Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2457
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112
Critiques en Vrak
Groupe: Anhkrehg
Album: Against You All...
Quelques années se sont écoulées depuis la sortie de « Lands Of War ». Pendant son séjour au pénitencier d’Orsainville, Khayr à écrit en grande partie l’album « Against You All... ». La haine du...
Groupe: Pain of Salvation
Album: Road Salt Two
Il s’est écoulé un peu plus d’un depuis la parution de l’album ‘Road Salt One’. Le groupe suédois Pain Of Salvation revient à la charge avec le second volet de ce concept musical qui est tout...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Dark Moor
 Album: Beyond The Sea (2005)
Note:
7.5/10
Style : Power Metal

Compagnie : Arise Record

Format : CD

Liste des pistes :

01. Before The Duel  
02. Miracles  
03. Houdini's The Great Escapade  
04. Through the Gates Of Silver Key(Interude)  
05. The Silver Key  
06. Green Eyes  
07. Going On  
08. Beyond The Sea  
09. Julius Caesar (interlude)  
10. Alea Jacta  
11. Vivaldi's Winter (Bonus) 
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Marc Desgagné
 
Marc Desgagné
Dark Moor ont vu les amateurs du groupe se diviser en deux depuis la grande séparation. Un peu avant la sortie de l'album éponyme en 2003, Elisa C. Martín, Albert Maroto et Jorge Saez ont quitté la formation. L'arrivée d'une nouvelle personne au vocal, Alfred Romero, a fait jaser beaucoup dans la scène power metal. Dark Moor est composé pour « Beyond the Sea » de Alfred Romero (Vocal), Andy C. (Batterie), Daniel Férnandez (Basse) et de Enrik García (Guitare). Enrik étant le dernier membre original, plusieurs amateurs désiraient un changement de nom et le fait de passer d'une chanteuse à un chanteur n'a fait qu'augmenter ce désir. Personnellement, j'attendais « Beyond the Sea » avec une grande impatience, ayant vraiment adoré l'aspect symphonique de l'album éponyme. Il était intéressant également de voir la performance pour un deuxième album d'Alfred Romero, qui a une voix plutôt féminine et qui se mélangeait à merveille avec les airs de l'avant-dernier opus.




Premièrement, il y a une chose de certaine avec cet album, Dark Moor prouve encore une fois qu'ils sont en avance sur leur temps et qu'ils ont des musiciens incroyables. Un album power metal majestueux combinant des mélodies classiques puissances, qui sont mélangées à un son moderne. Ils dépassent facilement les groupes standards, mais justement, lorsqu'on dépasse une bonne partie des autres groupes, il faut savoir être à la hauteur de nos oeuvres réalisées dans le passé. Le Dark Moor avec Elisa C. Martin et celui avec Alfred Romero sont deux formations réellement différentes. Il ne faut pas oublier que seul Enrik a participé aux cinq disques. Entre les deux derniers albums du groupe, il y a eu plusieurs nouveaux changements. Le bassiste Anan Kaddouri quitte le groupe, Daniel Férnandez le remplace, et le batteur Andy C a fait son arrivée. Au début 2004, le guitariste Jose Garrido quitte le groupe pour se concentrer sur Arwen. Pour les trois premiers opus, ils ont eu des membres stables et un son relativement similaire, mais pour les deux derniers disques, ils ont eu une formation pour la majorité différente, ce qui se fait sentir au niveau musical. Sur « Beyond the Sea », nous faisons face à un aspect plus souvent agressif du nouveau Dark Moor, qui ne s'accorde pas à 100% avec les mélodies et le côté symphonique du groupe.




Une des très grandes forces du groupe est au niveau des compositions. Sur l'album éponyme, ils nous avaient réservé de superbes textes avec les pièces « The Bane Of Daninsky ,The Werewolf », « Philip, The Second » et « Cyrano Of Bergerac ». Ils aiment nous faire partager des personnages ou des événements historiques. Sur « Beyond the Sea », nous avons également de belles petites pièces, comme « Houdini's The Great Escapade » et l'interlude « Julius Caesar ». Une belle facilité à décrire l'histoire d'un personnage ou de l'événement, que vous devrez découvrir en écoutant les deux derniers opus. Personnellement, « Cyrano Of Bergerac » de l'avant-dernier album est un bijou, autant pour situer et décrire le personnage qu'au niveau musical qui est impressionnant. Sur « Beyond the Sea », il s'agit d'un point négatif, puisqu'il manque de base et les mélodies de ces morceaux sont moins accrocheuses.




J'avais adoré l'album éponyme avec Romero et j'attendais avec impatience ce nouvel album. Sans être complètement déçu, je dois avouer qu'il m'a moins accroché que le précédent. Certaines mélodies nous donnent une impression de déjà-vu. C'est le cas pour « Houdini's The Great Escapade », en plus d'avoir un aspect plus agressif qui, personnellement, ne va très bien avec le son symphonique du groupe. Nous pouvons le remarquer quelques fois sur le disque et je n'ai pas réellement aimé cette attitude. Nous avons l'impression que le tout ne se mélange pas très bien par moment. Peu importe, « Beyond the Sea » offre son lot de très bonnes chansons; « Before The Duel », « Miracles », « Beyond The Sea ». De plus, ils nous offrent encore une fois de magnifiques interludes avec « Through the Gates Of Silver Key » et « Julius Caesar ».
Cependant, il semble manquer quelque chose à l'album, il y a plusieurs bonnes pièces, mais rien de vraiment extraordinaire ou qui sort de leur propre standard. Toutefois, il sera plaire à ceux qui aiment les airs majestueux au clavier, les refrains entraînants et le son symphonique classique mélangé au power metal. Encore une fois, un disque qui pourrait servir « d'intégrateur » pour les personnes qui ne connaissent pas beaucoup le metal ou le power metal.




Bref, Dark Moor n'ont pas à avoir hônte de « Beyond the Sea », puisqu'il demeure un très bon album au-dessus de la moyenne. Alfred Romero et ses collègues n'ont peut-être pas battu, en général, l'avant-dernier album, mais il s'agit d'un opus mélodique qui devrait quand même être aimé par les amateurs du « nouveau Dark Moor ».


  Note de MU : 7.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau