18:02:18 – Enslaved / Wolves In The Throne Room / Myrkur / Khemmis (Montréal)

Spectacle: Le 18 Février 2018 au Théâtre Corona de Montréal
Organisateur: evenko, Greenland Productions et Decibel Magazine
Compte-rendu: Pascal Hains
Photographe: Dani Rod

Le Decibel tour 2018 s’arrêtait à Montréal le dimanche 18 février 2018 au théâtre Corona. Il se composait d’Enslaved en tête d’affiche avec comme invités, Wolves In The Throne Room, Myrkur et Khemmis. C’est donc une programmation plutôt diversifiée qui nous était proposée, le spectacle étant prévu pour 19h00 et l’ouverture des portes à 18h00. Bien avant cette heure, on comptait déjà des gens devant l’entrée du Corona. La file s’allongeait de manière soutenue au fil du temps. Ce n’est qu’à 18h40 que le théatre Corona a ouvert ses portes. Situation grave? Non! Désagréable dans un dimanche soir humide de février? Oui! Bref, passons. Arrivé à l’intérieur, le balcon est fermée, c’est donc dire que nous serons tous au premier plancher. Ceci n’est pas une mauvaise décision. Nous avons l’impression d’être dans une salle bien remplie! Mais, une chose nous frappe d’emblée! L’achalandage aux stands de merch. Celui de Myrkur est vacant (vacant est un terme poli dans les circonstances, c’est désert littéralement) en dehors des 2 représentants désignés. Un peu de gens semblent s’intéresser à celui de Wolves In The Throne Room tandis que les stands de Khemmis et Enslaved sont bondés de fans! Avons-nous déjà un présage de la soirée?

Khemmis avait la (lourde) tâche de lancer les hostilités. C’est donc à 19h30 qu’ils ont floué les planches pour une prestation d’à peine 30 minutes. Comme on pouvait s’y attendre, leur doom mélodique assez énergique passe très bien dès la première offrande. La réponse du public est immédiate, on applaudit bien fort, ces applaudissements semblant sincères. Bref, les gens apprécient. Définir la prestation de Khemmis est assez simple. C’est lourd et mélodique. Nous devons absolument souligné la prestation du guitariste soliste qui nous a offert quelques solos vraiment fameux qui ont capté l’attention de la foule. Seule petite ombre au tableau, nous avons noté quelques écarts au niveau du chant principal. Mais bon, Khemmis étant un groupe assez jeune et rempli de potentiel, on arrive rapidement à leur pardonner.

KHEMMIS

Après cette très respectable prestation d’ouverture, c’est au tour de Myrkur d’embarquer sur scène. Si vous ne connaissez pas MyrKur, rapidement on peut dire du black metal avec une voie féminine mélodique. La première chanson est très terne. C’est très (trop) répétitif et la musique de Myrkur n’arrive pas à capter notre attention. Les musiciens semblent avoir les pieds couler dans le ciment. Seul point d’intérêt, la voie de la chanteuse qui est tout de même digne de mention. Les applaudissements de la foule sont courtois, sans plus. En dehors, d’une dizaine de fans à l’avant droite de la scène, la salle ne lève pas.

MYRKUR

Wolves In The Throne Room a donc la tâche de raviver l’énergie qu’avait mis en place Khemmis dans le Corona. Leur black metal aux légères pointes de thrash passe assez bien le test. Le public répond positivement au fur et à mesure qu’on avance dans le spectacle et ça s’anime avec une bonne dose d’intensité au centre de la foule à l’avant-scène! L’esprit d’un show metal est alors retrouvé. Nous ne pouvons qu’applaudir Wolves In The Throne Room compte tenu des circonstances! Les musiciens headbang sur scène et ce phénomène semble contagieux car on commence à l’observer dans la foule. Bref, une bonne prestation afin de mettre la table pour Enslaved.

WOLVES IN THE THRONE ROOM

Au montage de la scène d’Enslaved le côté épuré et de bon goût attire l’œil. Par contre, on se questionne à savoir si ce choix est judicieux pour le black metal atmosphérique d’Enslaved. La réponse nous viendra plus tard. En introduction, chaque musicien entre à tour de rôle sur scène chacun d’entre eux étant applaudi chaleureusement. On voit des poings levés et on entend des cris dans la foule. Décidément, c’est pour Enslaved que le public s’est déplacé. Les membres d’Enslaved par leur simple présence imposent une forme de respect. On est en présence d’un groupe qui a toute une histoire. Ils semblent plus gros et grands que nature. C’est impressionnant! Dès les premières mesures, on constate toute la justesse du jeu. C’est d’une précision ahurissante! Les passages atmosphériques, sur cette scène épurée jumelé à d’excellents jeux de lumière donne une bonne profondeur à leur musique. Les passages très agressifs sont salués par la foule qui ne cessent d’en demander. Enslaved ne fait pas dans la dentelle et c’est exactement ce à quoi le public s’attend. Leur performance est sans reproche et leurs fans sont comblés.

ENSLAVED

Somme toute, cette tournée du Decibel ne passera toutefois pas à l’histoire. Une performance malheureusement beaucoup trop courte pour Khemmis (leur place dans le lineup oblige) et Myrkur qui n’a pas su séduire le public, ceci ayant été au moins racheté en partie par Wolves In The Throne Room. Par contre, Enslaved ont été Enslaved! Une musique et des musiciens impressionnants et gigantesques. On souligne bien fort leur performance.

Setlist Enslaved

Storm Son
Roots of the Mountain
The River’s Mouth
Vetrarnótt
One Thousand Years of Rain
Sacred Horse
Isa

Marc Desgagné

Marc Desgagné

Publications récentes

Dans la même catégorie

Mots-Clés

Nous Suivre