Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2467
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Estradasphere
Album: Palace Of Mirror
Estradasphere est un groupe de métal expérimental/ Progressif des États-Unis. Formé de six membres aux talents multiples côté instruments, Estradasphere nous présente un album avec un style bien...
Groupe: Devin Townsend Project
Album: Epicloud
C’est encore avec un manque d’objectivité total que je m’élance vers une analyse d’un album de Devin Townsend. Le considérant comme un musicien parfait depuis de nombreuses décennies...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Devin Townsend Project
 Album: Epicloud (2012)
Note:
9.8/10
Style : Rock

Compagnie : InsideOut

Format : CD

Liste des pistes :

01. “Effervescent!“
02. “True North“
03. “Lucky Animals“
04. “Liberation“
05. “Where We Belong“
06. “Save Our Now“
07. “Kingdom“
08. “Divine“
09. “Grace“
10. “More!“
11. “Lessons“
12. “Hold On“
13. “Angel“
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
C’est encore avec un manque d’objectivité total que je m’élance vers une analyse d’un album de Devin Townsend. Le considérant comme un musicien parfait depuis de nombreuses décennies (au moins depuis 7 !) je me dois quand même me mettre en mode analytique pour faire la critique de cet album qu’est Epicloud.

Lors de l’entrevue que Devin nous a accordée dernièrement, il expliquait que cet album se voulait comme un retour à une formule plus brute, moins de flafla progressif et donc, un album de rock standard où l’on n’a pas à se casser la tête musicalement pour en faire l’écoute et lui, pour le produire. Il est vrai que les quatre dernières offrandes de Townsend pouvaient être perçues comme étant un véritable casse-tête pour lui, et pour l’auditeur de surcroit mais avec Epicloud, nous pouvons confirmer que son objectif est atteint. Mais pas dans l’optique où ce disque est dépouillé de tout artifice musical, non.

Après la chorale semi-Gospel qui se laisse aller sur Effervescent ! (qui me rappelle étrangement l’introduction de Road to Nowhere de Talking Heads !) c’est l’énergique True North qui met, justement, la table pour ce disque qui est rempli de belles surprises musicales qui surprendront les amateurs et les non-initiés.

Effectivement, c’est du rock à la base. Pop même à quelques reprises comme sur Save Our NowDevin et Anneke nous font la cours de façon très caramelleuse. Je pousserais même le jeu en disant qu’une influence d’un certain groupe suédois, du nom d’ABBA, se laisse sentir sur cette pièce grâce à une maitrise exceptionnelle de la facette pop du domaine rock. Ce petit bijou surprend par sa facilité, sa beauté musicale et son aisance à nous rester dans la mémoire. Parlant de vers d’oreille, Lucky Animals, qui se veut le premier extrait de l’album, est un autre bon exemple. Mon fils qui n’a pas encore 3 ans fredonne le refrain depuis deux semaines à qui veut l’entendre ! À la base, Devin lui-même affirme que cette chanson est un tantinet ridicule mais combien accrocheuse avec un refrain facilement mémorisable mais qui possède une bonne base rythmique, encore une fois très rock.

« Accessible » est un terme qui pourrait se coller à ce disque mais pas en indiquant une philosophie de marketing qui nous proposerait que le type ait vendu son âme à une corporation en échange d’une popularité mondiale soudaine car malgré une propension à la ritournelle facilement apprise se glisse quelques moments plus rigoureux musicalement comme la reprise de Kingdom, parue sur Physicist à l’époque ainsi que More ! qui se veut une chanson virulente plutôt métallique mais avec une belle chimie qui comprend la voix angélique d’Anneke. Est-ce que cette dernière agit en tant que muse ou de source d’inspiration pour Devin ?

La portion qui nous amourache est aussi bien représentée sur Epicloud avec des pièces à faire brûler les briquets lors des concerts en plus de créer des vagues de mains à l’unisson. La preuve a été présentée lors du passage du DTP dernièrement, grâce à la pièce Where We Belong. Aussi, il ne faut pas sous-estimer une chanson comme Angel qui pourrait offrir le même genre de pratique de la part des amateurs... attention aux brûlures sur les pouces !

Avec des arrangements sublimes (écoutez-le avec des écouteurs pour bien entendre la panoplie de cuivres, les effets de claviers et les nombreuses voix subtiles apposées en nombreuses couches !) vous serez transportés aisément par cet album de Devin Townsend que certains scribes perçoivent comme étant son plus intéressant, son plus complet et même, son meilleur !

Pour ce qui est de moi-même, est-ce son meilleur ? Hum… Difficile à dire mais une chose est certaine; la barre est haute pour le suivant !

www.hevydevy.com





  Note de MU : 9.8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau