Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2476
Nouvelles: 27667
Entrevues: 117
Critiques en Vrak
Groupe: Midnattsol
Album: Where Twilight Dwells
Midnattsol est un groupe de la Norvège qui a été créé en 2002. Il met en vedette Carmen Elise Espanaes (vocal), elle est la soeur de Liv Kristine Espanaes, Daniel Droste (guitare), Christian Hector...
Groupe: Naglfar
Album: Harvest
Naglfar est l’un des plus vieux groupes de la scène Black/Death suédoise toujours actif. Leur début remonte à l’époque glorieuse de Dissection, Sacramentum et autre grand nom de cette scène, et...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Les Discrets
 Album: Ariettes Oubliées... (2012)
Note:
8.0/10
Style : Post Rock

Compagnie : Prophecy

Format : CD

Liste des pistes :

1. Linceul d’hiver
2. La Traversée
3. Le Mouvement perpétuel
4. Ariettes oubliées I : Je devine à travers un
murmure...
5. La Nuit muette
6. Au Creux de l’hiver
7. Après l‘ Ombre
8. Les Regrets
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
Deuxième enregistrement pour cette formation française qui est difficile à catégoriser. Si vous êtes un amateur de shoegaze, d’Alcest et d’Explosions in the Sky, ce groupe risque de vous plaire grâce aux mélodies mélancoliques offertes sur ce disque. C’est très flottant comme ambiance musicale, nous sommes passager d’une orbe céleste qui flotte entre les planètes…

C’est très éclectique musicalement, planant comme sur cette épopée du nom de La Traversée qui laisse entrevoir quelques guitares un peu plus rock par instants mais généralement, ce sont plutôt des lampées de Cocteau Twins qui nous viennent en tête grâce aux voix avec une palette musicale colorée de quelques touches brunâtres au niveau des guitares.

Si vous ne devez pas vous fier à une pochette en général, c’est le contraire avec ce disque du groupe Les Discrets car ca demeure très terreux, grisonnant et louvoyant… mais pas dans un sens rébarbatif. Même en gardant le cap pendant de longues minutes sur des instants plus intenses, le groupe bifurque régulièrement dans certaines chansons, question de changer la charge dramatique à l’intérieur de la pièce. C’est pourquoi une chanson comme Le Mouvement perpétuel nous offre la possibilité de passer de l’accablement le plus profond aux prises de conscience qui nous permettent de voir la lumière au bout d’un tunnel sombre. La guitare langoureuse qui ouvre Ariettes oubliées I : Je devine à travers un murmure... nous berce lentement vers une acceptation de notre sort musical qui se retrouvera dans les méandres plus claustrophobes du reste de la chanson qui se versera, langoureusement vers la pièce la plus pimpante de l’album, La nuit muette.

Ce petit frère qui épaule Alcest régulièrement, car Fursy Tessier (illustrateur et tête pensante du groupe) et Winterhalter (percussions) sont deux musiciens du groupe mené par Neige en mode concert. Il est donc évident qu’un rapprochement sonore peut se faire facilement mais il demeure que la facture sonore de la formation Les Discrets est beaucoup plus alternative que métallique si je me dois de comparer.

Ouverture d’esprit plus que béante pour l’écoute de cet album car il faut maitriser certaines connaissances et apprécier de nombreux artistes irréguliers pour pouvoir entrer dans la torpeur musicale que peut créer ce groupe génial !

www.lesdiscrets.com





  Note de MU : 8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau