Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2469
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Evemaster
Album: MMIV Lacrimae Mundi
"Lacrimae Mundi MMIV", le nouvel album du groupe Evemaster. Ils font partis de cette vague de groupes black metal mélodique avec quelques influences doom. Ne connaissant pas la formation, je ne...
Groupe: Rage
Album: 21
Le groupe de métal allemand Rage est encore bien vivant et très prolifique malgré ses 29 ans de carrière. Leur nouveau-né s’intitule ‘21’ évoque bien entendu la quantité d’albums du groupe (incluant...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Sepultura
 Album: The Mediator Between Head And Hands Must Be The Heart (2013)
Note:
7.0/10
Style : Thrash Metal

Compagnie : Nuclear Blast

Format : CD

Liste des pistes :

01. Trauma Of War
02. The Vatican
03. Impending Doom
04. Manipulation Of Tragedy
05. Tsunami
06. The Bliss of Ignorants
07. Grief
08. The Age Of The Atheist
09. Obsessed
10. Da Lama ao Caos
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
À défaut de nous sortir l’album de l’année, Sepultura y va plutôt avec l’album au titre le plus long de 2013 avec pas moins de 10 mots pour compléter cette appellation hors du commun. Même si j’estime avoir fait la paix avec le groupe lors de l’album précédent Kairos, j’attendais celui-ci avec des attentes plutôt réalistes car si Kairos m’avait réellement plu face aux autres albums de l’ère Derrick Green avec Sepultura, je me suis dit qu’il fallait tout de même me méfier du bonheur qui peut se montrer éphémère dans ce sous-monde métallique.

Cet album de Sepultura marque les débuts de leur nouveau batteur Eloy Casagrande qui, lors de la dernière visite du groupe à Montréal, m’avait grandement impressionné par sa justesse, son efficacité et sa force de frappe. Avec les nouvelles pièces du groupe, je sens que le potentiel n’est pas exploité à son maximum pour ce qui est de la vitesse car les chansons sont plutôt axées sur les grooves et les ambiances plus glauques lors de nombreux moments, notamment sur Grief. Aux guitares, Andreas Kisser est plus varié que sur le disque précédent, y allant de différentes propositions musicales qui demeurent intéressantes mais parfois, étrangement originales lors de certaines portions aux guitares qui s’imbriquent dans les chansons d’une façon plutôt excentrique. On retrouve même une touche qui remémore Voïvod sur Impending Doom mais sa facture classique qui a donné les lettres de noblesse au groupe se retrouve sur des chansons comme Obsessed ou Trauma Of War.

Produit par Ross Robinson, qui avait travaillé avec le groupe sur Roots, on ne sent pas une tentative de reproduire un moment du passé d’une importance considérable dans l’histoire du groupe mais plutôt de remettre au goût du jour certaines expériences vaines de jadis comme le fait que le groupe replonge dans le rap avec une expérimentation aux accents hip hop brésilien sur Da Lama Ao Caos, qui se veut une reprise de Chico Science. Si Soulfly a délaissé les percussions tribales sur Savages, on dirait que Sepultura les a reprises car on en retrouve sur le disque, comme sur Manipulation Of Tragedy, The Bliss Of Ignorants et Tsunami entre autres, et ce à mon grand désarroi. Est-ce sous les conseils et la supervision de Robinson que les tamtams se sont retrouvés en studio ? En tout cas, pas convaincu que je m’en étais ennuyé tant que ça… des tamtams autant que de Robinson !

Est-ce un album qui prend plus de temps à se laisser apprivoiser étant donné que c’est un album concept comme l’étaient A-Lex et Dante XXI ? The Mediator Between Head And Hands Must Be The Heart est inspiré par le film de Fritz Lang, Metropolis, qui se veut un film muet datant de 1927 qui a servi de trame de fond pour l’écriture de ce disque. Est-ce qu’il doit s’écouter à l’excès pour finir par l’apprécier grandement ? Je suis nébuleux face à cette galette, vraiment !

On s’en reparle dans quelques mois car près une dizaine d’écoutes, je crois que je vais me remettre Kairos dans les oreilles avant le concert en novembre !

Disponible le 29 octobre !

http://sepultura.com.br/en/




  Note de MU : 7/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau