Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2455
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112
Critiques en Vrak
Groupe: Arch Enemy
Album: Khaos Legions
Huitième album en 2011 pour la formation death metal mélodique Arch Enemy avec la sortie de "Khaos Legions", à quoi s'attendre? Créé en 1995, le groupe a connu une véritable explosion avec la...
Groupe: Dream Theater
Album: Octavarium
Octavarium est le 8e album studio du groupe de metal progressif New Yorkais Dream Theater. Pour apprécier la complexité de l’album, on doit savoir que c’est un album concept, non-seulement par les...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Warning Sign
 Album: Left to the Sharks (2016)
Note:
9.0/10
Style : Heavy / Thrash Metal

Compagnie : indie

Format : CD

Liste des pistes :

1. Eat A Bag Of Hell
2. Going To War
3. Doomsday Prediction
4. Left To The Sharks
5. Make Them Fear Us
6. Piercing The Veil
7. Evil In The Dark
8. Shifting Sands
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Claude Blais
 
Claude Blais
Warning Sign est un groupe originaire de Québec... Non!! Non!! Ne part pas!! S`il te plaît, reste un peu! Quoi? Tu n`aimes pas le métal québecois?? Donne-moi une minute de ton temps, une chance de convaincre, je te promet que tu ne seras pas déçu... Voilà! Merci mon ami! Alors, comme je le disais précédement, Warning Sign est un nouveau groupe de heavy metal québecois qui vient tout juste faire paraître son premier album intitulé "Left to the Sharks".

L`album démarre très bien avec l`enlevé "Eat a Bag of Hell" où la formation commence tout d`abord par nous démontrer tout l`étendu de son talent. Cette courte instrumentale de trois minutes lorgne vers le Iron Maiden de la période Paul Di`Anno, mais en plus rapide, plus puissant, plus actuel! Une version moderne du speed métal de Savage Grace et de Omen de 1985 me vient à l`esprit! Les guitares sont parfaitement exécutées, fluides et les influences du Kirk Hammett des années 80 se fait sentir. Une entrée qui nous donne l`eau à la bouche, pique notre curiosité et nous donne envie d`en entendre plus...

Néanmois, c`est avec la pièce suivante (Going to war) qu`on passe aux choses sérieuses!! Ici, pas de dentelle. Fini les influences Iron Maiden. On se rend compte à quoi nous avons réellement à faire: du speed/thrash! Rien de moins. Au niveau riffs, on nage en plein Exodus époque "Bonded by Blood" rencontre Metallica "Ride the Lightning"! Ça bastonne, c`est virile et ça sent l`homme!! C`est alors qu`une surprise de taille fait sont apparition. Cette surprise vient de la voix de Max Beaulieu. Vocalement, c`est du côté de Anthrax ou Flotsam and Jetsam qu`il faut chercher. C`est mélodique et accrocheur. Maxim a un très beau timbre de voix dont on ne se lasse pas une seconde! Voilà un premier morceau de plus de six minutes de puissance contenant un superbe deux minutes de duels de guitares de la part de Beaulieu et Maurel!! Encore là, les influences Kirk Hammett (moins le wahwah) ne sont jamais très loin et ce sera le cas tout au long de l`album.

"Doomsday Prediction" est plus mid-tempo, mais tout aussi efficace et nous donne envie de lever le poing au ciel tandis que de son côté la pièce "Left to the Sharks" lorgne vers des sonorités plus "Kill`em all" avec des harmonies de guitares digne du Helloween de "Wall of Jericho". Du thrash metal d`une qualité tel que nous en avons rarement entendu au Québec!

Sur "Make them fear us", Warning Sign se tourne vers un heavy thrashisant à souhait. Les riffs sont carrés et taillés pour la scène. La rythmique de St-Charles et Perrier est redoutable encore une fois et le sera tout au long de ces 45 minutes. Vient ensuite "Piercing the Veil" qui, malgré son efficacité certaine, est peut-être le titre le plus faible de l`album. Cependant, n`ayez crainte! Inutile de paniquer! Elle ne fait pas tache dans le décor. Elle se laisse facilement écouter. Tout de même fort plaisante, je dois l`avouer. Et pour terminer le tout en beauté, le groupe nous offre deux morceaux épiques totalisant plus de seize minutes. "The Evil in the dark" et "Shifting sands" sont deux pièces de plus de huit minutes chacune qui passent sans jamais qu`on s`ennuie une seconde. Peu de groupes du genre ont le talent pour relever ce défit. Metallica vient en tête et en sont les rois incontestés.

Finalement, le constat est simple: ce premier ouvrage discographique est une réussite! Vraiment une belle sortie que je me dois de saluer. Tout au long des huit titres de ce premier album, on peut ressentir les influences des membres. Successivement, on peut entendre du thrash, de speed, du power, du heavy et du métal plus traditionel. Celà dit, et c`est ce qu`il convient de retenir ici, malgré le ressenti que l`on peut avoir en écoutant ce "Left to the Sharks", la formation réussi à introduire sa signature personnelle. Un des meilleurs albums du genre à avoir vu le jour au Québec? Assurément, oui! Malgré le fait que le métal québecois souffre encore et toujours du préjugé des siens, il y a de ces groupes qui méritent vraiment qu`on s`y arrête et Warning Sign est l`un d`eux. Le groupe ne réinvente pas la roue, mais elle est bien huilée et il s`assure qu`elle continue de bien tourner.


https://www.facebook.com/WarningSignMetal/



  Note de MU : 9/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau