Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Hopeful Sixteen
Epîca
Jinjer
Principius
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2487
Nouvelles: 3880
Entrevues: 124
Critiques en Vrak
Groupe: Powerglove
Album: Saturday Morning Apocalypse
Avant d’acheter cet album, prenez vos précautions : payez trois mois de loyer en avance, préparez-vous une réserve substantielle de nourriture et dites au revoir à votre famille, car vous allez...
Groupe: Orchestre Infernal
Album: La Vallée des Avalés
Amqui, petite bourgade de la Vallée de la Matapédia qui compte un bon 6000 habitants. Première ville à avoir banni les sacs de plastiques de ses épiceries, cette ville a été souvent...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Skid Row
 Album: Revolutions Per Minute (2006)
Note:
8.3/10
Style : Heavy Metal

Compagnie : SPV Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Disease 
02. Another Dick In The System 
03. Pulling My Heart Out From Under Me 
04. When God Can't Wait 
05. Shut Up Baby, I Love You 
06. Strength (reprise de The Alarm) 
07. White Trash 
08. You Lie 
09. Nothing 
10. Love Is Dead 
11. Let It Ride 
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Marc Desgagné
 
Marc Desgagné
Skid Row aura influencé une quantité incroyable de formations par son heavy/hard rock metal depuis 1987. Avec seulement cinq albums en 20 ans, on voit à quel point les premiers ont eu un impact considérable. Par contre, le Skid Row de notre époque a bien changé avec Johnny Solinger au vocal à la place de Sebastian Bach. "Revolutions Per Minute" est le deuxième album avec Solinger. Bien que le style a changé, nous sommes bien loin de pièces comme "I Remember You", classique de 1989, Skid Row nous offre un heavy metal rapide et le groupe semble explorer de nouvelles avenues.





Comment ne pas nommer le tout une nouvelle avenue lorsque la pièce "When God Can't Wait" a un effet punky ska country à la Dropkick Murphys/Flogging Molly? Cependant, en général les pièces demeurent dans un créneau hard rock, "Strength" et "Pulling My Heart Out From Under Me", mais ils sont également capable de nous arriver avec un son typique heavy, "White Trash" et "Disease".





L'une des forces du disque réside réellement dans sa variété et le tout permet de capter l'attention de l'auditeur qui ne sait pas trop à quoi s'attendre. Effectivement, comment s'attendre à un revirement comme le fait "You Lie"? Ça n'a tout simplement aucun sens, elle se rapproche du country! On ne peut pas l'écouter sans penser que nous sommes sur un cheval, errant dans des territoires inconnus avec le groupe habillé en cowboys qui chantent, jouent et dansent dans une taverne. Par la suite, ils reviennent à la charge avec "Nothing", qui est plus heavy aux guitares. Skid Row semble se promener entre les époques et les styles. Je ne sais pas si ce mélange va plaîre à tous, mais le résultat est surprenant et peu commun. La marque de commerce du groupe est également les refrains accrocheurs et ils sont présents.





Dans l'ensemble, Skid Row semble en mesure de se renouveller sur "Revolutions Per Minute", et j'avoue que j'adore l'exploration et le petit effet "voyage dans le temps" qu'ils offrent. L'ère Bach est terminé, mais il évident que Skid Row possède encore de quoi à offrir aux fans. Un bon album que je recommande fortement au moins une écoute.


  Note de MU : 8.3/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau