The Space Between – Entrevue avec la chanteuse Maryn Pegan du groupe hard rock canadien à propos du nouvel EP

Le 23 juin 2023, le jeune trio rock THE SPACE BETWEEN a sorti son nouvel EP éponyme de 5 titres. Marc Desgagné a réalisé une entrevue dans les dernières semaines avec la formation hard rock originaire d’Ottawa. Il est question des débuts du groupe, de sa nouvelle sortie et divers sujets reliés à leurs influences et ses diverses collaborations. Leur sonorité rock légèrement grunge par moment est à surveiller. (Nous vous suggérons d’écouter leur chanson « So Happy? » ou « Your Excuses » pendant la lecture de l’entrevue.)

MU : Tout d’abord, merci d’avoir pris le temps de répondre à nos questions. J’espère que tout se passe bien. The Space Between s’est formé l’été dernier. Comment vous êtes-vous rencontrés ?

TSB : James et moi étions dans un projet précédent lorsque nous étions adolescents. Quand ce projet s’est terminé, nous voulions tous les deux commencer quelque chose d’un peu plus lourd et plus mature que ce que nous avions joué ; tout au long de COVID, nous avons écrit et planifié sans relâche. Alors que l’enfermement commençait à se relâcher, nous avons commencé à organiser des auditions pour trouver d’autres membres de groupe et nous sommes tombés sur Tom dans une annonce Facebook. D’une manière ou d’une autre, nous avons été extrêmement chanceux et les choses entre nous trois ont tout de suite cliqué. Nous n’avons pas regardé en arrière depuis, et nous n’aurions certainement pas le son que nous avons aujourd’hui sans chacun d’entre nous.

MU : D’où vient le nom du groupe ?

TSB : C’est une chose que nous ne dirons jamais ! Ce que je peux dire, c’est que nous avons aimé le nom pour son ambiguïté. Le nom ne nous place pas dans un genre spécifique, et il donne aussi aux fans un peu de mystère ; la fin de la phrase, ce qu’ils pensent que le nom du groupe signifie, est différent pour chacun. Nous aimons que chaque auditeur puisse s’approprier le nom et l’utiliser de la manière qui lui convient le mieux.

MU : Le groupe sortira son premier EP Self-Titled le 23 juin. Comment décririez-vous ce premier EP et quelles en sont les principales influences ?

TSB : Cet EP emmène l’auditeur à travers les thèmes de la croissance et de la décadence, qui apparaissent de différentes manières dans chaque chanson. Je pense que le travail est cohérent, malgré le fait que certaines chansons aient été écrites à des années d’intervalle, mais il offre également un grand nombre d’interprétations différentes de la musique heavy. A mon avis, si vous aimez le rock, il y aura au moins une chanson qui vous accrochera. Beaucoup de paroles sont influencées par des événements personnels, mais la musique vient vraiment de notre propre fusion des sons des groupes qui nous influencent. Nous avons tous des goûts musicaux très différents, donc si vous pensez qu’un artiste heavy que vous aimez est représenté sur l’EP, vous avez probablement raison.

MU : Vous avez travaillé avec Steve Foley, qui a déjà une bonne expérience (Chad Kroeger, Carly Rae Jepsen, Flo-rida). Qu’est-ce qui vous a incité à travailler avec lui ?

TSB : J’avais déjà travaillé avec lui sur un ancien projet, je savais donc qu’il serait tout à fait professionnel et qu’il aurait à cœur de produire la meilleure musique possible ; il se trouve que j’ai eu la chance, lorsque j’étais plus jeune, d’être présenté à lui. C’est un type formidable avec qui il est toujours agréable de passer de longues journées en studio.

MU : Qu’avez-vous trouvé le plus difficile dans l’enregistrement de l’EP ?

TSB : Nous avions d’abord prévu d’y aller en juillet 2022, mais James et moi avons attrapé le COVID lors d’un festival de musique trois jours avant, et nous avons donc dû le repousser jusqu’en septembre. Mon défi personnel lors de l’enregistrement de cet EP a été de retrouver ma voix, et même de l’améliorer par rapport à ce qu’elle était avant que je sois malade ; cela a demandé beaucoup de soin et de temps, mais je suis vraiment satisfait du résultat que nous avons pu obtenir. En tant que groupe, je pense que le défi était encore d’essayer de naviguer dans la nouvelle dynamique entre nous trois ; comme Tom n’a rejoint le groupe qu’en juillet, nous l’avons en quelque sorte jeté dans le grand bain et il a dû faire avec. Il s’en est sorti comme un champion, tout comme James. C’était vraiment une façon non conventionnelle de faire les choses, mais c’était fou dans le meilleur sens du terme et je n’aurais pas fait les choses différemment.

MU : C’est moi ou il y a une petite touche de Metallica à la guitare sur une chanson comme « So Happy » ?

TSB : Metallica est définitivement une influence du groupe, même si ce n’est pas spécifiquement l’une des principales influences de James. Malgré cela, des tonnes de musique heavy sont influencées par Metallica, donc je ne serais pas surpris qu’ils soient présents à un moment ou à un autre. James aime toute une série de musiques, mais il cite généralement des groupes comme Mastodon et Filter comme des influences majeures. Je dirais que je peux entendre Metallica dans « So Happy », en particulier à la fin du morceau.

MU : D’un autre côté, vous avez un morceau de rock plus lourd comme « The Cage », avec de fortes mélodies. avec de fortes mélodies. Comment s’est déroulé le processus d’écriture pour le premier EP ?

TSB : Un peu partout. « The Cage », « Time » et notre chanson inédite « Cut Through » ont toutes été écrites avant la pandémie, tandis que « Your Excuses » et « So Happy » ont été écrites quelques mois avant l’enregistrement. La pandémie a quelque peu bouleversé nos plans initiaux, en réduisant le temps pendant lequel nous pouvions nous réunir et écrire de la musique, mais comme James et moi travaillions et fixions des objectifs même lorsque nous étions enfermés, la vision d’ensemble était suffisamment cohérente pour rassembler tous ces morceaux. Quand nous les avons présentés à Tom, il a fait son truc et les a rendus dix fois plus lourds.

MU : À quoi peut-on s’attendre sur le reste de l’EP ? Quels sont les thèmes qui vous intéressent le plus ?

TSB : L’EP se penche beaucoup sur les relations entre les gens, à la fois avec les autres et avec eux-mêmes. J’ai déjà mentionné la croissance et la décroissance ; pour moi, cela est représenté dans l’EP au sens littéral de la décroissance de la vie (dans « Time »), dans la croissance de sa propre valeur (dans « The Cage » et « Your Excuses »), et dans la mort des relations avec ses proches (dans « So Happy » et « Cut Through »). Ces thèmes sont très courants dans la vie de tous les jours, et c’est pour cette raison que j’ai l’impression qu’il est facile de s’identifier à ces chansons. En écrivant les paroles, je sais que j’ai puisé dans mes propres sentiments plus d’une fois, et j’aime l’idée que j’ai pu écrire quelque chose qui pourrait permettre à d’autres qui ont ressenti la même chose de se sentir entendus.

MU : The Space Between semble aimer ajouter une dose plus progressive à ses compositions. Y a-t-il des groupes qui se sont démarqués pour vous dans ce domaine ?

TSB : Tool, à 100%. L’influence vient surtout de James et moi, mais nous sommes en train d’embarquer Tom aussi. Ils sont définitivement mon influence numéro un en tant qu’artiste, et j’aime apporter leur feeling progressif à la fois à la musique et à la mélodie vocale.

MU : Pouvez-vous nous en dire plus sur les origines musicales des membres ? Leur parcours et leurs influences ?

TSB : Nous jouons tous depuis que nous sommes petits, Tom et moi sur nos instruments principaux ; James est un multi-instrumentiste très talentueux, donc peut-être verrez-vous quelque chose d’amusant comme du saxophone sur une chanson dans le futur ? Nous avons tous participé à des projets antérieurs et avons des influences musicales assez variées ; tout ce qui est métal, hard rock, tubes des années 80, jazz fusion, rap et autres est en rotation, donc on ne sait jamais vraiment quel type d’influence quelqu’un va apporter en écrivant. Parce que nous avons tous des goûts très différents, cela donne des idées géniales que deux ou un seul d’entre nous n’aurait jamais pu trouver.

MU : Pensez-vous qu’il est encore difficile de nos jours pour un groupe avec une chanteuse de percer ? Que certaines vieilles mentalités sont encore présentes ?

TSB : Je pense que c’est délicat. À mon avis, il y a encore une certaine stigmatisation, mais c’est aussi quelque chose de cool qui nous différencie des autres groupes. Bien que j’aie eu ma part de contacts condescendants, nous n’avons jamais pensé que le fait d’être un groupe féminin était négatif ; même si les autres peuvent ou non le voir comme tel, cela ne fait que nous pousser à travailler encore plus dur.

MU : Quels sont vos projets pour le reste de l’année ? Un voyage au Québec ?

TSB : Donnez-nous une date et un lieu, nous serons là ! Sérieusement, nous aimerions faire un voyage au Québec et y jouer quelques concerts. Nous espérons faire une tournée l’année prochaine, mais nous verrons ce que nous pouvons faire pour caser quelques dates d’ici là.

MU : Vous êtes d’Ottawa et la réponse des fans semble excellente. Nous sommes de Québec, mais nous connaissons moins bien votre scène locale. Comment décririez-vous les fans de rock d’Ottawa en une phrase ?

TSB : Le groupe le plus énergique, le plus insouciant, le plus solidaire, qui est toujours prêt à faire des moshs. Ottawa, c’est un peu le métal qui rencontre le rock indépendant, je suis sûr que vous pouvez imaginer exactement ce que je veux dire !

MU : Merci pour votre temps. Si vous avez quelque chose à ajouter à nos lecteurs pour conclure, c’est à vous !

TSB : Merci beaucoup à tous ceux qui ont écouté notre musique, regardé nos vidéos, sont venus à un concert, ont acheté des produits dérivés ou nous ont soutenus de quelque manière que ce soit ; vous représentez le monde pour nous, nous ne serions pas là sans votre aide. Assurez-vous de garder un œil sur nos réseaux sociaux et notre site web pour des tonnes de choses à venir dans un futur proche, et profitez de l’EP ! Encore plus à venir.


Facebook: https://www.facebook.com/officialthespacebetween
Instagram: https://www.instagram.com/thespacebetweenofficial/
Site: https://thespacebetweenband.com/
YouTube:    / @thespacebetweeno…
TikTok: https://www.tiktok.com/@thespacebetwe…
🎧 Spotify, Billets, & plus: https://linktr.ee/thespacebetweenofficial

Picture of Marc Desgagné

Marc Desgagné

Propriétaire MetalUniverse.net | Originaire du Saguenay | Ville actuelle, Québec (Canada)

Publications récentes

Dans la même catégorie

Mots-Clés

Nous Suivre