Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2467
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Vision Divine
Album: Vision Divine
Lorsque j’ai vu sur cet album qui formait les membres de ce groupe, je me suis dit : « Tiens, c’est le groupe Labyrinth qui a décidé de faire un 'side project' ??? » Bizarre. Je n’en voyais guère...
Groupe: Testament
Album: Live In London
Les grands fans de TESTAMENT attendaient depuis très longtemps la parution d'un DVD de leur groupe favori. C'est maintenant chose faite. L'attente en valait la peine car il aura fallu attendre...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Dream Theater
 Album: Train Of Thought (2003)
Note:
9.3/10
Style : Progressive Metal

Compagnie : Elektra Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. As I Am  
02. This Dying Soul  
03. Endless Sacrifice  
04. Honor Thy Father  
05. Vacant  
06. Stream Of Consciousness  
07. In The Name of God  
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Daves Couture
 
Daves Couture
Les nombreux changements de style et les nombreuses variantes qui caractérisent DREAM THEATER ne sont un secret pour personne. De savoir que Train Of Thought allait être un album à saveur METAL pouvait s'avérer surprenant, considérant le solide penchant progressif du groupe. Ce style n'avait pas encore été totalement abordé sur un album complet mais cette fois-ci, DREAM THEATER lui consacre les 7 pièces que constituent Train Of Thought. Explorons plus en détails le contenu de ce nouvel album.


Dès les premières notes de "As I Am", le côté BLACK SABBATH/METALLICA se fait immédiatement sentir mais la guitare à 7 cordes nous éloigne un peu des standards établis dans les années '70 et '80 par la guitare à 6 cordes. Ce petit côté moderne de cet instrument donne la couleur qu'il faut à DREAM THEATER pour se démarquer de ces années. Cette pièce est très accrocheuse et son côté simple (pas toujours une habitude) nous permettra sûrement de retenir plus facilement la mélodie. John Petrucci aborde cet album avec une nouvelle approche dans ses solos qui préconise beaucoup la vitesse et la précision qui doit s'y rattacher pour rendre le solo et la technique crédibles. Je ne pouvais me permettre de douter des capacités de M. Petrucci car la précision des ses mouvements est sa force principale. "This Dying Soul" suit avec la même intensité mais la touche METAL plus moderne se fait plus sentir dans celle-ci. Vous remarquerez que la structure des accords utilisés par ce groupe est très diversifiée et que les musiciens s'appliquent sûrement beaucoup à accentuer cette caractéristique. Il est très possible que la perception qui en résulte soit beaucoup reliée au fait que tout semble mécanique plutôt qu'émotionnel. De nombreuses discussions ont eu lieu à ce sujet et je suis sûr que la fin de celles-ci est encore bien loin. "Endless Sacrifice" nous ramène à la base avec une mélodie plus facile à retenir et qui s'apparente à "As I Am" au niveau du tempo. Jusque là, bien satisfait du résultat de l'exploration du style par le groupe. La 4e pièce est très lourde et se nomme "Honor Thy Father". C'est certainement, à mon avis, dans les pièces les plus lourdes produites par DREAM THEATER. Bien sûr, elle débute de façon très dur et en y ajoutant la guitare à 7 cordes, le mélange est puissant. Personnellement, c'est l'une de celles que je préfère sur cet album.


Vous remarquerez sûrement que bien des éléments caractéristiques du groupe reviennent sur Train Of Thought. Les amateurs reconnaîtront facilement le style de leurs préférés. Les longues séquences utilisées pour les nombreux solos sont encore bien présentes. Vous n'aurez pas la chance de vous en ennuyer. Bien sûr la fameuse pièce instrumentale qui se doit d'être présente sur chaque album ne fait pas exception. "Stream Of Consciousness" est celle-ci, précédée d'une introduction nommée "Vacant". Je suis entièrement d'accord avec les grands amateurs de DREAM THEATER que la présence d'une oeuvre de ce genre est absolument nécessaire à chaque production. Il faut cependant être conscient que ce genre d'approche ne peut rejoindre tout le monde mais les musiciens eux ne s'en plaindront pas. L'album se conclue par "In The Name Of God" qui nous replonge dans les structures plus simples et accrocheuses. Le résultat en est très concluant.


Il est bien évident que DREAM THEATER ne reviendra pas avec ce style dans les prochains albums. Le groupe l'a déjà mentionné à plusieurs reprises et le souci d'explorer plusieurs styles va exactement dans le sens de la continuité pour eux. Sincèrement, j'aurais bien aimé que la couverture du style METAL soit plus longue mais je ne pouvais espérer que mon voeux soit exaucé. DREAM THEATER ne veut pas être perçu comme un groupe qui ne préconise qu'un style. Les musiciens ont le talent et les ressources pour leur permettre d'explorer de multiples territoires inconnus. Bien des amateurs l'ont compris et ont choisi de les suivre aveuglément. D'autres ont laissé tomber en cours de route pendant que certains ont acheté le style d'albums qui leur convenait. C'est peut-être là la richesse à découvrir. En même temps, je dois convenir que la mécanique bien rodé de DREAM THEATER peut rendre les pièces plus froides et même sans vie. Tout est question de savoir si vous pourrez en tolérer les écarts.


  Note de MU : 8.7/10 Note des Membres : 9.0/10 (1 note)  

 Auteur : Sébastien Corbeil
 
Le groupe Dream Theater existe depuis 1986 et ils en sont à leur 17ième album, qui s'intitule Train of Thought. Il faut dire que c'est du Progressive Metal, mais c'est tout aussi bon. Cet album ne contient que sept chansons, mais cinq de ces sept chansons durent`au-delà de 10 minutes. Ce qui fait des chansons longues et excellentes.



La chanson As I Am est la première chason de l'album et il faut dire que Dream Theater commence en force avec cette chanson. Elle nous met dans l'entrain dès le départ avec une guitare "heavy", un refrain que fait réfléchir, selon moi et le plus important, le solo de guitare gracieuseté de John Petrucci et un solo de drums par la suite, court mais combien hallucinant!



Ensuite vien la chanson This Dying Soul. Celle-ci part à la manière de Slipknot et ensuite vient un solo de guitare pour finalement arriver aux paroles et repartir pour un autre long solo vers la fin. La guitare est tout aussi "heavy" dans cette chanson-ci. À vrai dire, la guitare est "heavy" tout le long de l'album lorsqu'il n'est pas question des solos de John Petrucci. Que dire du drummer! Il est intense tout au long du CD, on dirait qu'il est dans sa bulle et que personne ne peut le faire sortir. Parlant de bulle, je peux vous dire que vous allez être emporter par la mélodie de la guitare et vous allez commencer à jouer comme un épais, seul à la maison et à faire sembler d'imiter soit John Petrucci pour la guitare ou soit Mike Portnoy à la batterie.



Honor Thy Father, la quatrième chanson de l'album, qui est une des plus "heavy" et rapide sinon la plus "heavy" et rapide de l'album, commence par un arrangement de batterie vraiment malade! Ensuite, toujours avec la guitare "heavy", la voix de James LaBrie me fait penser aux voix de Power Metal que l'on connait. Selon moi, les deux meilleures chansons de l'lbum sont As I Am et Hono Thy Father.



Seule chanson instrumental du CD, Stream of Consciousness, qui dure 11:16. Le début me fait penser à un début de chanson de Metallica. Ensuite, la chanson prend un rythme assez lent à comparer des autres chansons de l'album, excluant Vacant qui est une petite berceuse magnifique! Dans ce 11 minutes, les solo se suivent les uns après les autres, guitares et batterie sont à l'oeuvre dans cette chanson. Les solo sont quand même assez débile! À entendre assurément!



Pour la dernière chanson de l'album, encore une fois un départ à la "Nothing Else Matters", mais qui, part la suite, nous entraîne dans un rythme assez extravagant! La guitare tout aussi "heavy" qu'à l'habitude et le refrain qui nous entraîne d'un bout à l'autre de la chanson. Encore une fois, solos de guitare en quantité industrielle!



Finalement, j'a écouté cet album au moins une vingtaine de fois si ce n'est pas plus depuis deux ou trois mois et pour moi, c'est un vrai délice! John Petrucci est vraiment un As en matière de guitare, surtout pour les solos et que dire de Mike Portnoy, qui ne cesse de m'impressioné avec ses solos et arrangements de batterie! Je suggère ce disque aux fans de Dream Theater et aux fans de Progressive Metal, car certains aimant le Power Metal n'ont pas aimé Train of Thought. Donc, essayer d'en écouter un extrait avant d'aller l'acheter et si vous aimez, c'est un achat assuré!


  Note de MU : 9.8/10 Note des Membres : 9.0/10 (1 note)  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau