Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2467
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Kissin' Dynamite
Album: Money, Sex And Power
Après avoir entendu le simple "Money, Sex & Power", je n'étais pas certain si j'allais vraiment apprécier cette nouvelle sortie de Kissin' Dynamite. Se décivant comme une sorte de Slease...
Groupe: Opeth
Album: Watershed
Déjà un neuvième album studio pour Opeth, groupe qui gagne de plus en plus en popularité, ce qui n’est pas toujours bon signe aux yeux de certains. De plus, il y a eu du mouvement de personnel ces...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Anonymus
 Album: Instinct (1999)
Note:
9.5/10
Style : Thrash Metal

Compagnie : Disques MPV

Format : CD

Liste des pistes :

01. Virtually Insane  
02. Out of Breath  
03. Feed the Dragon  
04. Impact is Imminent  
05. Hi-Tech Resurrection  
06. Garde-fou  
07. Evil Blood  
08. Stuck  
09. Goal  
10. Tierra  
11. Be the Other  
12. Que le diable m'emporte
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Benjamin Mendel
 
1999 marque une période de changement pour le groupe. Un premier changement apparent est le nouveau logo du groupe qui rafraîchit un peu leur image années 80’. De plus, la pochette fut réalisée par le bassiste/chanteur Oscar Souto qui s’improvise artiste multimédia pour l’occasion, sous sa propre étiquette « Skar Design ». Avec un changement visuel, on ne peut que pensé qu’un changement musical se pointe à l’horizon, mais il n’en est rien, du moins rien de drastique.




Deuxième disque sous l’étiquette québécoise « Disques MPV », « Instinct » promet beaucoup par la collaboration avec nul autre que Colin Richardson (Machine Head, Fear Factory, Carcass, Napalm Death). En effet, pour leur troisième album, les membres d’Anonymus se payent un petit luxe, soit celui de faire appel à un grand nom de la scène métal internationale. Mixé par M. Richardson lui-même, le groupe profite beaucoup de cette expérience enrichissante et en profite au passage pour développer son potentiel, en plus d’avoir une production du tonnerre. Enregistré au « Studio Peter Pan » à Montréal, avec Jean-François Nolin à la barre de l’ingénierie du son, on peut s’attendre à tout un album haut en couleur.




Avec l’intention indéniable de vouloir percer internationalement, Anonymus écrit la majorité de ses textes en Anglais, sans bien sûr oublier ses racines francophones, italiennes et espagnoles. Dès la première note, on reconnaît la singularité du Thrash d’Anonymus, mais avec un mélange bien homogène de plusieurs styles, ce qui donne à leur musique un vent de fraîcheur. En passant par le Hardcore (« Virtually insane », « Hi-Tech Resurrection »), par le Rap-Core (« Feed The Dragon », « Goal »), le Death (« Out Of Breath ») et l’Opéra (« Tierra »), Anonymus nous offre un album contenant des titres Thrash tout aussi violents qu’audacieux, bref un album digne de sa réputation. Les chansons défilent à un rythme effréné sans jamais s’arrêter, à l’exception de la ballade « Tierra » avant de repartir de plus belle avec deux morceaux plus que rapides « Be The Other » et « Que Le Diable M’emporte ».




Du côté vocal, Marco et Oscar nous offrent toute une performance. Les arrangements vocaux sont plus que travaillés et il s’agit d’une belle évolution de ce côté pour le groupe. Parfois criés, s’approchant quasiment de cris Hardcore, parfois chantés, parfois avec une simple voie agressive bien Thrash, les voies plus matures des deux chanteurs s’occupent de la section vocale à merveille. En effet, la dualité des chants (ou des cris) crée un immense impact sur la puissance des refrains et ajoute aux riffs destructeurs une couleur bien particulière. Les riffs sont extrêmement entraînants et on se surprend plus d’une fois à les fredonner. Daniel et Marco s’en donnent à cœur joie pour nous donner des solos très bien choisis et placés juste aux bons moments. Loin d’être trop saturé en technicité, « Instinct » se veut un album Thrash efficace et violent, mais peut parfois nous surprendre avec une rythmique lourde et névrosée livrée coup de marteau. Endossée par Carlos Araya, la section rythmique progresse à pas de géant en mettant le ton sur la rapidité et complémente la section des basses à merveille.




Les textes eux, sont encore une fois peu ambitieux, toutefois efficaces et collent bien à la musique. Avec 12 compositions, dont neuf titres en anglais, deux en français et une en italien, Anonymus tente de percer le marché américain tout en laissant un pied au Québec. Délaissant un peu ses couleurs locales et culturelles, qui étaient très présentes sur « Stress », ils nous offrent quand même un album violent, accrocheur tout en proposant un métal bien de chez nous!




Anonymus s’est désormais taillé une place de choix dans la scène métal québécoise. Avec la maturité accrue des compositions et des vocaux, Anonymus fait un pas de plus vers la gloire… Mais bon, seul l’avenir nous le dira, et au pire, si le groupe ne perce pas, ça en fait plus pour nous. Alors, pourquoi exporter ce qui nous est si précieux? Bref, « Instinct » reste une valeur sûre qui saura combler votre soif de Thrash métal! C’est un MUST!!


  Note de MU : 9.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau