Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2467
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Long Distance Calling
Album: Long Distance Calling
Ça ne me tente pas du tout de vous annoncer que ce groupe fait du post rock ou du post-métal-instrumental. L’apposition d’une étiquette semble un peu futile pour ce...
Groupe: Airbourne
Album: No Guts. No Glory
La formation australienne Airbourne a sans aucun doute passé le test avec "Runnin' Wild" (2008). En 2010, il revient avec son second album, "No Guts. No Glory", la ligne directrice demeure la...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Melencolia Estatica
 Album: Hël (2012)
Note:
7.5/10
Style : Black Metal / Avant-Garde

Compagnie : Temple of Torturous

Format : CD

Liste des pistes :

1. Hel I
2. Hel II
3. Hel III
4. Hel IV
5. Hel V
6. Hel VI
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
Un concept black métallique inspiré par le film Metropolis? Oui, Melencolia Estatica, qui est une formation italienne ou plutôt le projet d’un seul membre avec des musiciens engagés, nous le propose sur leur troisième album. La présentation du digipak rend un hommage sans bornes au film de Fritz Lang au niveau du contenu visuel et grâce aux 6 pièces de black métal atmosphérique offertes sur ce disque.

Le blackgaze connait une certaine envolée et c’est ce que l’on retrouve ici. De toute façon, ce genre demeure très artistique, film noir ou ambiant, donc d’avoir un hommage à Metropolis, il m’aurait apparu insensé qu’un autre sous-genre black métallique puisse le faire car il se devait d’y avoir de nombreuses couches ténébreuses mais contrôlées sur ce genre d’album.

Malgré tout, Hël demeure un album de black métal mais il faut une certaine ouverture d’esprit béante pour l’apprécier. Fanatiques de DHG, Blut Aus Nord et Ulver y trouveront leur compte car musicalement, dans les arts noircis, nous pouvons estimer que les gars ont bien rempli les cases du questionnaire.

Riche musicalement, chaque pièce sur les six proposées est donc une entité unique mais qui rejoint les autres pour créer ce concept original. Hel est donc un amalgame de plusieurs miettes musicales qui copulent agréablement ensemble. Nous retrouvons même des moments voivodesques lors de la pièce numérotée III, des guitares avec des effets aquatiques de flanger sur IV en plus de voix plutôt death métallique pour le genre mais ce phénomène se retrouve tout au long de l’album tandis que la portion V nous inflige une brûlure de métal noir mais qui s’assoupit avec le passage d’éléments shoegaze qui foncent directement vers des pulsations rapides aux percussions. Les voix prennent des tangentes différentes lors de certains passages très précis, comme le moment gothico-romantique sur V vers la toute fin et les arrangements vocaux célestes sur VI qui deviennent excessivement lancinants.

Hël est un disque complexe dans le genre. Artistique, élitiste et avant-gardiste, cette production n’est pas pour toutes les oreilles étant donné que les éléments anticonformistes face au genre qui sont offerts ici peuvent s’avérer aucunement consommables pour plusieurs…

www.facebook.com/pages/Melencolia-Estatica-Official/152540761487080





  Note de MU : 7.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau