Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2469
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Jelly Fiche
Album: Tout Ce Que J'ai Rêvé
Jelly Fiche a été fondé en 2005 par une association entre un mordu de rock et de poésie (Syd), un accroc du jazz (Eric Plante) et un musicien amant de rock progressif des années ’60-’70...
Groupe: Running Wild
Album: Port Royal
Running Wild est sans aucun doute l’un des piliers de la musique heavy métal en Allemagne et ce, malgré une popularité qui a connu des hauts et des bas. Ce n’est pas un groupe qui a eu une très...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Downfall of Gaia
 Album: Suffocating in the Swarm of Cranes (2012)
Note:
7.0/10
Style : Post-Hardcore

Compagnie : Metal Blade

Format : CD

Liste des pistes :

01 – [Vulnus]
02 – Drowning By Wing Beats
03 – In The Rivers Bleak
04 – I Fade Away
05 – Beneath The Crown Of Cranes
06 – Giving Their Heir To The Masses
07 – [Asphyxia]
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
C’est toujours bon de voir un groupe allemand faire la barbe aux formations américaines dans un genre qu’ils privilégient. Dans l’amalgame du néo-métal/post métal/sludge/post-hardcore qui copule avec les atmosphères, le joueur principal qu’était ISIS est maintenant loin, Neurosis domine encore sur leur trône mais de nombreux joueurs de deuxième place semblent s’effacer un brin (Mouth of the Architect, où es-tu ? Rosetta ? T’es où ?) pour laisser un créneau plutôt libre et Metal Blade semble occuper ce terrain de jeu, aucunement lucratif, avec des groupes comme The Ocean et Downfall of Gaia, deux formations européennes qui possèdent une certaine richesse musicale qui fait envier nos voisins du sud.

Sur ce disque de Downfall of Gaia, leur deuxième en carrière mais premier pour Metal Blade, nous pouvons ressentir que l’isolement face aux produits américains a su porter fruits car les Allemands ne tentent aucunement de copier ce qui se fait de ce côté de l’Atlantique et met un pied dans la porte pour se laisser entendre par un maximum de gens. Avec une force brute qui comporte de nombreuses couches d’ambiances, de crescendos et de pesanteurs, le groupe intéresse lorsque nous sommes adeptes de trucs aucunement coloré.

Tornade émotive que propose ce groupe, et c’est efficace. Nous passons par toutes les possibilités offertes par le comportement humain sur In the Rivers Bleak grâce à des guitares vrombissantes, des changements de tempos variés et des voix courroucées qui puisent dans les déchets de la vie. Avec Beneath the Crown of Cranes, c’est le froid offert par la pochette que nous pouvons ressentir dans le bas de notre dos. Cette longue pièce de plus de 10 minutes demeure assombrie mais avec une lueur d’espoir musical qui te laisse un brin d’espérance envers un truc plus radieux mais la formation te replonge toujours la tête dans tes marasmes les plus lourds grâce à une maitrise musicale et une précision en ce qui concerne les virages sonores.

Expérience musicale plutôt que qu’une collection de chanson diverses, Suffocating in the Swarm of Cranes n’est pas un disque qui mesure son impact par le nombre d’écoute mais plutôt par ce que tu vas faire par la suite…

http://downfallofgaia.com/





  Note de MU : 7/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau