Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2468
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Atheist
Album: Unquestionable Presence
Quelques temps après le succès qu’a connue leur premier album « Piece of Time », Atheist ont commencé l’écriture d’un deuxième album. Entre temp, le groupe était toujours en tournée américaine...
Groupe: Novembers Doom
Album: The Novella Reservoir
Une belle contradiction qu’est The Novella Reservoir. Un album à la fois agressif et doux, qui offre le meilleur des deux mondes. Que ce soit du côté musical ou du côté vocal, Novembers Doom offre à...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Vista Chino
 Album: Peace (2013)
Note:
6.5/10
Style : Stoner Rock

Compagnie : Napalm Records

Format : CD

Liste des pistes :

1. Good Morning Wasteland
2. Dargona Dragona
3. Sweet Remain
4. As You Wish
5. Planets 1&2
6. Adara
7. Mas Vino
8. Dark and Lovely
9. Barcelonian
10. The Gambling Moose
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
Kyuss n’existe plus depuis belle lurette. Formation mythique qui n’a jamais connu le succès qu’il méritait durant les années 90, ce n’est qu’après la dissolution du groupe que le tout a commencé à fleurir pour Kyuss. Les membres qui composaient le groupe sont partis chacun de leur côté pour former de nouvelles formations. La plus connue du lot demeure Queens of the Stone Age qui compte dans ses rangs Josh Homme, ancien membre de Kyuss. Pour les autres membres de Kyuss, de nombreux essais et erreurs avec Slo-Burn, Fu Manchu et projets en mode solo n’ont jamais réussi à faire lever les membres restants de Kyuss au même rang que Josh Homme. Tant bien que mal, John Garcia, chanteur de Kyuss dans le temps, a réussi à convaincre 3 anciens membres de Kyuss lors du Hellfest en France de venir le rejoindre sur scène pour faire… du Kyuss avec son nouveau groupe, le temps de se rappeler le bon temps. Hop, la magie s’opère et les gars décident de se réunir sous le nom de Kyuss Lives… sauf que Josh Homme ne le voit pas de la sorte ce qui fait que le groupe, qui a roulé quelques temps sous ce nom, se voit désormais obligé de changer d’appellation et les musiciens optent pour Vista Chino, nom qui n’offre aucun lien véritable avec ce que Kyuss proposait. Et voici maintenant leur premier album, Peace.

J’aimerais tellement vous dire de bien de ce disque, vous dire que c’est l’album de l’année et que la production est fantasmagorique ! Mais ce n’est pas le cas… Leur groupe précédent n’a jamais été reconnu pour ses productions sonores qui se vautraient dans les standards les plus élevés mais sur Peace, je sens qu’un effort substantiel aurait pu être accordé à la voix qui se perd facilement dans le mix. Pourtant, Garcia possède l’une des voix les plus chaleureuses qu’il m’ait été donné d’entendre. Les percussions n’opèrent pas non plus à leur maximum ce qui laisse la guitare au centre. Plutôt comme un démo d’excellente qualité qu’un album bien ficelé.

Si je laisse les détails techniques de côté, je me retrouve avec un album qui regroupe de bonnes compositions. Rien de magistral, ce n’est pas la révélation que j’attendais ce qui fait que Peace de Vista Chino demeure un album qui sera difficile de ressortir de ma collection dans quelques mois en me disant : « Tiens, j’ai le goût d’écouter ça ! » Le buzz « musique du désert » se retrouve encore par contre avec des chansons comme Mas Vino, Dark and Lovely, Dargona Dragona et Planets 1 & 2 avec leur fuzz chaleureux, leur innocence qui nous brûle et la façon plutôt jammée de les présenter. As you Wish, grâce à un refrain savoureux, me plait grandement surtout pour sa facette convulsive.

A tout près de 15 minutes sur le chrono, The Gambling Moose se présente comme chanson fleuve de l’album avec ses progressions toutes en hauteur, en descentes et en distorsion fuzzée, les solos gigoteux, les interludes où les cymbales font office de transport vers la prochaine montée. Sweet Remain est la chanson qui me fait le plus d’effet énergique avec sa sonorité grugeant la route, la voix de Garcia plus en altitude et une basse, fournie par Nick Oliveri,plus discernable avec toutes ses rondeurs.

Peace est intéressant musicalement mais la pauvreté de la production a mis une tasse d’eau chaude dans mon gaspacho, malheureusement. Je suis certain qu’en concert, les chansons passeront mieux le test et je pourrai les apprécier à leur pleine valeur rendu là !

Le groupe sera au Théâtre Corona le 23 septembre. Cliquez ICI pour des billets !

www.vistachinomusic.com/




  Note de MU : 6.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau