Blood of Indigo – Dawn of The Shaded World (2022)

9.7/10
Groupe
Blood of Indigo – Dawn of The Shaded World (2022)
Album
Dawn of The Shaded World
Année
2022
Compagnie
Pyromancy Records Inc
Format
Pistes
1. Mimesis 14:18
2. Resurrection 03:49
3. Corpse Bride 06:46
4. Anne Marie Indigo 05:32
5. Jade and Her Quiet Place 03:15
6. Angelus, the Faceless Vampire 06:17
7. Sphynx, Collector of Eyes 06:06
8. The Hunter's Nightmare 08:09
9. Novice Pyromancy 04:47
10. Dawn of the Shaded World 09:56

Malheureusement, on a souvent tendance à chercher à l’autre bout du monde lorsqu’on désire découvrir de nouveaux groupes. Pourtant, il se cache tout près de nous de petits trésors. C’est le cas ici avec BLOOD OF INDIGO, qui est originaire de Toronto. Composé de Mariusz Syposz (Guitare, Batterie, programmation), Nathan Gross (Claviers, Orchestrations) et de Alex Centorame (Chant, paroles), le trio nous propose un black metal symphonique très théâtral. Le 26 août 2022, il a lancé son tout premier album « Dawn of The Shaded World » via Pyromancy Records Inc.

Avertissement : Vous partez dans une longue aventure de 10 titres et 1h08 de musique, Bien que la durée de l’album ne soit pas la plus longue de l’histoire, « Dawn of The Shaded World » est fait pour être écouté dans son intégralité, du début jusqu’à la fin, afin d’être pleinement apprécier et véritablement plonger dans cet univers puissant, parfois angoissant, théâtral et rempli de subtilités. Pour vous donner une petite idée, la première pièce de l’album, « Mimesis », est d’une durée de plus de 14 minutes. Cette dernière est instrumentale et elle sert principalement à introduire l’oeuvre, comme le ferait le générique d’un film.

Ensuite, les premières secondes de « Ressurection » sont jouées à la guitare acoustique, mais le rythme augmente rapidement et les influences black metal symphonique agrémentent de plus en plus le tout. Après un titre comme « Corpse Bride », qui s’avère plus brutal, c’est la double-caisse typique du black metal et une sonorité plus old school par endroits qui prennent place sur « Anne Marie Indigo ». Disons qu’avec cette dernière, la brutalité est au rendez-vous avec une hargne qui se rapproche plus du death/black metal. Pour ce qui est de « Novice Pyromancy », c’est le narrateur qui ouvre le bal avant de tomber dans ses élans mélodiques très européens. La pièce-titre de l’album, « Dawn of The Shaded World », propose la voix unique de Lindsay Schoolcraft, qui a déjà travaillée avec plusieurs formations, dont Cradle of Filth.

Honnêtement, BLOOD OF INDIGO capte aussi mon attention par ses thèmes d’horreur, ainsi que tout le côté vampirique au niveau des paroles et du visuel. Les membres utilisent le terme Dark Fantasy Metal et je crois que c’est effectivement le terme parfait dans leur cas. Nous sommes chanceux, puisque ces éléments se font sentir sur chacune des chansons, dont l’instrumentale « Angelus, the Faceless Vampire », et c’est réalisé de très belle façon. Une suggestion pour le groupe, vous devriez songer à une faire un medley de CASTLEVANIA tout en gardant votre style. Je serais curieux d’entendre le résultat ! Pour revenir à « Dawn of The Shaded World », il s’agit, en quelque sorte, d’une fusion entre Dimmu Borgir, Cradle of Filth et Powerwolf, mais BLOOD OF INDIGO apporte sa propre saveur et des éléments uniques à eux. Ce groupe torontois est une très belle découverte et je vous recommande fortement l’album !

Mes chansons préférées : « Mimesis », « Corpse Bride », « Novice Pyromancy »

🎧 Commande CD : https://bloodofindigoshop.com/

🎧 Écoute Stream : https://open.spotify.com/album/47Fan90o0jUxIdmjK5Gir8

https://www.facebook.com/bloodofindigo

https://www.bloodofindigo.com/

Marc Desgagné

Marc Desgagné