Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2458
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112
Critiques en Vrak
Groupe: Voyager
Album: Element V
S'il y a bien une chose qui me procurera toujours un plaisir intense, c'est bel et bien de découvrir quelques groupes pas ou peu connus au hasard de mes navigations et de mes téléchargements. C'est...
Groupe: Elias Viljanen
Album: Fire-Hearted
Même si Elias fait maintenant partie de la formation Sonata Arctica, il trouve le temps pour continuer sa carrière solo. Pour ce troisième album solo, il est entouré de Jari Kainulainen (Evergrey) à...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Secret Sphere
 Album: Heart and Anger (2005)
Note:
9.4/10
Style : Power Metal

Compagnie : Nuclear Blast

Format : CD

Liste des pistes :

01. Endless 02. Where The Sea Ends
 03. First Snake 04. Loud And Raw
 05. Dance With The Devil 06. Set Me Free
 07. I Won't Say A Word 08. Lights On 09. Leonardo Da Vinci
 10. You Still Remain 11. Bad Blood
 12. No Reason Why 13. Faster Than The Storm

MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Paolo Ouellet
 
Paolo Ouellet
Après un "Mistress of Shadowlight" très prometteur et la bombe "A Time Nevercome", deux ans se sont écoulés suite à la sortie de "Scent of Human Desire".

Secret Sphere a dévié de ses sources avec ce "Scent of Human Desire", sans saveur et décevant à tous les points de vue. Que nous réservait alors, la prochaine création du combo power/prog métal italien.

Difficile de trouver une nouvelle recette, de nouvelles idées quand un groupe préconise le style Power mais pour avoir du succès, ils leur faut juste bien ajouter tous les ingrédients et surtout, la bonne dose pour réussir. Et c'est exactement ce que Secret Sphere vient de réaliser avec "Heart & Anger"



Secret Sphere sont tout simplement retournés à leur origine, à leur marque de commerce: un power métal des plus mélodique avec plusieurs partitions progressives, orchestrées par le magnifique clavier de Antonio Agate.

Cet album est rempli d'émotion, d'agressivité, de mélancolie et de douceur. Et c'est ce qui démarque Secret Sphere de bien d'autres groupes power métal qui essaient d'utiliser le même chemin.Secret Sphere a suivi "la mode" en s'entourant de plusieurs artistes pour créer une orchestre symphonique qui porte le nom de "The Secret Symphony Orchestra". D'ailleurs, l'intro de "Heart & Anger" est une pièce gigantesque, réalisée par cet orchestre et une soprano. La suite de l'album est tout simplement sublime: que dire de "Where The Sea Ends" et "Loud And Raw" avec ses riffs agressifs, entrecoupés de partitions progressives aux rythmes très diversifiés. "First Snake" se veut probablement la pièce la plus "prog" de cet album qui nous rammène au temps de "A Time Nevercome"! Un invité de marque fait son apparition sur cette pièce: Roberto Tiranti, vocal du groupe italien "Labyrinth". Tiranti chante parfois en solo ou en duo avec Ramon sur "First Snake".




"Dance With The Devil" a un cachet "année 80" de par ses choeurs, de par son rythme, se rapprochant d'un Power Quest, mais en plus progressif. Orchestre symphonique, choeurs "à la Therion" et rythmes power/épiques caractérisent "Set Me Free". Je qualifierais de "Lady of Silence", pièce sur "A Time Nevercome", la septième pièce de "Heart & Anger, "I Won't Say A Word". Mélancolique et accrocheuse, c'est sur cette semi-ballade que la voix de Ramon, accompagnée du clavier de Agate, se met en évidence. Énormément d'émotion surgit à l'écoute de cette merveilleuse fresque. Et pour en "mettre plein la gueule", une magnifique voix de fée s'ajoute avec douceur et passion.




Guitares et rythmes effrénés, accompagnés des choeurs et de l'orchestre résume bien "Lights On" et "Leonardo Da Vinci". "You Still Remain" débute par une guitare classique et des violons. Le chant de Ramon est grave et il est accompagné par une voix féminine, ce qui donne l'aspect d'une histoire d'amour inachevée... "No Reason Why", est une pièce qui se rapproche du style de "Dr. Faustus" sur "A Time Nevercome" à cause de ses nombreuses partitions progressives. "Bad Blood", ainsi que "Faster Than The Storm", avec son intro avec chant d'église, sont sans aucun doute dans la lignée des plus grandes réalisations power/progressive de Secret Sphere!



Bref, Secret Sphere a réalisé un album plus qu'honorable. Très bonne production, un son presque parfait et des mélodies qui ne pourront déplairent aux fans de power metal!


  Note de MU : 9.4/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau