Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Epîca
Jinjer
Principius
I Prevail
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2487
Nouvelles: 3838
Entrevues: 123
Critiques en Vrak
Groupe: Karelia
Album: Usual Tragedy
Karelia est une formation Française sortie de nulle part. Le groupe de Mulhouse ( région Est de la France ), soucieux de son image, et de débouler sur le marché avec un produit totalement lêché et...
Groupe: Secret Sphere
Album: A Time Nevercome
Quand j’ai vu cet album sur l’étagère du magasin de disques, je me suis dit : « Pas encore un band de Power Metal Italien stéréotypé au son médiocre… » J’avais entendu quelques chansons de Secret...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Suicidal Tendencies
 Album: Lights…Camera…Revolution (1990)
Note:
8.0/10
Style : Thrash Metal

Compagnie : Epic

Format : CD

Liste des pistes :

01. You Can't Bring Me Down  
02. Lost Again  
03. Alone  
04. Lovely  
05. Give It Revolution  
06. Get Whacked  
07. Send Me Your Money  
08. Emotion No. 13  
09. Disco's Out, Murder's In  
10. Go'n Breakdown

MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Emmanuel Bergeron
 
Le groupe punk/hardcore Suicidal tendencies, continue sa transition vers le metal. Depuis « How Will I Laught Tomorrow When I Can’t Even Smile Today » et le EP « Controlled by Hatred - Feel Like Shit…Deja-Vu », le groupe s’affiche clairement dans un thrash metal à tendance hardcore. Avec « Lights…Camera…Revolution », le groupe n’en fait pas abstraction. C’est également le premier véritable album avec le bassiste Robert Trujillo.




L’album débute en force avec la pièce la plus agressive. « You Can't Bring Me Down » contient de bons gros riffs thrash et des textes du style « dans les dents ». En fait, c’est la grande force du chanteur, Mike Muir, d’écrire des textes traitant de rage, émotions, haine, société et j’en passe. L’album est très diversifié et comporte des pièces de tout genre. Le côté punk/hardcore ressort sur certaines pièces alors que la base metal est toujours présente. Certaines chansons sont plus émotives comme « Alone » qui pourrait être considéré comme la ballade de l’album, avec un texte plutôt sombre et dépressif. D’autres touchent plus de façon humoristique certain sujet comme la pièce « La-La-La Lovely ».




Robert Trujillo est vraiment un bon élément dans le groupe avec son style « funky que l’on peut entre autre voir à l’œuvre dans la pièce « Send Me Your Money ». Le guitariste Rocky George nous interprète des solos vraiment spéciaux en leur genre avec une sonorité des plus unique. Je peux difficilement trouver des défauts à un album aussi solide. Mes pièces favorites si je devais en choisir trois seraient « You Can't Bring Me Down », «Alone » et « Give It Revolution » mais l’album en soi, est vraiment une suite de pièces toutes aussi bonnes les unes que les autres.




En conclusion, l’album est vraiment diversifié. J’adore le fait qu’il soit unique, ce qui rend le tout très rafraîchissant. Suicidal Tendencies ont vraiment trouvé leur propre genre avec cet album. « Lights…Camera…Revolution » est un véritable classique de Suicidal Tendencies et un excellent choix pour découvrir le groupe.


  Note de MU : 8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau