Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2471
Nouvelles: 27667
Entrevues: 116
Critiques en Vrak
Groupe: Black Majesty
Album: Sands Of Time
Pas facile de toujours juger un groupe pour ce qu'il est vraiment. C'est un peu ce qui est arrivé avec cette formation australienne. J'ai entendu Black Majesty pour la première fois sur la...
Groupe: Judas Priest
Album: Rocka Rolla
En 1974, le heavy metal était en plein expansion avec des groupes comme Black Sabbath et Deep Purple. Au même moment, un nouveau groupe faisait son apparition sur la scène du heavy...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Rhapsody
 Album: Dawn of Victory (2000)
Note:
8.8/10
Style : Symphonic Metal

Compagnie : Limb Music

Format : CD

Liste des pistes :

Édition Limitée: 
CD1 
 
01. Lux Triumphans  
02. Dawn of Victory  
03. Triumph for My Magic Steel  
04. The Village of Dwarves  
05. Dargor - Shadowlord of the Black Mountain  
06. The Bloody Rage of the Titans  
07. Holy Thunderforce  
08. Trolls in the Dark 
09. The Last Winged Unicorn  
10. The Mighty Ride of the Firelord  
 
CD2 
 
01.Guardians (reprise d’Helloween) 
02.The Mighty Ride of The Firelord (Edit version) 
03.Holy Thunderforce (Alternate version) 
04.Triumph of my Magic Steel (Alternate version)  
05.Multimedia Tracks 
-Holy Thunderforce (Video) 
-Epicus furor – Emerald Sword (Video) 
-Wisdom of the Kings (Video) 
-Algalord Chronicles I, II et III 
-Photo Gallery 
-Track Commentary 
-Screensavers 
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Nexorak
 
Deux ans ont passé depuis la sortie de « Symphony Enchanted Lands » de Rhapsody. Le groupe s’est imposé dès le départ comme les pionniers du Power Metal Symphonique, bien sûr, Luca Turilli, le guitariste, s’amuse à trouver des nouveaux genres à sa musique en l’appelant le « Hollywood Metal » ou « Score film metal », car il dit que sa musique ressemble à celle utilisée dans les films. Bon. Laisse-le se compliquer la vie s’il le désire et restons simple voulez-vous. Lorsque j’ai vu sur les étagères du magasin, cette édition limitée de Rhapsody, je l’ai acheté immédiatement. Il faut dire que ce gros livre de plus de 60 pages en couleurs, aux pages lustrées, est impressionnant. Et ce qui m’est passé par la tête, Rhapsody a vraiment du budget pour se payer un truc pareil! Nul doute que ce groupe Italien s’impose sur la scène métal.


Il nous revienne encore avec un album de Power Metal Symphonique mais qui est beaucoup plus similaire au premier « Legendary Tales » que le mélodique « Symphony of Enchanted Lands ». Il est direct et efficace. On y retrouve tous les clichés du style et les points forts du groupe, c'est-à-dire les fameux refrains majestueux dans une musique sans répit avec des solos enflammés. La guitare est davantage présente et les orchestrations symphoniques sont ramenés un peu plus vers l’arrière. Le clavier de style clavecin prime aussi. Il est à noter que cette fois-ci, le groupe Rhapsody n’a pas eu recours à un véritable orchestre mais a utilisé plus des samplings (séquenceurs) pour cet album. Peu importe, le résultat est fort intéressant. On commence à ressentir l’arrivée des compresseurs dans le son, ce qui nous fait perdre un peu le jeu de la basse avec les bassdrums du drums. Et en parlant d’arrivée, que dire du nouveau drummeur de la formation : Alex Holzwarth. C’est une véritable machine. D’ailleurs, sans en enlever à M. Holzwarth, je commence à croire que c’est un drum électronique qu’il a utilisé pour l’enregistrement de l’album. C’est trop précis à cette rapidité, même pour un musicien expérimenté. Anyway, nous sommes dans l’ère des “triggers” de drums. Donc, tout est possible.


Que dirais-je de plus sur cet album sans me répéter de ce que j’ai dit auparavant sur Rhapsody ? Les influences baroques et classiques transpirent tout le long de cet album qui est une bonne suite aux albums précédents. Cependant, on commence à ressentir un peu de répétition dans la musique, des riffs et arrangements qui sont très similaires aux albums prédécesseurs. Au niveau des paroles, le groupe Italien continue son épopée au monde d’Algalord au plaisir des fans. Force de me l’avouer, je n’ai jamais été un fervent de paroles dans la musique, quelle que ce soit. Donc, cela ne me laisse ni chaud, ni froid. Cependant, je dois dire que les paroles sont très limitatifs. Ce sont souvent les mêmes qualificatifs qui reviennent.


Malgré que les chansons soient bonnes en général, il y a une petite baisse de mon intérêt. Oui, je suis d’accord pour que les groupes puissent réutiliser la recette de leur succès mais parfois, de nouvelles variations ou avenues musicales permettent au groupe d’éviter de sombrer dans la répétition. Toutefois, « Dawn of Victory » est un excellent album qui se démarque au-delà de la moyenne de ce qui se fait sur le marché. À mon avis, cet album contient la meilleure chanson à vie de Rhapsody : « Holy Thunderforce ». Mes chansons préférées, pas mal toutes mais je dois souligner que « Bloody Rage of Titans » avec son refrain un peu bizzaroide est la moins bonne pièce de cet album. Quoiqu’il y a tout de même des passages intéressants. J’aime beaucoup l’instrumental « Trolls in the Dark » avec ses passages au beat de Polka. Héhéhé! Je conseille cet album aux fans de Power Metal sans le moindre doute.


  Note de MU : 8.8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau