Recherche MU :
Groupes: 1310
Critiques CD: 2489
Nouvelles: 4031
Entrevues: 129
Critiques en Vrak
Groupe: MyFashionLove
Album: The Secret Plan Of Self-Destruction
En 2007, le groupe metalcore/rock alternatif italien MyFashionLove offre l'album "The Secret Plan Of Self-Destruction". Même si la pochette présente surtout un paysage rural qui me laissait perplexe,...
Groupe: Obscurant
Album: First Degree Suicide
Obscurant est une jeune formation de death mélodique qui nous vient de la Finlande. «First Degree Suicide» est le deuxième effort du groupe qui voit le jour en 2005. Le groupe est formé de Luukkainen...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Pestilence
 Album: Obsideo (2013)
Note:
7.5/10
Style : Death Metal Technique

Compagnie : Candlelight Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Obsideo
02. Soulrot
03. Transition
04. Necromorph
05. Laniatus
06. Distress
07. Superconcious
08. Aura Negative
09. Saturation
10. Displaced
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
Patrick Mameli pourrait rester chez lui le samedi et profiter d’une vie bien peinarde. Cet homme, tout comme vous, a un travail et des comptes à payer. Il prend le temps d’aller voir ses fils jouer au soccer, de sortir ses vidanges mais il a besoin d’une échappatoire. Après un repos de plus d’une quinzaine d’années, Mameli a décidé de réanimer ce monstre de technicité qu’est Pestilence car il peut se le permettre car le groupe est maintenant un hobby, une échappatoire artistique qui lui permet d’assouvir un besoin de création venant de la part d’un père de famille qui possède le même genre de vie que bien d’autres personnes. Tandis que certains collectionnent des timbres, jouent au hockey dans une ligue de garage ou vont à la pêche uniquement pour se donner une raison de boire de la Coors Light dans une chaloupe, Patrick Mameli, lui, propose encore un death métal technique avec Pestilence, sur ce troisième album depuis sa résurrection, cette créature du nom d’Obsideo.

Pestilence est son groupe qu’il maintient bien vivant avec l’aide de Patrick Uterwicjk, son acolyte depuis presque toujours. Malgré le fait que Pestilence ne soit plus le projet principal dans la vie de Patrick Mameli, il ne faut pas douter de la qualité du produit offert. Ce n’est parce que le tout devient secondaire que l’on met un frein sur la qualité. Technicité toujours présente dans le camp de cette formation, la brutalité se mêle encore une fois au jeu et les chansons sont bien baraquées. En ouverture, la chanson titre donne le ton à l’album. NecroMorph et Aura Negative possèdent une certaine facette qui nous remet en tête Meshuggah avec des cadences déjantées en plus des torsions des cordes qui ont l’air moelleuses et des chansons comme Saturation ou Superconcious nous démontrent à quel point la dimension technique demeure primordiale en plus de laisser place à de bons moments de virtuosité à la guitare lors des parties en solo en plus de laisser une dimension plutôt prépondérante à la basse qui ondule vaguement.

Souvent perçu par le passé comme étant la version européenne de Death, le groupe Pestilence impressionne encore avec son death métal achevé qui, heureusement, trouve preneur avec une nouvelle génération d’amateurs qui peuvent se délecter de cette nouvelle « version » du groupe.

www.pestilence.nl/





  Note de MU : 7.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau