Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2467
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Arch Enemy
Album: Wages Of Sin
C’est en 2002 que la formation de Death Metal Arch Enemy faisait vraiment son entrée sur la vaste scène du Metal. Pourtant, malgré plusieurs albums auparavant, le groupe n’avait pas vraiment suscité...
Groupe: Gun Barrel
Album: Brace For Impact
L'histoire entourant Gun Barrel est particulière en ce qui concerne les chanteurs. S'il y a une chose que je ne vais jamais oublier d'eux, c'est rare qu'un groupe se décrit comme étant du...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Trainwreck Architect
 Album: Traits of The Sick (2013)
Note:
7.0/10
Style : Thrash Metal

Compagnie : Indépendant

Format : CD

Liste des pistes :

01-Comatose Era (Introduction)
02-The Culprit
03-Die like a Legend
04-The Door Slams Shut
05-Deadbeat Beatdown
06-Rabid Psychotic Relapse
07-As Killers Breathe
08-Dream Pariah
09-The Narcissist
10-Feed them Bullets
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
Finaliste lors du premier En Route vers le Heavy Mtl, ce groupe de Montréal te propose un métal qui ne plonge pas dans le modernisme mais qui baigne à même la source du thrash des années 80. À défaut d’être excessivement original, Trainwreck Architect lance un premier album qui aura pu se retrouver en sandwich dans ta pile de vinyles en 1988 entre Frolic Through the Park de Death Angel et Eternal Nightmare de Vio-Lence.

Préconisant un thrash de la vieille école, Trainwreck Architect aime sa basse roulante, ses guitares affutées et sa voix bien vertigineuse. Les voix d’accompagnements lancées à l’unisson rappellent celle offertes par les productions d’antan des formations comme Exodus et Anthrax, comme sur The Door Slams Shut.

Généralement plutôt rapide dans son exécution tout au long de l’album, la cadence dégringole de quelques pas sur Rabid Psychotic Relapse qui a comme effet de trancher l’album en deux parties distinctes car par la suite, l’intensité reprend son parcours habituel avec As Killers Breathe. L’exercice offert sur ce premier album me rappelle énormément les deux premiers albums de Death Angel étant donné que la voix de Simon Ouellet propose le même genre d’âme au niveau de l’interprétation, la dualité des guitares qui s’entrechoquent dans les instants les plus modestes qu’hyperactifs en plus des structures construites autour des chansons.

Production honnête qui semble épurée de tout rafistolage technique, cet album possède l’intégrité que chaque premier album devrait posséder… en plus d’être masterisé par Jeff Waters d’Annihilator qui propose même un solo sur la chanson As Killers Breathe!

www.trainwreckarchitect.net/




  Note de MU : 7/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau