Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2389
Nouvelles: 26726
Entrevues: 98
  • Hollywood Undead
    Entrevue avec Johnny 3 Tears

    Quelques semaines avant la parution du 5e album d'Hollywood Undead, Jonathan Gamache a eu la chance d'avoir en entrevue avec Johnny 3 Tears.



    MU : Depuis la sortie de votre premier album, Swan Songs, en 2008, vous avez fait paraitre un nouvel album environ à chaque deux (2) ans. Comment trouvez-vous le temps de créer autant de musique tout en continuant la vie de tournée.


    Johnny : En fait, j’aimerais publier plus d’albums si nous étions autorisés. Nous avons composé plusieurs pièces qui n’ont jamais été sur des albums parce que nous écrivons tout le temps. Pour être honnête, à la minute que nous avons complété un album, nous commençons à écrire le prochain. Nous avons un studio dans l’autobus qui nous permet de composer lorsque nous sommes en tournée. Aussi, même si nous ne sommes pas en studio ou en tournée, j’écris quand même à la maison. Nous avons donc toujours beaucoup de résultats.


    MU : Est-ce qu’il y a une chanson que vous pensiez qu’elle serait un succès lorsque vous l’avez composée, mais qui n’a été accueillie par le public comme vous l’auriez espérée.


    Johnny : (Rire) Oui! Plusieurs! (Rire) J’aime ta question, personne ne me l’a posée auparavant! Nous avons écrit des chansons en nous disant « ça va être énorme, ce sera la meilleure chanson de l’été », mais personne d’autre n’a eu ce sentiment. Notre gérant m’a déjà dit que s’il existait une formule exacte pour écrire un succès, tout le monde l’utiliserait. Les goûts musicaux des gens changent constamment. La musique Rock était numéro 1 dans le passé, mais maintenant la musique Pop et la musique Country sont devant, je crois. C’est donc presque impossible d’écrire un succès, car les goûts musicaux changent drastiquement avec le temps. Tout ce qui est possible de faire est de rester vrai envers soi-même et d’écrire des chansons sur des sujets qui vous intéressent et qui intéressent vos fans. Si c’est un succès, cool, sinon on continue à écrire de la musique. En résumé, oui, nous avons écrit plusieurs chansons en pensant que ce seraient des succès, mais elles ne l’ont pas été.


    MU: Pouvez-vous nous parler un peu du départ de Da Kurlzz plus tôt cette année?


    Johnny : Il n'y a pas grand choses à dire. Il voulait faire autre chose. Nous sommes toujours amis, mais, parfois, la vie des gens change. C'est ce qui c'est passé dans ce cas. Il m'arrive parfois de me dire que je ne veux pas faire de tournée et le lendemain je me dis que ce n'est pas vrai. C'est important de rester vrai envers soi-même et il ne faut pas faire ce que nous n'avons pas envie. Il n'y a pas eu de colère ou quoi que ce soit et nous sommes demeurés en bons termes.


    MU: Votre nouvel album, Five, sera lancé le 27 octobre prochain et sera votre album le plus long à ce jour. À quoi pouvons-nous nous attendre à propos de cet album?


    Johnny: Si ce n'était que de nous, les albums dureraient tous deux (2) heures, plus long qu'un film, puisqu'en général, nous ne publions qu'environ la moitié des chansons que nous écrivons pour un album. C'est ce que les maisons de disque veulent. Elles ne veulent pas des albums très longs, car ce n'est pas rentable pour elles. C'est malheureux, car j'irais jusqu'à donner gratuitement puisque les gens vont la prendre comme ça de toute façon. Mais nous ne pouvons pas. Ceci étant, je sais que tous les artistes ont le même discours lorsqu'ils sortent un nouvel album en disant que c'est leur meilleur album à ce jour, mais je peux dire que c'est le meilleur que nous avons fait pour l'époque actuelle, car le groupe a beaucoup évolué depuis dix (10) ans. Je pense que nous avons fait un excellent travail. Nous avons été honnêtes avec nous-mêmes et nous avons écrit ce que nous voulions avec suffisamment d'expérimentation, mais pas au point de se demander ce que nous faisions. Il y a des chansons plus rock et une ballade. C'est un album très complet. Personnellement, je laisse beaucoup de temps après avoir complété l'album avant de pouvoir l'écouter objectivement. Je l'ai donc écouté plusieurs fois dernièrement et je suis très satisfait. J'espère que les fans l'apprécieront autant que nous.


    MU: Vous avez publié deux (2) vidéoclips dernièrement, soit California Dreaming et Whatever It Takes, et les deux (2) ont été vus plus de quatre millions (4 000 000) de fois en moins d'un mois. Quelle est votre réaction à ce sujet?


    Johnny: Vous savez, je ne suis pas très familier avec YouTube. Je ne sais donc pas si c'est bon ou mauvais. Si c'est bon, alors j'en suis très heureux. Sinon, je ne le suis pas (rires)!


    MU: Pourriez-vous nous parler du processus créatif entourant Five?


    Johnny: Je vais parler personnellement, car je ne veux pas parler pour les autres. À chaque fois c'est un peu différent, car chaque album est différent. Il faut s'assurer de deux (2) choses essentielles : 1) que nous travaillions ensemble et 2) que la vie nous inspire suffisamment pour écrire plus de chansons qui ont un sens pour nous. Lorsque la création de Five a débuté, nous nous sommes assis et nous avons discuté de la direction que nous voulions. Nous ne faisons pas d'albums concept, mais la clé est d'avoir assez de vécu dans sa propre vie pour pouvoir écrire des chansons que d'autres personnes trouveront significatives. Je pense que nous avons vraiment pris le temps d'explorer certaines situations que nous n'avions pas explorées auparavant. Une autre clé est l'honnêteté. Je crois que Five est un album honnête et nous avons abordé des sujets que normalement vous ne voudriez pas aborder. Le processus d'écriture de Five nous a permis d'aller dans des endroits que nous n'avions jamais été par le passé puisque c'est important pour un groupe d'évoluer et de faire de la musique différente. Je suis très fier du résultat!


    MU: Puisque tous les membres du groupe chantent, comment décidez-vous quel membre chante quelle partie?


    Johnny: Tout le monde à ses préférences. Ce ne sont pas tous les membres du groupe qui participent au processus d'écriture. Premièrement nous écrivons les chansons comme n'importe quel groupe avec une guitare acoustique et une basse acoustique et nous planifions tout avant d'entrer en studio. C'est un processus assez naturel lorsque nous commençons à avoir une idée du son de la chanson. Certains membres sont meilleurs lors de passages plus lourds et d'autres le sont lors de sons hip-hop et industriel. Ça se fait assez naturellement avec la tonalité des voix et ce qui est dit. C'est n'est pas du genre "toi, tu chantes cette partie!". Rien de tout ça. Je commence les chansons par moi-même quand je les écris et je chante jusqu'à ce que tout s'enchaîne naturellement.


    MU: Question en deux (2) parties : avec quel groupe avez-vous aimé le plus être en tournée et avec quel groupe voudriez-vous aller en tournée?


    Johnny: Atreyu est un groupe que j'ai beaucoup apprécié être en tournée avec. Je dirais également Ten. Et, évidemment, il y a Avenged Sevenfold que j'ai adoré. J'ai adoré la tournée avec ces trois (3) groupes. Ce sont des gars impressionnants. C'est cool lorsque tu es en tournée et que tu te sens comme si tu connais les autres gars depuis très longtemps. Il y a également d'autres gars qui sont des trous du cul, mais je ne veux pas parler de ceux-là. Avec qui j'aimerais partir en tournée?... Nine Inch Nails! Ça n'arrivera jamais, je le comprends, mais j'aimerais regarder leur prestation chaque soir. J'adore ces gars. Il y aurait aussi plusieurs groupes que j'aimerais, comme les Beastie Boys, mais, tu sais, c'est impossible. Même chose pour les Beatles. Mais pour les groupes actuels, je dirais Nine Inch Nails, Rad... C'est à eux que je pense dans l'immédiat.


    MU: Vous allez faire une tournée de villes canadiennes dans l'ouest prochainement avec Butcher Babies. Pouvons-nous espérer une tournée de villes de l'est du Canada?


    Johnny: Oui, bien sûr! Lorsque nous reviendrons, au printemps prochain, je sais que nous ferons l'ensemble de l'est du Canada et la vieille province. C'est certain que nous allons y faire certains spectacles!


    MU: Voulez-vous dire quelques mots à vos fans de la ville de Québec?


    Johnny: J'adore la ville de Québec. C'est une de mes villes préférées dans le monde. C'est comme être en Europe sans y aller réellement. C'est "old school", les fans sont super. Nous avons toujours été supportés par la Ville de Québec. C'est l'une des premières villes dans laquelle nous avons fait un spectacle devant une salle comble. Ça restera toujours gravé dans ma mémoire puisque c'est l'une des premières fois où je me suis fait dire "hey, le spectacle affiche complet". Je ne savais même pas ce que ça signifiait. J'avais 20 ans et je pensais que c'était ce qui était la chose la plus cool au monde. Merci pour le support et nous avons très hâte de revenir.


    MU: Au nom de metaluniverse.net, je vous remercie pour votre temps.


    Johnny: À la prochaine!


    https://www.facebook.com/hollywoodundead/



     

    Partager cette entrevue
    Informations
    Hollywood Undead
    Entrevue avec Johnny 3 Tears
    Jonathan Gamache
    Post et traduit par
    Jonathan Gamache
    le 10 Octobre 2017
    Vido et montage par
    Aucun
    Dernire critique
    Hollywood Undead
    Swan Songs (2008)
    7/10
    Rgulirement, nous voyons surgir l'avant-plan des groupes sans aucun avertissement, comme c'est le cas avec Hollywood Undead. Les Amricains se sont fait connatre rapidement,...
    Toutes les critiques du groupe
    Nouvelles connexes
    Nos partenaires
    Conditions d'utilisation | Politique de confidentialit | FAQ MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits rservs.
    >>> Si vous tes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicit : marc[@}metaluniverse.net
    >>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
    Conception graphique : Marc Desgagn - Programmation : Andrew Gagn - Samuel Falardeau