Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2467
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Obliveon
Album: From This Day Forward
Ayant marqué la scène metal québécoise dans les années 90, les Montréalais de Obliveon proposent en 2007 cette nouvelle édition de l'album "From This Day Forward" sur Prodisk. Dans un style...
Groupe: Pain of Salvation
Album: Road Salt Two
Il s’est écoulé un peu plus d’un depuis la parution de l’album ‘Road Salt One’. Le groupe suédois Pain Of Salvation revient à la charge avec le second volet de ce concept musical qui est tout...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Marilyn Manson
 Album: Born Villain (2012)
Note:
8.5/10
Style :

Compagnie : Cooking Vinyl Records/Hell

Format : CD

Liste des pistes :

01. Hey, Cruel World
02. No Reflection
03. Pistol Whipped
04. Overneath the Path of Misery
05. Slo-Mo-Tion
06. The Gardener
07. The Flowers of Evil
08. Children of Cain
09. Disengaged
10. Lay Down Your Goddamn Arms
11. Murders Are Getting Prettier Every Day
12. Born Villain
13. Breaking the Same Old Ground
14. You're So Vain
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Marc Desgagné
 
Marc Desgagné
Après plusieurs années avec Interscope Records, Marilyn Manson a décide d'y aller seul sur son propre label, Hell. Au début de Mai 2012, Marilyn Manson lance son huitième album, "Born Villain". Contrairement aux critiques très mitigées des derniers albums ("Eat Me, Drink Me" 2007 et "The High End of Low" 2009), il fallait s'attendre à beaucoup de changements sur "Born Villain".

Et c'est ce que nous avons eu avec le retour de Twiggy Ramirez et le départ de Ginger Fish en février 2011.

Les membres sur ce disque sont:
Marilyn Manson - chant, paroles, guitares, production, direction artistique, design
Twiggy – guitare, basse guitare, claviers
Chris Vrenna – claviers, synthétiseur, programmation, percussion
Fred Sablan – basse, guitare

Il ne faut pas oublier non plus la reprise de Carly Simon, "You're So Vain", où nous pouvons entendre Johnny Deep à la guitare. Bref, tout était vraiment en place pour nous donner un petit quelque chose de bien spécial. Twiggy a mentionné en entrevue que nous aurions un album un petit peu plus punk rock que "Mechanical Animals". On doit lui donner ce lien, parce que c'est l'impression qu'on a en écoutant l'album. Dès le début de "Hey, Cruel World", on s'aperçoit que Manson semble avoir retrouver les éléments sonores qui ont fait sa marque dans le passé. Une sonorité légèrement déstabilisante avec des paroles/narration de Manson, je dois avouer que ça demeure toujours unique. Que ce soit pour le mieux ou le pire, leur approche up-tempo sur plusieurs titres est souvent contre-balancée par l'ajout d'effets sonores et de petits changements de rythme. "No Reflection" représente un peu ce résultat, qui devrait satisfaire surtout les vieux fans. Même s'il y a quelques passages pour "catchy", on revient dans la tourmente de Marilyn Manson, et c'est probablement dans ces scénarios qu'il excerce le mieux sa voix et son talent en production. Aucune idée si le tout est vraiment lié à une limite forcée par les compagnies de disques, mais il nous offre du matériel plus poussé que les dernières années. Peut-être parce que le disque donne l'impression de combiner "Portrait Of American Family", "Mechanical Animals" et "The Golden Age of Grotesque", mais une chose est certaine, l'ambiance est revenue malsaine et plus sombre.

À ce niveau, vous pouvez écouter le début narratif de "The Gardener", qui est très différence de ce à quoi il nous a habitué. Elle s'oriente plus à une sorte de grunge/old school avec toute l'atmosphère troublée typique de ses productions. Une belle tentative! Une autre belle entrée en matière sur "The Flowers of Evil", qui continue le petit film d'horreur proposé par Manson à travers ses ambiances, ses narrations et ses textes. La majorité des titres ont leur touche personnelle, leur élément unique, alors je vous recommande fortement de faire comme les premiers albums de Manson, soit de commencer du début jusqu'à la fin sans pause. Contrairement à ses derniers albums, ce n'est pas un disque avec seulement un ou deux gros simples et que vous pouviez facilement passer quelques pièces. Sur "Born Villain", c'est comme à l'ancienne, on doit l'écouter quelques fois au complet pour bien "vivre" l'album. Dernier détail, "You're So Vain" risque de servir de simple comme l'a été "Beautiful People". À un moindre niveau, certes, mais il possède le son (en plus de la présence de Johnny Deep) pour avoir son lot d'attention et amener les auditeurs vers l'album.

Ce n'est certainement pas un de ses classiques, mais sans contredit son meilleur depuis 10 ans. Un excellent retour de Manson!



  Note de MU : 8.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau