Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Hopeful Sixteen
Epîca
Jinjer
Principius
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2487
Nouvelles: 3881
Entrevues: 124
Critiques en Vrak
Groupe: Emmure
Album: Speaker Of The Dead
La première fois que j'ai entendu Emmure, j'ai presque eu peur. C'est tellement méchant et agressif que je suis restée figée sur place, même pas capable de ''Headbanger''. Depuis ce temps, je ne peux...
Groupe: Requiem
Album: The Arrival
Requiem, ce petit groupe de Finlande qui mettait en vente leur premier album en 2002, "The Arrival". Pour ce premier disque, la formation était composée de Arto Räisälä (Guitare), Jari Huttunen...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Suffocate Faster
 Album: Don't Kill The Messenger (2006)
Note:
5.0/10
Style : Hardcore

Compagnie : 1981 Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Pieces 
02. Time Vs Time 
03. Taste My Steel 
04. The Beginning 
05. Eyes That Lie 
06. A War Within 
07. Fight The Real Enemy 
08. The Promise 
09. Divine Art Of Living 
10. Bleeding Star 
11. "Fun" Is A Four Letter Word : Left For Dead By Mr Dibbs
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Lauriane Bédard
 
Suffocate Faster est un groupe de Hardcore de l’Ohio formé en 2001 par le batteur et le guitariste. Ils avaient mit en vente leur premier album en 2004, "Only Time Will Tell". Après avoir fait plusieurs premières parties de spectacles à travers les États-Unis pour des groupes comme Hatebreed, Atreyu et Everytime I die, les membres de Suffocate Faster se sont remit à l’écriture pour la production d’un deuxième album. Ce dernier à été mit en vente au mois de mai 2006, portant le nom de "Don’t kill the messenger".




"Don’t kill the messenger" est un album d’une durée de 36 minutes contenant 11 pièces. Suffocate Faster ont été beaucoup influencés par Hatebreed dans la composition de leurs 2 albums. Par contre, s’ils voulaient un résultat semblable à eux, je crois que c’est raté. Il m’arrive parfois d’écouter un album ou j’ai l’impression d’écouter une seule pièce durant l’album. C’est malheureusement le cas pour "Don’t kill the messenger". Dans certaines pièces, nous pouvons constater que le batteur joue pratiquement toujours la même chose. Il y à un gros manque d’originalité dans l’écriture de pièces et cela joue beaucoup sur la qualité de celles-ci.





Toutes les pièces sont construites de la même manière et c’est pour cette raison que l’album est peu diversifié. Il n’y a rien de bien compliqué, aucuns solos de guitares impressionnants et le chanteur chante toujours sur le même ton, ce qui devient ennuyant. Il y a une pièce qui se démarque un peu plus des autres et c’est « Time vs time ». C’est probablement du au fait qu’ils changent la cadence à plusieurs reprises, contrairement aux autres pièces.




L’album est conseillé aux fans de Hatebreed, Full Blown Chaos, Earth Crisis et Terror. Suffocate Faster ont tout de même su se faire plusieurs fans aux États-Unis. L’album n’est pas un échec, la qualité de l’enregistrement est tout de même bonne et les paroles ne sont pas si mal non plus. Avec un peu plus d’originalité et de diversité dans les pièces, ce serait beaucoup meilleur. Ce sera à surveiller pour leurs albums futurs.


  Note de MU : 5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau