Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2477
Nouvelles: 27666
Entrevues: 119
Critiques en Vrak
Groupe: Aesma Daeva
Album: Dawn Of The New Athens
Le nouvel album du groupe Aesma Daeva sorti en mars 2007 nous livre comme les deux précédents opus des compositions soignées et bien construites évoluant dans un registre lyrico opératique. ...
Groupe: Monarque
Album: Ad Nauseam (Ré-édition)
En 2005, un démo portant le nom de «Ad Nauseam» fut auto produit par un musicien dénommé Monarque. Mettant en scène une batterie informatisée et un son ordinaire, ce dernier fut discontinué assez...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Skinless
 Album: Trample The Weak, Hurdle The Dead (2006)
Note:
7.0/10
Style : Death Metal

Compagnie : Relapse Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Overlord 
02. A Unilateral Disgust 
03. Deviation Will Not Be Tolerated 
04. Trample The Weak, Hurdle the Dead 
05. Spoils Of The Sycophant 
06. Endvisioned 
07. Execution Of Reason 
08. Wicked World (reprise Black Sabbath)  
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Emmanuel Bergeron
 
Skinless est un vieux groupe de Death brutal provenant de New-York. Les voici de retour avec un nouvel album intitulé « Trample the Weak, Hurdle the Dead » incluant un nouveau chanteur, Jason Keyser (Detriment), qui est également le frère de Joe Keyser, bassiste du groupe.




L’album débute avec la pièce « Overlord » qui après la courte intro nous plonge dans le monde macabre et brutal de Skinless. Les riffs sont lourdes et très violentes. Jason Keyser possède un excellent vocal creux et « porcin », bref un vocal à la hauteur de mes attentes. La pièce « A unilateral disgust » continue avec une aussi forte agressivité et avec quelques rythmes plutôt saccadés. Le batteur, Bob Beaulac, effectue un beau travail sur l’album mais je trouve qu’il est un peu trop mis en arrière plan à mon goût.




« Deviation will not be tolerated » poursuit l’album avec des riffs plutôt axé sur la lourdeur que l’agressivité. Un peu dans la même veine que le dernier album de Kataklysm. La pièce titre nous revient avec plus de rapidité en incluant un bon nombre de « blast beat » et c’est probablement l’une de mes pièces préférées de l’album. Le tout se poursuit avec « Spoils of the sycophant », une pièce contenant des riffs solides et une forte présence au niveau vocal. Une bonne pièce en général qui suit très bien la progression conceptuelle de l’album.




Avec la pièce « Endvisioned », Skinless nous arrive avec la pièce la plus lourde de l’album. Un bon quatre minutes et demi de violence pur et simple. « Execution of reason » est une pièce selon moi, un peu moins intéressante sur «Trample the Weak, Hurdle the Dead ». Elle n’est pas originale et un peu répétitive à la longue. C’est dommage, le reste était plutôt solide. L’album se termine avec un cover de la pièce « Wicked world » de Black Sabbath. Skinless ont fait un très bon travail et ils ont bien su l’adapter à leur style.




Pour conclure, bien que les compositions de cet album soient solides, j’ai souvent l’impression que le son manque de « punch » par moment. Trop de ci, pas assez de cela. L’album est bon mais mes attentes étaient peut-être un peu trop grandes. Un album un peu trop cliché qui ne réinvente en rien le monde du brutal. Je le conseil néanmoins à tous fans de musique extrême à la Suffocation, Kataklysm et compagnie.


  Note de MU : 7/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau