Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: King Diamond
Album: Abigail II - The Revenge
Bien des amateurs de KING DIAMOND espéraient depuis longtemps la suite de l'horrifiante histoire de Abigail. Beaucoup de rumeurs à ce sujet avaient été lancées mais peu ne s'étaient avérées fondées....
Groupe: Pictorial Wand
Album: A Sleeper's Awakening
Pictorial Wand est un projet de Rock / Progressif mit sur pieds en 2003 par Mattis Sörum, musicien provenant de la Norvège. A sleeper’s Awakening est le tout premier album composé par ce dernier. Il...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Atrocity
 Album: Die Gottlosen Jahre (2012)
Note:
9.2/10
Style : Death Metal Melodic / Gothic Metal

Compagnie : Napalm Records

Format : DVD

Liste des pistes :

Live in Wacken 2010 - play Length: 00:59:03
01. No Sleep 'Til Wacken
02. Fatal Step
03. Necropolis
04. Blut
05. Willenskraft
06. Seasons in Black
07. Clash of the Titans
08. Die Todgeweihten
09. Danse Macabre
10. The Great Commandment
11. Fade To Grey
12. The Sun Always Shines on TV
13. Shout

Bonus Clips - play Length: 00:56:30
01. Blut
02. Cold Black Days
03. The Sun Always Shines on TV
04. Reich of Phenomena (Liveclip)
05. Die Liebe (feat. Das Ich)
06. Taste of Sin
07. Shout (Liveclip)
08. Love is Dead
09. Fade to Grey (Liveclip)
10. Calling the Rain (feat. Yasmin)
11. The Great Commandment (Liveclip)
12. Miss Directed
13. Dreath - Sidestory "Underground"
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
Il semble étonnant de constater, en regardant ce DVD, quel est l’impact de ce groupe allemand pour tout ce qui est de la scène métallique européenne. Ici, Atrocity n’a jamais vraiment eu le succès escompté, se contentant de quelques accolades, leur nom étant cité à quelques reprises par des groupes d’ici les citant en guise d’influences mais sans plus. Influent, pas seulement pour le death métal, qui était le style du groupe à la base, mais pour le métal en général. Divisé en deux disques, le premier nous donne l’historique complet du groupe, depuis leurs débuts alors que le groupe arborait le nom d’Instigator et pratiquait dans une grange.

Présenté de façon chronologique, l’historique du groupe est passionnant et on réalise maintenant l’influence majeure qu’a eu le groupe, et surtout son chanteur Alexander Krull, sur la communauté métallique européenne. Un peu à l’image du parcours de Jamey Jasta de Hatebreed, Krull menait une vie double en tant que membre du groupe Atrocity mais aussi en tant qu’organisateur de concerts dans son coin de pays. Petit à petit, les concerts sont devenus plus gros, ils ont muté à la forme festivalière pour ensuite devenir des tournées, quelques fois titanesques… pour l’époque et le genre. Avec une base death métallique, le jeune groupe allemand prend d’assaut la scène allemande avec une sonorité vive et une technicité complexe. Le groupe accueille, lors de concerts locaux, des noms inconnus à l’époque mais qui deviendront des figures imposantes avec le temps comme Napalm Death, Carcass et Obituary.

Tout le long de l’historique, nous avons droit à des commentaires de la part des membres du groupe, présent et passé, en plus de musiciens avec qui ils ont partagé la scène et les beuveries en plus de têtes dirigeantes de compagnies de disques jusqu’aux musiciens ayant été influencés par le groupe, comme Rob the Witch de Necronomicon.

Le groupe a puisé dans ses archives personnelles pour nous concocter un documentaire très complet mais qui demeure un peu à l’image de la carrière du groupe : À la bonne franquette mais de qualité surfine. Atrocity a bûché et pas à peu près. Le ciel n’a pas été toujours parsemé d’étoiles pour le groupe qui a du subir les foudres des critiques et des amateurs car les expériences sonores sont monnaie courante pour le groupe qui a ouvert de nombreuses portes en faisant converger des genres inattendus pour ne créer qu’une seule sonorité. Il faut penser à leur fusion du métal et du goth rock, leur collaboration avec Yasmin (sœur de Krull) pour créer de la musique digne du nouvel âge, les mélanges explosifs avec Das Ich, en plus de la fusion musicale avec Lacrimosa et leur album d’interprétations de chansons des années 80, qui s’est présenté à deux reprises grâce à Werk 80 et le deuxième volume.

Il faut surtout retenir, dans ce premier DVD, qu’Atrocity avait la tête dure. Au début des années 90, ils ont tenu tête à leur compagnie de disque pour chanter en allemand, leur langue maternelle mais le tout ne semblait pas passer. On ne cessait de leur dire que le rock ou le métal, pour avoir un succès international, se devait d’être chanté en anglais. Mais ils ont gagné leur point. Est-ce qu’ils ont ouvert des portes à un certain autre groupe allemand ? Peut-être… Un seul véritable grain de sable s’est immiscé dans leur engrenage et c’est l’obstination de Roadrunner, leur compagnie à l’époque, de changer le titre de l’album Todessehnsucht pour le marché nord-américain à Longing for Death. Le tout a été fait sans l’accord du groupe mais maintenant, Roadrunner dit regretter amèrement cette décision d’affaire. Avec leur signature sous le label Motor, Atrocity commet le seul véritable « faux pas » de sa carrière en tentant une percé envers le style plus bonbon de l’électro-métal mais par la suite, le groupe revient en forme avec Atlantis qui se veut un retour à la sonorité plus brute d’Atrocity. Un pardon est accordé…

Autre moment palpitant, la tournée européenne avec Deicide. Atrocity et Gorefest ouvraient sur la tournée et de voir les membres d’Atrocity et Steve Asheim de Deicide parler de la tournée est un peu irréel. Cette tournée a été marquée par de nombreuses alertes à la bombe lors des concerts, les groupes devaient recevoir l’escorte policière lors de certains spectacles, le tout en relation avec des menaces de groupes de protection des droits des animaux et autres fanatiques religieux qui en voulaient à Glen Benton, reconnu pour ses croyances sataniques et son goût envers le carabines… tout en visant les écureuils. Au début, les menaces n’étaient que des menaces mais lors d’un concert en Suède, une bombe a réellement explosé pendant que Gorefest était sur scène. Sans dégâts véritables, le tout aura pu être fatal…

Bref, la portion historique à elle seule vaut son pesant d’or et fanatique ou non du groupe, elle demeure vraiment intéressante et riche en anecdotes! Pour ce qui est du deuxième DVD, celui en concert. Quoi de plus intelligent que de filmer une prestation devant son public, dans son pays et devant la foule du Wacken? C’est ce qu’a fait le groupe en filmant leur prestation au Wacken en 2010 qui, ma foi, était plutôt tardive car le groupe est monté sur scène aux environs de 2h00 du matin!

Montage rapide au niveau des séquences vidéo, la qualité est bien acceptable autant pour ce qui est du son que de l’image. Avec un fond de scène proposant le logo écrit en lettres majuscules, ces dernières s’illuminent à de nombreuses reprises se fondant avec l’omniprésente fumée mais ne cache aucunement les danseuses à gogo! Choix de chansons qui calfeutre bien la totalité de la carrière d’Atrocity, il faut donc conclure que ce DVD est à posséder, sans contredit, par tous ceux qui se considèrent comme des amateurs finis ou invétérés de ce groupe allemand!

En bonus, vous retrouverez tous les clips du groupe et un troisième disque nous offre le concert de Wacken en mode audio. Tout un périple de plus de 5 heures! Ouf…

www.atrocity.de/





  Note de MU : 9.2/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau