Your Own Pet que revient la tâche de réchauffer les nombreux amateurs déjà présents à leur entrée sur scène. La bande de Nashville présente un punk rock assez générique, old school, qui fonctionne tout de même assez bien. Le son est comme d’habitude absolument stellaire; on se répète, mais le travail de l’équipe du FEQ est impeccable et mérite d’être célébré. Durant une trentaine de minutes, donc, Be Your Own Pet anime la foule et ça fonctionne plutôt bien à l’avant. On note quelques touches de bon vieux Hole, si ça peut donner une idée de la sonorité du groupe. Déjà, l’avant-goût du reste de la soirée est positif, mais le meilleur reste clairement à venir!

BE YOUR OWN PET

Rise Against

C’est ensuite la formation Rise Against qui poursuit les hostilités, habituée du FEQ, s’y étant présentée à plusieurs reprises. L’énergie dégagée par la formation américaine est hors du commun, et cette fois-ci ne fait pas exception. Dès les premières notes de Satellite, on sent que l’énergie monte justement d’un cran, un mosh pit se formant instantanément; les jeunes amateurs du FEQ manquent parfois d’étiquette, mais on va leur donner une chose: peu importe le groupe devant eux et le style de musique, ils répondent présents et sont très, très actifs à l’avant-scène. Fidèle à ses habitudes, le chanteur Tim McIlrath multiplie les interactions avec les fans et cela porte fruit, contribuant à l’ambiance. Plusieurs albums de la prolifique carrière du groupe sont visités, mais le groupe est socialement moins engagé que devant les plus petites foules. Choix politiques, probablement, mais dommage malgré tout en ce qui concerne l’auteur de ces lignes, et ce qui diminue selon moi l’aspect punk de la formation. Le setlist est assez réussi, mais comment est-ce possible que Give it All ait été laissée de côté? Bien décevant, puisqu’il s’agit d’un des plus gros, sinon du plus gros succès du groupe. Oh, en terminant, petit « downside » des gros écrans: à partir de la superbe Hero of War, le chanteur est pris avec un fil de chandail très visible au niveau du cou, qui y restera jusqu’en fin de parcours. Alors que la pièce est émotive, on ne voit que ça sur les grands écrans, ce qui rend le tout plus cocasse qu’autre chose. Oupsi! Toujours est-il que Rise Against a encore une fois livré la marchandise. Place à la pièce de résistance!

RISE AGAINST

Habituée des Plaines d’Abraham, s’y présentant pour la troisième fois en une quinzaine d’années, The Offspring embarque sur scène devant une foule très dense. C’est en force que commencent les Américains, avec le classique Come out and Play… et un chanteur que l’on n’entend presque pas en raison de problèmes de son avec le micro. Le tout est rapidement corrigé et de toute façon, la foule entonne en chœur les paroles bien connues de la pièce. All I Want et Want You Bad suivent… l’extinction de voix inévitable des amateurs arrivera plus tôt que prévu à ce rythme! Après quelques mots à la foule, la formation suit avec Staring at the Sun, pendant laquelle les immenses écrans sont pénibles à observer de près; épileptiques, s’abstenir, parce que ça tourne et ça « flashe » au possible. Après la nouvelle pièce Make it All Right, on a droit à une interaction cocasse entre Noodle et Dexter Holland, ce qu’ils feront à quelques reprises durant la soirée d’ailleurs, notamment en annonçant une foule de 1 300 600 spectateurs et des poussières (les plus naïfs y auront cru!). S’il y avait une chose qu’on pouvait reprocher à la formation américaine, c’est bien le manque d’interactions avec les amateurs et le fait que la musique était trop collée aux albums, ce qui n’est définitivement pas le cas ce soir. The Offspring enchaîne les hits de toutes les époques, passant de Bad Habit à Why Don’t You Get a Job, de Gotta Get Away à Pretty Fly (for a White Guy), tout y est! The Kids Aren’t Alright constitue un moment très fort de la soirée, pièce émotive et intense, qui se termine pour laisser place à un court rappel de deux pièces. C’est surprenant, en réalité, puisqu’après You’re Gonna Go Far, Kid et Self Esteem, il n’est même pas 22h45, ce qui fait donc en sorte que Rise Against a joué pratiquement le même temps que The Offspring. On en aurait clairement pris plus, mais on peut tout de même affirmer sans craindre de se tromper que c’est une soirée encore une fois réussie au FEQ!

THE OFFSPRING

Suivez notre couverture de spectacles encore une fois cette semaine, alors que nous serons notamment présents à la soirée punk de mercredi au Parc de la Francophonie, à Kansas vendredi et à Mötley Crüe dimanche!

Setlist Be Your Own Pet

Goodtime!
Hand Grenade
Worship the Whip
Wildcat!
Adventure
The Kelly Affair
Girls on TV
Bicycle Bicycle, You Are My Bicycle

Setlist Rise Against

Satellite
Under the Knife
Survive
The Violence
Worth Dying For
The Good Left Undone
Help Is on the Way
From Heads Unworthy
Re-Education (Through Labor)
I Don’t Want to Be Here Anymore
Hero of War (Acoustic)
Swing Life Away (Acoustic)
Encore:
Prayer of the Refugee
Savior

Setlist The Offspring

Come Out and Play
All I Want
Want You Bad
Staring at the Sun
Make It All Right
In the Hall of the Mountain King
Blitzkrieg Bop
Hit That
Hammerhead
Bad Habit
Gotta Get Away
Why Don’t You Get a Job?
Pretty Fly (for a White Guy)
The Kid’s Aren’t Alright

Encore:
You’re Gonna Go Far, Kid
Self Esteem

Picture of Marc Desgagné

Marc Desgagné

Propriétaire MetalUniverse.net | Originaire du Saguenay | Ville actuelle, Québec (Canada)

Publications récentes

Dans la même catégorie

Mots-Clés

Nous Suivre