Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2466
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115

19:09:16 - Kamelot / Sonata Arctica / Battle Beast (Qc)

Photos du spectacle

Compte-rendu du spectacle
Spectacle: Le 16 Septembre 2019 l'Imprial Bell de Qubec
Organisateur: District 7 Production
Photographe: Julie Voyer
Compte-rendu: Sylvain Carrier

Grosse, GROSSE soirée de power metal lundi soir à l’Impérial Bell, alors que la populaire formation américaine Kamelot était de passage dans la Vieille Capitale, flanquée de Sonata Arctica et Battle Beast, rien de moins! Voici le compte-rendu de l’événement.

Battle Beast

C’est sous le coup de 19h20 tapant que se tamisent les lumières de la salle, laissant place à la formation finlandaise Battle Beast. Plusieurs personnes dans la salle s’avéraient intriguées par la présence du groupe, ne connaissant pas la fougue et l’énergie unique dégagée par la bande menée de main de maître par la déjà légendaire Noora Louhimo. C’est chose du passé! Dès les premières notes de Unbroken, on sent que la performance sera intense; il faut savoir que Battle Beast propose toujours un feu roulant de riffs accrocheurs et de rythmes effrénés qui font en sorte que la foule ne peut rester stoïque bien longtemps! Straight to the Heart, hymne incontournable du groupe, viendra faire vibrer le cœur des amateurs de la bande scandinave avec son air accrocheur tiré directement des ‘80s. Noora Louhimo enflamme carrément la salle de par son charisme irrésistible, la foule répondant à ses moindres demandes. On nous proposera plusieurs pièces du plus récent opus du groupe, No More Hollywood Endings, tièdement reçu par la critique. Étonamment, cependant, les pièces résonnent à merveille live et ne manquent pas d’impressionner. Battle Beast complètera un set d’environ 35 minutes avec trois pièces chouchou des amateurs, soit Bastard Son of Odin, King For A Day et Beyond the Burning Skies, sans jamais freiner le rythme une seule seconde. L’auteur de ces lignes persiste et signe, l’ayant déjà nommé à quelques reprises : Battle Beast représentent les prochains Sabaton. Par leur énergie unique, leur leader incroyable et leurs vers d’oreilles hyper accrocheurs, ce n’est qu’une question de temps avant qu’ils explosent… Et personne ne s’en plaindra!

Sonata Arctica

Bien malin était celui qui pouvait prévoir le type de performance qu’allait nous offrir Sonata Arctica. La formation était la reine du power metal au début des années 2000, mais n’est plus l’ombre d’elle-même depuis plusieurs années déjà. Les setlists proposés par le groupe deviennent de moins en moins intéressants à chaque passage à Québec, et cette prestation n’y fera pas exception. Ouch! Le groupe débute avec A Little Less Understanding, et on peut immédiatement sentir le contraste avec Battle Beast; on dirait un groupe de garage qui commence sa carrière! Heureusement, le son se replacera un peu, mais il n’en demeure pas moins que de nombreux amateurs piaffent d’impatience à l’idée d’entendre les classiques intemporels du groupe. Puis viendront Closer to an Animal, Cold, Storm the Armada, X Marks the Spot et Who Failed the Most, coup sur coup. What the fuck, vous direz? Ben c’est ça! L’intérêt de la foule diminue à chaque nouvelle pièce entamée par la bande à Tony Kakko, mais une poignée d’irréductibles gardent la foi. Tant mieux, parce qu’en fin de parcours, nous aurons enfin droit à Full Moon, entonnée en chœur par une foule très, très patiente et respectueuse à l’égard du groupe. La prestation se terminera avec Life, laissant les amateurs un brin perplexes. Où étaient Don’t Say A Word, Blank File, Black Sheep, The Cage? Dans le passé, il faut croire…

Kamelot

Place au plat principal! Kamelot embarque triomphalement sur scène vers 21h30, sous un tonnerre d’applaudissements d’une foule conquise d’avance. C’est avec Phantom Divine que débute la prestation du groupe, et on constate rapidement que malgré le fait que la pièce provienne du plus récent album du groupe, les amateurs la connaissent par cœur, entonnant chaque parole du refrain. Également, on peut dès le départ apprécier le talent de Lauren Hart, qui accompagnera plusieurs pièces avec sa voix envoûtante. Dommage qu’elle soit aussi souvent laissée en arrière-plan! L’ambiance est à la fête et à de nombreuses reprises, Tommy Karevik s’adressera à la foule afin de souligner son amour pour les fans. Le groupe revisitera une bonne partie de sa discographie, oubliant malheureusement les années de The Fourth Legacy et jouant très peu de pièces pré-Karevik. C’est franchement dommage, puisque Kamelot a une discographie si bien garnie! On entendra donc Rule the World, When the Light are Down, Veil of Elysium, Burns to Embrace, Vespertine (quelle magnifique pièce, d’ailleurs!) et End of Innocence, mais également quelques classiques éparpillés ici et là tels quel Karma, Forever et Center of the Universe. Cela ne semble cependant pas du tout déranger la bruyante foule qui en redemande toujours et encore! Il faut dire que les membres du groupe sont tous fort généreux et semblent infiniment apprécier leur travail, interagissant avec les amateurs et souriant tout au long de la prestation. On aura droit à la présence surprise de Noora Louhimo durant Sacrimony (Angel of Afterlife), dont on perdra un peu la voix dans tout le brouhaha, mais dont on ne perdra certainement pas l’énergie, encore une fois! Le groupe nous proposera en rappel la traditionnelle March of Mephisto avec la participation hallucinante des amateurs, puis terminera en force avec une des pièces les plus intenses, raw du groupe, Liar Liar (Wasteland Monarchy). Simonac que c’est bon! On en aurait d’ailleurs pris bien plus… mais on peut malgré tout parler d’une performance de très, très haut niveau de la part de Kamelot!

C’est donc repue que la foule sortira de l’Impérial Bell, malgré le caillou dans la botte qu’aura représentée la performance décevante de Sonata Arctica. On aurait aimé davantage d’amateurs en présence, les spectacles de heavy metal se faisant un peu plus rares dans cette belle salle, mais bon, c’est la nouvelle réalité. Toujours est-il que ceux qui ont assisté à la performance de lundi soir en ressortiront assurément avec un excellent souvenir!


Rsultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 19:09:16 - Kamelot / Sonata Arctica / Battle Beast (Qc) (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avance
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrs
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oubli
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialit | FAQ MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits rservs.
>>> Si vous tes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicit : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagn - Programmation : Andrew Gagn - Samuel Falardeau