Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2391
Nouvelles: 26938
Entrevues: 98
Critiques en Vrak
Groupe: Derek Sherinian
Album: Molecular Heinosity
Le virtuose des claviers Derek Sherinian nous offre son nouveau bébé intitulé ‘Molecular Heinosity’. Le maitre des claviers s’est encore une fois entouré de musiciens hors pair afin de réaliser son...
Groupe: Within Temptation
Album: Mother Earth
Quelques fois, on aime faire des essais en musique, et c’est ce que j’ai fait avec le groupe Within Temptation. En fait, le groupe a changé de style au fil des années car au tout début, il oeuvrait...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Overkill
 Album: The Grinding Wheel (2017)
Note:
8.5/10
Style : Thrash Metal

Compagnie : Nuclear Blast

Format : CD

Liste des pistes :

01. Mean Green Killing Machine 07:29 Show lyrics
02. Goddamn Trouble 06:21
03. Our Finest Hour 05:49 Show lyrics
04. Shine On 06:03
05. The Long Road 06:45
06. Let's All Go to Hades 04:55
07. Come Heavy 04:59
08. Red White and Blue 05:05
09. The Wheel 04:51
10. The Grinding Wheel
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Samuel Bédard
 
Samuel Bédard
C’est aujourd’hui que la formation de thrash metal iconique américaine Overkill nous offre son nouvel album, The Grinding Wheel". Le groupe semble trouver un son plus actuel depuis l’album Ironbound, qui marque le début de leur entente avec eOne et Nuclear Blast Records.

Les membres du groupe sont restés fidèles à leur habitude en nous livrant un album débordant d’énergie du début à la fin. Les chansons de l’opus sont bien construites : elles marient une multitude de riffs tous très intéressants et majoritairement assez originaux à des refrains très accrocheurs. Ainsi, on ne s’ennuie pas malgré la longueur des pièces plutôt faramineuse pour du thrash metal se situant en moyenne à environ six minutes. On sent une certaine puissance musicale dans les refrains, notamment dans celui de la première pièce de l’album : Mean, Green, Killing Machine. On sent souvent une tendance plus lourde et lente peinte de mélodies ternaires qui tire visiblement du groove metal, mais encore une fois, ce n’est pas une nouveauté chez Overkill. L’album présente également quelques éléments relativement subtils propres au punk, notamment dans la pièce Goddamn Trouble.

Le travail des musiciens sur l’album est important à souligner. Premièrement, le chanteur Bobby Blitz Ellsworth apporte beaucoup d’énergie complémentaire à celle apportée par les musiciens de par son grain de voix unique, causant un mélange presque explosif. Le groupe est d’ailleurs très bien soutenu par le jeu de batterie métronomique, presque mécanique de Ron Lipnicki, qui se permet quelques petits solos rapides de temps à autres. Ce qui m’a d’abord frappé au niveau des musiciens, c’est le jeu de basse de D.D. Verni, qui joue bien son rôle de soutien, mais qui arrive à sortir de la masse sonore du groupe; phénomène assez rare dans le thrash metal.

Finalement, c’est sans surprise que l’on peut remarquer la production impeccable de l’album, rendant bien le son de chaque instrument et offrant un tout satisfaisant pour l’auditeur qui présente une oreille sensible. The Grinding Wheel est sans aucun doute l’un des meilleurs albums d’Overkill depuis plusieurs années. L’amateur de thrash metal est bien servi avec cet album.

http://www.facebook.com/OverkillWreckingCrew




  Note de MU : 8.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau