24:06:07 – Festival Au Lac (Jour 2) Story of The Year / Thrice / Comeback Kid / Straightline / Fast Offensive (Granby)

Spectacle: Le 7 juin 2024 au Parc Daniel-Johnson pour la 2e édition de Festival Au Lac
Organisateur: Festival Au Lac
Photographe: Photographe Aryanne M.
Compte-rendu: Marc-André Provost

Retour sur la deuxième journée de la 2e édition de Festival Au Lac à Granby!

Jour 2 du Festival Au Lac de Granby. J’arrive sur le site sous un gros soleil éclatant. C’est rassurant et, malgré la pluie d’hier, le site est impeccable. Malheureusement, j’ai manqué la prestation de Fast Offensive, mais la photographe Aryanne Marineau vous propose quelques clichés!

FAST OFFENSIVE

Le groupe de SkatePunkThrash Straightline, venu d’Allemagne, vient tout juste de commencer. Quelle belle découverte ! Rapide et violent comme je les aime. Ils ont bien réussi à nous divertir avant Comeback Kid. Il est certain que je vais m’efforcer d’aller écouter leurs albums dans les prochains jours. Il est à peine 18h et le devant de la scène se remplit tranquillement. Ça va être une grosse soirée. Malgré leur forte influence Thrash Metal, les festivaliers gardent leurs forces pour plus tard car je ne vois pas de pit se former. Dommage.

STRAIGHTLINE

J’ai toujours été un grand fan de Comeback Kid. Depuis la sortie de leur album « Wake The Dead », j’ai suivi leur développement religieusement. Bien qu’ils viennent fréquemment en sol québécois, j’ai seulement eu l’opportunité de les voir en spectacle une seule fois. Ironiquement, c’était à L’escale, ici même à Granby. Probablement le groupe que j’avais le plus hâte de voir en ce merveilleux week-end, dès les premiers accords de « Heavy Steps », je suis conquis. Comme je l’avais imaginé, il ne faut pas longtemps avant que ça se remplisse à l’avant-scène. Le chanteur Andrew descend même devant la barrière pour faire chanter les fans sur « False Idol Fall » juste avant d’enchaîner avec « Do Yourself A Favor ».

Enfin un peu d’action avec la création d’un circle pit. La formation de Winnipeg a vraiment une belle relation d’amour avec Granby. Que ce soit avec « Somewhere, Somehow » ou bien une vieille chanson du premier album (« All In A Year »), il y a de l’action sur le terrain du Parc Daniel Johnson. Durant « Absolute », on peut même voir des bières s’envoler ! Que vous soyez fans du vieux matériel ou du plus récent, Comeback Kid a livré la marchandise en ce vendredi soir : « Gm Vincent And I », « Dead On The Fence », « Wasted Arrow », « Should Know Better » et bien sûr « Wake The Dead » pour clore le tout. Performance parfaite, 10/10.

COMEBACK KID

Une autre formation qui m’a emballé durant mon adolescence est Thrice. Malheureusement, je l’avoue, j’ai totalement décroché après l’album Vheissu.

Il y a une rumeur qui court sur le site du festival que ce soir, Thrice revienne dans le passé avec un set plus old school, ou même, l’interprétation de l’album The Artist in the Ambulance dans son intégralité. En commençant avec Firebreather, je crois que nous n’aurons pas TAITA, dommage. Par contre, en interprétant The Image of the Invisible et Under a Killing Moon, je leur ai déjà pardonné. En plus, ça continue avec Paper Tigers et Deadbolt, j’ai 20 ans de nouveau et je trippe rare. Les chansons suivantes sont excellentes, même si je ne les connais pas, leur prestation me permet de découvrir ce que j’ai manqué dans les dernières années. Le vibe est différent, mais je réussis à apprécier. Lors de la performance de Stare at the Sun, c’était vraiment beau de voir tout le monde chanter en chœur. J’ai même vu des larmes.

Tout au long du concert, Thrice réussit à combler les fans de chaque époque. Une juste balance. Ça me dit que je vais avoir des devoirs à faire et continuer le développement de leur discographie. Précisons aussi que le son est parfait et que, par bonheur, la pluie n’est pas au rendez-vous. Thank God. L’un des moments forts de leur performance a été lorsqu’ils ont joué The Artist in the Ambulance suivi de Silhouette. Ils n’ont peut-être pas joué l’album au complet, mais TAITA a très bien été représenté. À mon plus grand bonheur. Dustin et sa bande nous saluent avant de terminer avec The Earth Will Shake. Ce fut un concert rempli de nostalgie. Tout simplement phénoménal.

THRICE

Avant Story of the Year, j’en profite pour venir regarder un peu de skate. Il y a beaucoup de talent ici! Plusieurs personnes en profitent entre les shows pour venir encourager les talents locaux. Good job, guys.

Terminons la soirée avec SOTY, groupe de St-Louis au Missouri. J’ai toujours gardé l’œil ouvert sur leur matériel et je peux affirmer que c’est un groupe que j’aime bien. Leurs albums sont toujours une expérience et leurs concerts étaient souvent époustouflants au début des années 2000. J’ai bien hâte de voir comment ça se passera ce soir.

Isabelle Desjardins vient présenter le groupe qui arrive sur « Good Vibrations » de Marky Mark et, comme je l’avais prédit, ils débutent avec « And The Hero Will Drown ». Enchaînant ensuite avec « The Antidote », je réussis à m’approcher un peu plus de la scène. Plusieurs festivaliers ont quitté après la performance de Thrice. Les boys de Dan Marsala sont en grande forme et ont toujours autant d’énergie même après tant d’années sur les routes.

Évidemment, je n’ai pas besoin de vous dire que tout le monde chantait en chœur pour l’interprétation de « Anthem Of Our Dying Day ». Ça m’a bien fait rire lorsque Dan a demandé à la foule de faire un circle pit autour du beer guy.

Tout au long du concert, Story Of The Year ont bien représenté leur discographie. J’ai bien aimé quand ils ont joué back à back les deux succès de « In The Wake of Determination »: « We Don’t Care Anymore » et « Take Me Back ». Bien sûr, les chansons de « Page Avenue » ont été les plus appréciées. De mon côté, j’ai bien aimé leurs deux derniers opus, alors j’ai préféré leurs interprétations ayant déjà entendu et vu souvent le stock de « Page Avenue ». La maudite pluie est venue se pointer le nez durant leur prestation et bien sûr « Until The Day I Die » a été un moment fort de la soirée.

En terminant la journée 2 du Festival Au Lac, je voudrais remercier The WellDone Productions, Empire ainsi que toutes les personnes derrière la production derrière tout ça. Good job et good night Granby.

STORY OF THE YEAR

Setlist Comeback Kid

Heavy Steps
False Idols Fall
Somewhere, Somehow
Talk Is Cheap
Trouble In The Winners Circle
G.M. Vincent & I
Crossed
Wasted Arrows
Should Know Better
Wake the Dead

Setlist Thrice

Firebreather
Image of the Invisible
Under a Killing Moon
Paper Tigers
Deadbolt
Black Honey
All the World Is Mad
Of Dust and Nations
Stare at the Sun
Summer Set Fire to the Rain
Blood Clots and Black Holes
Anthology
Just Breathe
Hurricane
The Artist in the Ambulance
Silhouette
The Earth Will Shake

Setlist Story of the Year

And the Hero Will Drown
The Antidote
Dive Right In
Anthem of Our Dying Day
War
Sidewalks
In the Shadows
Take Me Back
We Don’t Care Anymore
Tear Me to Pieces
Ocean Avenue / Cute Without the ‘E’ (Cut From the Team) / I’m Not Okay (I Promise) / The Taste of Ink
Until the Day I Die

Marc Desgagné

Marc Desgagné

Propriétaire MetalUniverse.net | Originaire du Saguenay | Ville actuelle, Québec (Canada)

Publications récentes

Dans la même catégorie

Mots-Clés

Nous Suivre