Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2477
Nouvelles: 27666
Entrevues: 119
Critiques en Vrak
Groupe: Sunn O)))
Album: Monoliths and Dimensions
La réputation du duo Sunn O))), formé de Greg Anderson et Stephen O’Malley, n’est plus à faire dans le milieu de la musique expérimentale. Sur pied depuis dix ans, le groupe est considéré par...
Groupe: Evenmore
Album: Evenmore EP
Parfois, le hasard fait bien les choses et pendant une recherche sur MySpace, j'ai découvert Evenmore, un groupe power/gothic symphonique de l'Espagne. La chose qui m'a le plus surprise est le fait...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Fractal Cypher
 Album: The Human Paradox (2016)
Note:
7.0/10
Style : Progressive Metal

Compagnie : indie

Format : CD

Liste des pistes :

1-Lost
2-Endless Circle
3-Shining a while
4-Prison Planet
5-Imminent Extinction
6-Final Abode
7-Awakening
8-Idle Words
9-The Ghost of Myself
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Claude Blais
 
Claude Blais
Né en 2014 à Montréal des cendres de Far from Reality, Fractal Cypher ne pert pas son temps et commet sont premier album ("The Human Paradox") en 2016. Et qui dit métal progressif, dit maîtrise technique des musiciens impeccable. Et Fractal Cypher ne fait pas exception à cette règle. Le travail sur les guitares de Vincent Bruneau et le clavier de Ludovich Daoust est réellement époustouflant tandis que la section rythmique de Steven Cope (batterie) et Tommy Fradette (basse) est d`une redoutable efficacité. Rien n`est laissé au hasard. Réellement impressionnant d`en arriver à un tel résultat en si peu de temps.

Même si l`ombre de Dream Theater (époque "Images and Words" et "Awake") plane d`un bout à l`autre de ce "paradoxe human" parfois jusqu`à s`y méprendre, on entend aussi, ici et là, des influences plus modernes à la Symphony X, Pagans Mind ou Circus Maximus au niveau des guitares rythmiques: lourdes, carrées, découpées et efficaces.

Ce premier opus est "musicalement" solide avec son lot d`atmosphères multiples qui offre, à tout amateur de métal progressif qui se respect, tout ce dont il a besoin. Un premier essai riche en ambiances qui nous permet de ne pas trouver la musique du groupe trop répétitive.

Cependant, tout n`est pas parfait. Vocalement, c`est différent. Difficile de s`enflammer de ce côté. Nous n`avons pas droit à une prestation inoubliable de la part de Simon Lavoie. Qui se souvient de Charlie Dominici, de Rod Tyler ou de Henrik Brockman? Toi là-bas...? ou peut être toi...? Oh! Oui! il me semble apercevoir quelqu`un lever la main au fond de la salle... Oups! Désolé, mais non, personne! Voilà! Peu s`en souviennent. Peu les connaissent. Mine de rien, ces mecs ont tous trois occupés le poste de chanteur de trois formations de métal progressif connues et reconnues. Le premier a chanté sur l`album "When dream and day unite" de Dream Theater, le second sur l`album éponyme de Symphony X et le troisième sur "Clown in the Mirror" de Royal Hunt. Non pas qu`ils étaient foncièrement mauvais, au contraire, mais ils n`avaient pas ce qu`il fallait pour faire sortir les trois formations de l`ombre. Ils ont été oubliés. Pour plusieurs, ils n`ont jamais existés. Et là, se situe le problème de Fractal Cypher. Non pas que Simon Lavoie soit totalement désagréable, il offre une performance honnête, mais pas transcendante. Son boulot aurait pu être plus appréciable dans une formation à la Sum 41 ou Avenged Sevenfold plutôt qu`au centre d`une formation progressive. Sa voix est trop linéaire, trop unidimensionelle pour se démarquer, créant ainsi un flagrant manque de feeling. Même les meilleures mélodies de l`album ne semblent jamais vouloir décoller (à l`exception de "Shining a while" qui est absolument magique et qui donne le frisson à chaque écoute). Et ce n`est pas les quelques "growls" inutiles qu`on retrouve ici et là qui y changera quoique se soit. Il y a un je-ne-sais-pas-quoi de trop juvénile dans la voix qui manque d`âme.

Amateurs de ce genre musical, vous ne perdrez pas votre temps à l`écoute de ce "The Human Paradox". Il étanchera momentanément votre soif de métal progressif, mais ne vous comblera pas à long terme non plus. Fractal Cypher est une formation talentueuse possédant un énorme potentiel qui demande qu`à être connu. Certe, les compositions , les arrangements, la prod et la technique sont présentes, toutefois il lui faudra découvrir sa propre voix, son propre James Labrie, Russell Allen ou DC Cooper pour que leurs mélodies puissent réellement prendre vie...


https://www.facebook.com/fractalcypher/



  Note de MU : 7/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau