Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2476
Nouvelles: 27667
Entrevues: 117
Critiques en Vrak
Groupe: Paréidolia
Album: Jour De Froid
Notre excursion en France se poursuit avec un tout nouveau groupe dont sa naissance remonte en 2005. Paréidolia a été créé par Damien Maurel, claviériste du groupe. Celui-ci trouve son...
Groupe: Desaster
Album: 666 - Satan's Soldiers Syndicate
Le quatuor allemand de Koblenz Desaster a sorti en 2008 son quatrième album 10 ans après son premier, Hellfire' s dominion. Le nom du groupe est issu de « Total Desaster » de Destruction, l'une des...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Opeth
 Album: Ghost Reveries (2005)
Note:
9.8/10
Style : Death Metal

Compagnie : Roadrunner Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Ghost Of Perdition
02. The Baying Of The Hounds
03. Beneath The Mire
04. Atonement
05. Reverie/Harlequin Forest
06. Hours Of Wealth
07. The Grand Conjuration
08. Isolation Years
09. Soldier of Fortune (reprise Deep Purple)(Bonus Édition Spéciale)
Isolation Years
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Mathieu Grenon
 
Ghost Reveries, voilà un album qui s'annonçait pour moi déjà , même avant sa sortie , l'un des meilleurs de l'année 2005. Tout simplement parce que c'est un album de mon groupe préféré , Opeth et que depuis le début de leur modeste carrière, aucun album ne m'a déçu. Au fil du temps, le groupe n'a cessé d'apporter de nouveaux éléments à sa musique, sans toutefois réinventer totalement leurs styles et bouleverser leur son.

Le dernier album de Mikaël Akerfeldt avec Opeth remontant déjà à 2 ans, en 2003, avec Damnation, un excellent album semi-acoustique qui montrait un aspect plus mélodique et doux d'Opeth. Avec Ghost Reveries, on a plutôt droit a un rassemblement de tous les éléments qui ont fait le succès d'Opeth précédemment. Vaguement, on peut dire que Ghost Reveries est le pont entre l'univers de Deliverance et Damnation.

La force d'Opeth est d'abord dans les parties vocales de Mikaël Akerfeldt ; l'alternance de vocal clean / death montre deux facettes différentes du chanteur, et je déclare sans gêne qu'il possède sans aucun doute deux des meilleurs voix death et claire de la scène métal actuelle. Sur Ghost Reveries, le mélange des deux styles est bel et bien présent, mais le vocal claire prend un peu plus de place que le vocal death, ce que certain trouveront peut-être dommage. Aimant les deux styles de chant de Mikaël Akerfeldt, je n'ai vraiment pas été déçu de sa prestation sur le nouvel album ; sa voix claire est plus variés que sur les albums précédents, plus travaillés. D'excellents passages en chant clair comme d'excellents passages a chant death ; l'alternance entre les 2 se fait toujours bien, on ne trouve jamais tel ou tel passages déplacés.

Per Wiberg, le clavériste de tournée d'Opeth qu'on a pu voir sur le Dvd "Lamentations" est maintenant un membre à part entière du groupe. Il ajoute une toute nouvel dimension à Opeth, quoi que l'on pouvait déjà entendre des parties de piano sur les albums précédents. Étonnamment, le clavier de Per fait sentir sa préscence à plusieurs reprises, mais n'est jamais mit à l'avant-plan. Il se contente bien souvent d'accompagnement simple mais efficace qui vienne complèter le travail du quatuor.

La section rythmique composée de Martin Mendez à la basse et de Martin Lopez à la batterie est toujours aussi efficace, solide et varié. Martin Lopez démontre encore une fois son immense talent du début à la fin de l'album. Tant qu'aux guitares, exécutés par Mikaël Akerfeldt et Peter Lindgren, Opeth nous offre des riffs avec une touche mélodique toujours aussi variés que dans le passé, un peu plus heavy et techniques que sur les 3 albums précédents.

Musicalement, les changements de rythmiques sont souvent fréquents et cette déstructuration rythmique apporte un aspect progressif aux pièces de Ghost Reveries. On peut également noté une touche de musique oriental sur la pièce
Atonement, qui est vraiment une des chansons spéciale de l'album. Quoi qu'elle parrait un peu étrange lors de notre
première écoute, on découvre peu à peu la richesse rythmique et mélodique de la pièce.

La ballade Isolation Years, chanson qui aurait eu sa place sur l'excellent Damnation, termine l'album en douceur et en splendeur. Elle a facilement sa place parmi les plus belles chansons d'Opeth.

Pour ce qui est des autres pièces, je vous laisse vous en faire votre propre opinion ; n'hésitez pas à tendre l'oreille à ce chef d'oeuvre de 2005!

Ghost Reveries à sans aucun doute répondu à toute mes attentes ; Opeth s'est encore une fois surpassé avec un album contenant des arrangements vocals et instrumentales de très grande qualité et bien sure, de variété. Ghost Reveries est un de ces albums que l'on apprécie de plus en plus après chaque écoute, ce qui fait qu'on y devient accro assez rapidement. Avec cet album, Opeth confirme son statut sur la scène métal ; tout simplement un groupe unique et dont l'expérience est absolument nécessaire.

Le meilleur album 2005, à mon avis.


  Note de MU : 9.8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau