Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2452
Nouvelles: 27667
Entrevues: 110
Critiques en Vrak
Groupe: Twilight Odyssey
Album: Twilight Odyssey
La formation américaine Twilight Odyssey a été créé en 2001 et ils ont mis en vente leur premier album, qui est éponyme, en 2005. Ils nous offrent un heavy metal bien typique des années 80 avec une...
Groupe: Ihsahn
Album: angL
Ihsahn est un nom très connu de la scène norvégienne. Ancien guitariste et chanteur de la formation Black Metal Emperor, il avait suite à la dissolution du groupe exploré différentes avenues...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Manowar
 Album: The Lord of Steel (2012)
Note:
5.0/10
Style : Heavy / Power Metal

Compagnie : Magic Circle Music

Format : CD

Liste des pistes :

01. The Lord of Steel 4:07
02. Manowarriors 4:32
03. Born in a Grave 5:03
04. Righteous Glory 5:47
05. Touch the Sky 3:48
06. Black List 6:44
07. Expendable 3:11
08. El Gringo 6:55
09. Annihilation 3:58
10. Hail, Kill and Die 3:57
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Albert Lamoureux
 
Albert Lamoureux
La parution d’un nouvel album du groupe Manowar a souvent créé beaucoup d’anticipation dans le passé et ‘The Lord Of Steel’ n’y fait pas exception. Fidèle à leurs récentes habitudes, il s’écoule encore une fois cinq longues années avant que le groupe nous offre un nouvel album. Suivant le décès de Scott Columbus en 2011, le groupe se tourne vers Donnie Hamzik, celui qui avait été remplacé par Scott en 1983.

L’écoute de l’album s’entame avec la pièce titre (The Lord Of Steel). Son rythme est entrainant et la puissante mélodie de guitare nous place en terrain connu. Cependant, c’est le son démesuré de la basse de Joey DeMaio qui retient toute l’attention. Premièrement, le son de sa basse contient tellement de distorsion qu’il est difficile de distinguer toutes les notes qu’il joue. Deuxièmement, il enterre presque tout sauf la voix d’Eric Adams. Tout n’est pas perdu, car la musique est extrêmement lourde et rapide comparativement à ce que le groupe nous offre sur le reste de l’album. Les paroles du titre ‘Manowarriors’ sont aussi profondes que l’image que propage le groupe. Malgré cela, la mélodie est entrainante et bien structurée, il est dommage que Joey vole la vedette à Karl Logan tout au long de la pièce et surtout lors de son ‘solo’ de guitare. Nous retrouvons un peu plus de conviction dans la musique sur le titre ‘Born In A Grave’. Le refrain est simple et saura faire participer la foule lors des concerts et nous ne pouvons passer sous silence l‘excellent solo de guitare qui réussit à nous faire oublier l’omniprésence de la basse pour un court moment. Le groupe excelle encore une fois avec une superbe ballade (Righteous Glory) qui met en évidence l’émotion véhiculée par la prestation vocale d’Eric. La pièce ‘Touch The Sky’ est une autre bonne composition, mais il lui manque un peu de vigueur afin de se démarquer des autres compositions génériques que l’on retrouve sur l’album. Je ne sais pas si le groupe essaie d’innover, mais le titre ‘Black List’ manque totalement d’entrain. Certes, la mélodie est plus lugubre, mais cela ne fonctionne pas du tout pour le groupe. Avec le dynamisme de la section rythmique, la pièce ‘Expandable’ est légèrement meilleure, mais ce n’est guère mieux. Heureusement pour nous que l’on retrouve quelques bonnes pièces en fin d’album. ‘El Gringo’ a été écrite pour le film du même nom et nous offre un style musical digne des meilleurs moments du groupe. Le travail d’Eric à la guitare y est simplement phénoménal. En plus de nous offrir une mélodie aux racines blues, ce dernier nous livre un autre excellent solo. Le titre ‘Annihilation’ contient une mélodie plus directe et agressive qui laisse beaucoup de place à la voix d’Eric. Quant à la dernière pièce (Hail, Kill and Die), elle est peu intéressante sauf pour énumérer tous les titres d’albums du groupe…

Depuis un certain temps, Manowar nous offre des albums moins épiques que par le passé et ‘The Lord Of Steel’ continue dans cette direction. Mais ce qui est le plus triste dans tout cela, c’est de voir que Joey a pris cinq longues années pour nous offrir ces compositions sans vie et très génériques. Je sais que personne ne peut dire quoi faire aux rois du métal, mais pour le bien de leur musique, quelqu’un devrait se risquer à se lever pour leur indiquer la bonne direction, et par le fait même, empêcher Joey d’être le producteur d’un autre album…



  Note de MU : 5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau