Walk With Titans – Entrevue avec le groupe power metal montréalais à propos du premier album « Olympian Dystopia »

Créé en 2019, la formation power metal montréalaise WALK WITH TITANS a sorti son premier album intitulé « Olympian Dystopia » le 26 mai 2023 via le label Rockshots Records. Voici une entrevue réalisée par Marc Desgagné avec le groupe concernant ce nouvel album, leurs influences et ce qui s’en vient de leur côté. Une excellente formation power metal d’ici, n’hésitez pas à tendre l’oreille sur ces 10 nouvelles chansons!

MU: Tout d’abord, félicitations pour le premier album Olympian Dystopia ! La création de Walk With Titans est assez récente. Pouvez-vous nous dire comment les membres se sont rencontrés et ce qui a mené à ce nouveau groupe?

WWT: Moi (Louis) et Nick(guitare) on se connaissait d’un autre projet auquel on avait participé ensemble, quand ça s’est terminé, on avait le goût de continuer à faire de la musique et on avait chacun une couple d’idées de tounes en tête. On a trouvé Jonathan après plusieurs heures de recherches, on est tombé sur l’album de son album metal prog (Silent Clash) et on était vraiment impressionnés par sa voix. Quand on s’est mis à travailler les pièces avec lui, ça a cliqué tout de suite ! Après Lyd s’est joint à nous il y a environ 1 ans. Moi et Nick(guit)on connaissait déjà Nikko(drum), il avait fait partie du projet avec nous. Une fois qu’il a entendu l’album il a décidé d’embarquer avec nous, avant on avait pas de drummer, pour ‘Olympian Dystopia’, on a du engager un session drummer. Lorsqu’on a fait l’album, le line up a changé et n’a jamais été complet, au travers d’une pandémie, ça ralentit considérablement un processus !

MU: Comment pourriez-vous décrire le groupe – musicalement – en quelques mots et ses influences?

WWT: Nous sommes un groupe power metal assez typique dans la veine européenne du genre. On a été influencé par plusieurs bands Allemands et Italiens et autres. On peut souligner Blind Guardian, Iron Savior et Stratovarius entre autres. On a tous un peu une passion pour ce qui est « épique », c’est un aspect qui vient chercher une corde sensible chez nous tous.

MU: Peu après l’annonce de la création du groupe, vous avez lancé rapidement le single et vidéo Seven Against Thebes et dévoilé votre signature avec le label Rockshots Records. Qu’est-ce qui a mené à cette signature?

WWT: On avait pensé le sortir de façon indépendante mais, on est Nord Américains et on joue un style qui est typiquement européen, aller avec un label Italien faisait beaucoup de sens d’autant plus que leur roster est très Power metal. Aussi la communication avec Rockshots était très fluide et on a eu une bonne vibe dès le départ. À date, on est très content, ils sont vraiment investis avec nous !

MU: Votre premier album intitulé Olympian Dystopia est sorti le 26 mai 2023. Vous parlez beaucoup de votre amour pour le power metal et la mythologie grecque. Quels sont les thèmes principaux abordés sur l’album et leur signification?

WWT: Généralement on reprend les mythes en nos mots, il y en a une panoplie ! Souvent les mythes sont épiques et/ou tragiques, on peut faire des parallèles avec ce qu’on vit aujourd’hui dans certains cas. Comme ‘Edge of Time’ c’est Khronos qui représente le temps qui fini par tous nous manger. Dans Seven Against Thebes bien on parle du combat entre deux frères, les fils d’Oedipus pour le throne de Thèbes et dans Eurydice on relate le mythe d’Orpheus qui va jusque dans le royaume des morts pour ramener sa femme. Les parallèles se font avec ce qu’on vit dans nos vies, l’amour, la perte de quelqu’un, les épreuves qu’on affronte, etc. Notre seule règle est que le tout reste quand même épique. On respecte beaucoup le sujet, on s’efforce de lui rendre hommage du mieux qu’on peut et au mieux de nos connaissances !

MU: Vers quand a débuté l’enregistrement de l’album et avec qui avez-vous travaillé? Ensemble, vous cumulez beaucoup d’années d’expérience. Comment ça s’est réflèter lors de l’écriture et en studio?

WWT: L’enregistrement de l’album a commencé en 2020. On l’a enregistré nous-même pour ce qui est des guitares et de la basse. Pour le vocal, on est allé chez Silverwing avec Jonathan Lefrançois-Leduc, un autre ex de Blackguard. Pour le drum, Nikko était pas encore de la partie à ce moment on a donc dû engager un drummer session (Martin Plante). C’est quand même à noter qu’on a du faire plusieurs ajustements dû à la pandémie. Une fois qu’on eut trouvé notre méthode de travail, ça s’est mis à rouler mais, 2020 et 2021 on été des années assez folles donc, l’ajustement était constant. Je te dirais que 2022 on était plus à la recherche de compléter notre line-up puis d’un label ou d’une distribution pour aller de l’avant. 

MU: La chanson « Edge of Time’ me rappelle beaucoup – musicalement parlant – le groupe Power Quest, en raison aussi de la voix de Jonathan Vézina. Elle donne l’impression d’être un peu plus « happy »/joyeuse au niveau des mélodies. Je me trompe?

WWT: Je pourrais pas dire ! Personne de nous cinq n’a jamais vraiment écouté Power Quest je crois ! Si elle te rend joyeuse bin, tu nous en verras ravis !

MU: D’un autre côté, vous avez la chanson Gods of The Pantheon qui a une sonorité plutôt power metal progressif italien à la Labyrinth. Est-ce important pour vous d’explorer cet aspect progressif dans la musique de Walk With Titans?

WWT: J’ai beaucoup écouté Labyrinth l’album Return to Heaven Denied, quel album soit dit en passant ! Ça me fait chaud au coeur d’être dans la même phrase qu’eux! 

Pour ce qui est de l’aspect progressif, pas que c’est important mais si c’est pour évoquer une émotion ou que ça fite, on va y aller à 100 mille à l’heure, après tout notre chanteur a un background prog et on aime bien ça!

MU: Qu’est-ce qui a été le plus difficile et ce dont vous êtes le plus fier sur ce premier album?

WWT: Le rendre au goût de tous les membres, on est pas mal « picky ». On est tous nostalgiques des albums Power classiques, on voulait faire un album qu’on voulait entendre.

MU: On le sait, les groupes power metal québécois n’ont jamais été nombreux et c’est souvent très difficile. Comment le premier album de Walk With Titans est reçu par les fans et médias au Québec et à l’internationale/Europe?

WWT: On a reçu de très bonnes critiques d’Europe ! On en est vraiment flatté ! Le support au Québec est là aussi mais c’est une scène complètement différente. Si on jouait du tech death, on serait dans la Mecque mais bon, on aime faire de gros reffrains ..! 

MU: Est-ce que vous allez préparer un vidéoclip complet pour l’un des prochains singles issus de l’album?

WWT: C’est pas dans les plans, On focus sur faire des shows et écrire le deuxième album.

MU: La mythologie grecque est tellement vaste et une ressource inépuisable de sujets. Est-ce que vous envisagez de faire un long album conceptuel ou, par exemple, une trilogie ou des parties (Part I, II, etc) dans les projets à moyen ou à long terme?

WWT: Je veux pas vendre le punch mais…¯⁠\⁠_⁠༼⁠ ⁠•́⁠ ͜⁠ʖ⁠ ⁠•̀⁠ ⁠༽⁠_⁠/⁠¯

MU: À l’exception de Helloween, Gamma Ray, Nightwish, Stratovarius, Rhapsody, Blind Guardian. Avec quels groupes power metal aimeriez-vous partagé la scène?

WWT: Secret Sphere, Galneryus, Kamelot ou Edguy si on pouvait les ramener ! Il y en a un paquet d’autres !

MU: A quoi peut-on s’attendre pour la fin de 2023 / début 2024?

WWT: De nous voir en spectacle!

MU: Merci beaucoup pour votre temps! Vous aidez à faire vivre le power metal au Québec et ce premier album est une excellente carte de visite! Si vous avez quelque chose à ajouter pour nos lecteurs, c’est à vous!

WWT: Merci à toi et MU pour le support et l’entretien, c’était fort plaisant !


🎧 Spotify: https://open.spotify.com/artist/5J5DYBuNUniJ7hhjik7ppq

🎧 Apple Music: https://music.apple.com/us/artist/walk-with-titans/1674371512

🎧 Bandcamp: https://walkwithtitans.bandcamp.com/album/olympian-dystopia

🎧 Deezer: https://www.deezer.com/en/artist/203099537

🎧 Achat/Commande (physique): https://bit.ly/WalkWithTitansCD

https://www.facebook.com/profile.php?id=100064909415917

https://www.instagram.com/walk_with_titans/

Picture of Marc Desgagné

Marc Desgagné

Propriétaire MetalUniverse.net | Originaire du Saguenay | Ville actuelle, Québec (Canada)

Publications récentes

Dans la même catégorie

Mots-Clés

Nous Suivre