Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2476
Nouvelles: 27667
Entrevues: 117
Critiques en Vrak
Groupe: Sardonic
Album: Symptomaniac ...To Cease The Light
Sardonic est un jeune groupe de death metal allemand. Le groupe existe depuis 2003, a sorti son premier album « Slay 10 » en 2004 et nous arrive maintenant avec son deuxième album du nom de «...
Groupe: Edguy
Album: Tinnitus Sanctus
Depuis 1992, la troupe de Tobias Sammet s'est fait un nom avec Edguy Réelle référence dans le domaine du power metal lors de ses premières sorties, le chemin s'est tracée bien différemment....
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Turisas
 Album: Battle Metal (2004)
Note:
9.2/10
Style : Folk Metal

Compagnie : Century Media

Format : CD

Liste des pistes :

01. Victoriae & Triumphi Dominus 
02. As Torches Rise 
03. Battle Metal 
04. The Land Of Hope And Glory 
05. The Messenger 
06. One More 
07. Midnight Sunrise 
08. Among Ancestors 
09. Sahti-Waari 
10. Prologue for R.R.R. 
11. Rex Regi Rebellis 
12. Katuman Kaiku 
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Guillaume Cyr
 
Guillaume Cyr
Voyez-vous ça! Un quintette de barbares finlandais tous vêtus de poils, couverts de peintures dédiées au dieu Turisas et exhibant fièrement leur attirail de guerre. Ils vont même sur leurs photos promo jusqu’à transpercer, torturer, écrabouiller, hacher, égorger, éventrer et pourfendre ce qui semble être des soldats anglais (voyons, qui oserait penser à ça). Avec toute cette démonstration d’activités belliqueuses, on devrait s’attendre en toute logique à tout sauf du power. Et pourtant, les fans de power risquent d’apprécier grandement ce premier opus des Finlandais.




Turisas est un groupe de Viking Metal folklorique composé de Mathias Nygard au chant, Georg Laakso et Jussi Wickstorm aux guitares, Antti Ventola au clavier, Tuomas Lehtonen à la batterie et plusieurs autres s’occupant de l’accordéon, de la flûte et de la basse en show. Tout ce beau monde se sont unis pour nous pondre une oeuvre largement influencée par Ensiferum, Finntroll et Bal-Sagoth. Toutefois, au contraire de ces groupes, on a pas l’impression d’écouter du blackmetal avec du violon, mais bel et bien un groupe de folk qui joue heavy. Je ne vous ferai pas le coup de qualifier Turisas de groupe power-folk comme l’est Elvenking. Ici, le chanteur nous crache sa hargne et sa furie guerrière en pleine face, pas question de saisons qui parlent ou de poème au firmament. Cependant, Disappearing Sands ressemble un peu à ce que fait Turisas.




Les qualités de Battle Metal ne sont pas difficiles à comprendre. Une intro (Oriae and triumphi dominus) de toute beauté, épique avec des choeurs masculins et féminins nous prépare à un album dans lequel le chant rauque alterne avec le chant clair, mais jamais aigu. Des claviers utilisés comme une fanfare un peu à la manière de Freedom Call (As torches rise, The messenger). Des intermèdes folkloriques au violon ou a la flute très entraînants (Sahti-waari) accompagnés parfois de Lai Lai Lai très réussis (One more). Une rythmique carrément inspirée de Finntroll (Midnight sunrise). Des choeurs masculins se superposant au chant agressif (Battle Metal). Une batterie efficace (Among ancestors) et un chanteur incroyable maîtrisant à la perfection différents styles de chant. Le tout avec un son dont seuls les Finlandais ont le secret. Et Turisas met fin à l’album avec une longue pièce épique (Rexi Regi Rebellis) sous fond de violon, avec un intermède à la flûte et aux tambours et un autre avec des violons particulièrement doux et tristes, se terminant avec une montée en puissance suivie d’un cris de guerre en finnois et d’un refrain à donner des frissons. Cependant les paroles ne sont guère songées même pour du Viking metal. Toutefois, The Land of Hope and Glory dans laquelle un guerrier se rend compte que sa Finlande natale bien qu’elle n’a pas de vignes, de statues de marbre ou de murs plaqués or est la seule terre d’espoir et de gloire, me touche énormément. (Je sais que c’est pas objectif de ma part, mais c’est ça.)




C’est bien beau tout cela, mais est-ce que c’est bon? J’ai demandé à des fans pures et dures de death-black-viking ce qu’ils pensaient de Battle Metal, ils m’ont répondu que c’est un album dans la moyenne de ce qui se fait en Viking Metal. Toutefois, qui se préoccupe de leur opinion? Non, faites confiance à un fan de Stratovarius, Sonata Arctica et cie. Rarement un album m’avait fait autant vibrer à la première écoute. Battle Metal est un très grand album que les fans de powermetal devraient aimer et écouter en boucle, sous risque de se faire poursuivre par une bande de poilu.



SuomiMetal


  Note de MU : 9.5/10 Note des Membres : --/10  

 Auteur : Frederic Lair
 
Alors que je me tenais debout sur le chant de bataille, seul au milieu du chaos à présent apaisé, une hache dans chaque main, je perçus les notes d’une mélodie s’élever de nulle part. D’abord imperceptible, puis grandissante et emplissant finalement tout l’espace. Je vacillais... Turisas venait de prendre possession de mon cœur !




Rarement un groupe n’a maitrisé avec une telle dextérité un univers musical aussi complexe que celui-là. Ce n’est pas de la musique en trois dimensions, c’est un Rubix cube labyrinthique ! Une multitude de rythmes, d’ambiances et de styles, passant allègrement de l’épique au symphonique, et du folklorique au franchement guerrier, en n’omettant cependant pas de s’octroyer deçà et delà quelques plages atmosphériques. Tout ceci soutenu par de multiples instruments, tous plus variés les uns que les autres ( accordéon, violon, flûte... que sais-je, tout le catalogue doit y être passé ! ) et joués avec une égale virtuosité.




Voilà là une bien belle pièce d’orfévrerie !




Toujours renouvelé, jamais lassant, le groupe réussit, malgré les nombreuses facettes de ce kaleidoscope musical, a créer un univers compact et cohérent qui ne se perd jamais dans les méandres de sa créativité. Du très grand art...




S’il faut cataloguer Turisas, je dirais qu’il s’agit là de la B.O. suprème des récits de batailles en terres nordiques. Des élans épiques et emphatiques à la Rhapsody, une pincée de Blind guardian, un travail qualitatif à la Thy majestie, tant au niveau de l’utilisation des instruments et que des compositions, quelques grammes de folie virevoltante ( Battle metal et ses relances très proches d’un « bed of razors » de Children of bodom )... finalement, bien trop d’influences, parfaitement digérées, pour toutes les citer ici.




Je ne nommerai que les quelques bands auxquels le groupe me ramêne indubitablement, pour le cas où certains d’entre-vous seraient désireux d’explorer un peu plus profondément un univers parallèle alternatif à Rhapsody, mais où le chant se fait plus aggressif. Celui de Turisas, tenu par Warlord nygard, est au frontière du death et du black sans jamais totalement y sombrer ( comprendre : reste audible pour l’amateur de power quelque peu habitué ), pour alterner avec des passages clairs, mais toujours virils. Au final, une voix variée et parfaitement maitrisée, jamais ridicule.




Quelques groupes dans une démarche sensiblement proche : Excelsis « Tales of tell » ( Suisse ), le plus similaire dans la forme, Tuatha de Danann « Tingaralatingadun » ( Brésil ), pour l’aspect folklorique et les passages death ( au même titre que Elvenking « Heathenreel » ( Italie) ), ainsi que Haggard « Awakening the centuries » ( Allemagne ), pour l’aspect « dentelles » médiévales, orchestre à cordes et voix death.




Bon, bah c’est pas tout, j’ai encore une bataille à livrer... et puis il va falloir que je retire ce cd de ma platine ( y commence à virer au rouge à force d’y tourner ! ) et j’ai le nouveau Rhapsody qui fait sa jalouse !



  Note de MU : 9/10 Note des Membres : --/10  

 Auteur : Paolo Ouellet
 
Paolo Ouellet
Tout d'abord, je me dois de faire un ajustement sur le genre musical de Turisas. Classons-les comme "héroïc viking folklorique métal". Avec cette description, vous en savez déjà pas mal plus sur ce groupe Finlandais.

Turisas en sont à leur deuxième album. Complètement inconnu de ma part jusqu'à ce jour, cette découverte m'a agréablement surpris. Je vais vous faire maintenant, une brève description de "Battle Metal".


L'album débute avec une introduction symphonique, digne d'une trame de film, d'où les guerriers partant combattre, sont acclamés.


Avec "As Torches Rise", deuxième track de cet opus, nous assistons à des envolées à la Hollengton, une voix death très glutural avec un violon qui accompagne les tempos enlevés, les chorales et orchestrations.


Les trompettes et la flûte à la "Tuatha de Danann" s'armonisent au style folklorique de la troisième pièce "Battle Metal". Les choeurs, viennent s'enchainer avec la voix death, très présente.


Une particularité apparait avec "The Land Of Hope And Glory"; en effet, l’utilisation de beats électroniques apporte une diversité particulière au band, un son progressif bien utilisé. Les chants vikings, flûte, violon et la symphonie de cette pièce nous donne une surdose d'adrénaline.


"The Messenger" ainsi que "One More" est une continuité logique de "Battle Metal". Un chant féminin, très agréable vient agrémenté la sauce et nous rappelle le style de "Battlelore". Avec "One More", c'est du "Mago de Oz" à la Turisas qui est à l'honneur. Petite intro médiéval qui se poursuit avec violon, accordéon et les choeurs vikings, qui feront chanter plusieurs d'entre vous.


"Midnight Sunrise" se veut beaucoup plus speed que les autres pièces de cette album. La double-caisse est présente du début à la fin ainsi que le violon, l'accordéon et le chant féminin qui amènent toute la mélodie, ainsi qu'une chorale, qui, nous rappelle "Therion".


Le reste de l'album demeure fidèle au style de "Battle Metal" et il va s'en dire, "Rhapsody" et Finntroll" ont influencés Turisas.


En résumé, cet album qui dure environ 60 minutes n'a rien d'ennuyant, au contraire, il vous donne l'impression d'assister à une grande conquête de cinq guerriers finnois, quelques parts, dans les forêts de la Finlande. Un grand album!


  Note de MU : 9.2/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau