Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2467
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Nostradameus
Album: The Prophet Of Evil
Je me suis acheté « The Prophet of Evil » de Nostradameus après avoir écouté une seule chanson au magasin de disque. Il faut dire ce qui a aidé ma décision fut de savoir que l’album ait été...
Groupe: Alex Beyrodt
Album: Voodoo Circle
Alex Beyrodt est l’un des membres de Silent Force, il est aussi guitariste de tournée de Primal Fear et ex-Sinner . Voodoo Circle est son premier album solo. Pour l’occasion, il s’est entouré...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Insomnium
 Album: One For Sorrow (2011)
Note:
8.0/10
Style : Death Metal Melodic

Compagnie : Century Media

Format : CD

Liste des pistes :

1. Inertia
2. Through the Shadows
3. Song of the Blackest Bird
4. Only One Who Waits
5. Unsung
6. Every Hour Wounds
7. Decoherence
8. Lay the Ghost to Rest
9. Regain the Fire
10. One for Sorrow
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
Groupe phare de la scène du death mélodique et dépressif de l’Europe, Insomnium est maintenant sur Century Media après quelques années avec Candlelight mais demeure énigmatique pour le public nord-américain car c’est trop frisquet, froid et frigorifique comme sonorité, trop climat nordique. Donc, c’est idéal pour la populace de chez-nous, n’est-ce pas?

Sur ce disque, le groupe offre la suite logique de l’album précédent, Across the Dark, ce qui veut dire une musique plutôt lasse mais avec quelques pompes vigoureuses qui peut plaire aux amateurs du vieux Paradise Lost ainsi qu’Amorphis. La dimension harmonieuse du groupe se fait sentir dès les premières pièces comme sur Meandering Through the Shadows, Song of the Blackest Bird et Only One Who Waits. Mais de mon côté, c’est lorsque le groupe est en dépression qu’il vient me chercher beaucoup plus, comme sur Unsung avec ses guitares renfrognées, la douleur ressentie dans le riff principal et la voix plus tendue. Même phénomène avec Decoherence qui en plus, offre une introduction plus acoustique qui nous laisse imaginer un paysage pittoresque d’un lac finlandais. La partie à la guitare acoustique se fond agréablement avec quelques percussions électroniques en plus d’un subtil clavier. Cette pièce semble séparer l’album en deux parties distinctes, question de bien enligner la suivante, Lay the Ghost to Rest qui est de facture lancinante elle aussi avec son riff épique et sa partie acoustique dans la partie médiane.

Sur Regain the Fire, c’est un tantinet plus pimpant quoique cette chanson nous amène vers la fin de l’album qui va se terminer sur les notes plus que mélancolique de One for Sorrow, superbe pièce musicale qui combine les deux types de voix présentes dans le groupe. Cette dernière dose d’accablement est la bienvenue car c’est ce que l’on recherche dans ce groupe qui, malgré quelques instants pimpants, demeure très atrabilaire dans ses compositions.

Dépression saisonnière non-incluse!

www.facebook.com/insomniumofficial





  Note de MU : 8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau