Recherche MU :
Groupes: 1310
Critiques CD: 2489
Nouvelles: 4222
Entrevues: 132
Critiques en Vrak
Groupe: Amon Amarth
Album: With Oden On Our Side
Quand on parle de pillages de villages chrétiens, d'Odin, du dernier voyage vers Valhalla, bref de metal Viking le premier groupe qui nous vient en tête est Amon Amarth. Les Suédois nous offrent en...
Groupe: Enslaved
Album: RIITIIR
Avant de me préparer pour cette critique devant l’ordinateur donc dans ma salle familiale, je suis descendu dans mon frisquet sous-sol pour aller zieuter ma collection de disques. Je regardais ma...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Anaal Nathrakh
 Album: Hell is Empty, and all the Devils are Here (2007)
Note:
9.5/10
Style : Black Metal

Compagnie : FETO Records

Format : CD

Liste des pistes :

1. Solifugae (Intro)
2. Der Hölle Rache Kocht in Meinem Herzen
3. Screaming of the Unborn
4. Virus Bomb
5. The Final Absolution
6. Shatter the Empyrean
7. Lama Sabachthani
8. Until the World Stops Turning
9. Genetic Noose
10. Sanction Extremis (Kill Them All)
11. Castigation and Betrayal
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Nicolas Crépeault
 
Nicolas Crépeault
Votre attention mesdames et messieurs, nous interrompons votre programme habituel pour un message d’intérêt public. Une bombe nucléaire vient juste d’être larguer à l’échelle planétaire en provenance des Royaumes-Unis, et cette bombe porte un nom : Hell is Empty, and all the Devils are Here, le 4e album du duo Anaal Nathrakh.

Comment décrire le blitz de destruction massive sonore d’Anaal Nathrakh? Leur musique est à la fois terriblement agressive et accrocheuse, épique et véloce. Au fil de l’album, il y a de ces moments de violence d’une terrible intensité et des riffs qui donnerais envie à un paraplégique de se lever et de se frapper la tête contre un mur de ciment. La batterie appuie très bien le tout par sa rythmique très rapide et violente. Les vocaux sont également très variés, on y retrouve de tout, du growl au cri porcin en passant par des vocaux presque torturés. Le groupe continu également d’introduire davantage de vocaux cleans, ceux-ci y forgent étonnamment bien leur place, conférant au tout un sentiment épique et mélancolique à la fois. Le jeu de guitare est excellent et excessivement varié, conférant à l’album tout son coté unique en son genre, on y retrouve des riffs à s’en jeter par terre et les pièces se démarquent bien entre elle, tout en restant toutes excellentes.

La production est excellente, et permets d’apprécier à sa juste valeur le jeu de chaque instrument. Il est difficile de bien décrire la musique d’Anaal Nathrakh tant celle-ci est unique en son genre, et un néophyte risque fort d’être perdu à une première écoute. Cependant, Anaal Nathrakh est comme un bon vin et l’on apprivoise bien toutes les sonorités avec plusieurs écoutes. On se surprend souvent à avoir la tête qui bouge tout seul tant les rythmes sont prenants et accrocheurs, mais le tout reste excessivement brutal. En bref, ce nouvel opus saura plaire au fan de tout acabit.

Hell is Empty and all the Devils are Here est une réussite en tout point. Cet album n’est rien de moins qu’un monument du métal actuel. Si le fait que votre boîte crânienne explose sous un martèlement sonore vous fait peur, fuyez ce cd. Si au contraire cette idée vous séduit, courez y jeter une écoute.


  Note de MU : 9.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau