Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2467
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Requiem
Album: The Arrival
Requiem, ce petit groupe de Finlande qui mettait en vente leur premier album en 2002, "The Arrival". Pour ce premier disque, la formation était composée de Arto Räisälä (Guitare), Jari Huttunen...
Groupe: Human Carnage
Album: Feast Of Darkness
Créé à Granby en 1999, le groupe death metal Human Carnage sort son nouveau EP en mai 2009, 'Feast Of Darkness' via Stabwound Industries. Cette compagnie est dirigée par le bassiste du groupe,...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Thrice
 Album: Major/Minor (2011)
Note:
7.0/10
Style : Post-Hardcore

Compagnie : Vagrant/Universal

Format : CD

Liste des pistes :

1. Yellow Belly
2. Promises
3. Blinded
4. Cataracts
5. Call It In The Air
6. Treading Paper
7. Blur
8. Words In The Water
9. Listen Through Me
10. Anthology
11. Disarmed
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
Thrice, drôle d’analyse en ce moment car le groupe a récemment annoncé qu’il prenait une certaine « pause », question de remettre les pendules à l’heure. Je me souviens d’avoir vu et entendu ce groupe en ouverture des Deftones à l’auditorium de Verdun, ça fait un bail, en 2003 je crois ! Je n’ai jamais suivi le groupe par la suite, manque d’intérêt j’imagine. J’ai reçu ce disque, l’ai mis dans mon lecteur dans ma voiture, ce qui fait office de bureau dans mon cas.

Surpris par la première chanson Yellow Belly qui sonnait comme une pièce oubliée de Louder Than Love de Soundgarden. Comme introduction, nous y allons aisément mais de mémoire, il me semblait que Thrice était plus bruyant. Par la suite, le tout est revenu à ce que je m’attendais ; un mélange adorable de guitares aux sonorités emplies de distorsion, des cadences précises aux percussions et une voix sensible, qui peut même rappeler un certain Bono du début des années 80 mais qui, par le fait même, peut s’emporter aux confins de la performance charivarique !

Il est évident que l’album n’est pas à la vitesse excessive tout au long des 11 chansons mais comme exercice de style et de maturité musicale, le tout peut être décrit comme réussi. Je me suis enligné deux albums précédents, The Artist in the Ambulance et The Illusion of Safety (une recommandation d’un méga-fan du groupe) pour pouvoir mieux comparer l’évolution car effectivement, la sonorité a effectivement bien évolué.

Il est évident que le groupe est moins bruyant qu’à l’époque mais je crois que le public de base du groupe ne peut pas être entièrement déstabilisé par des chansons comme Cataracts ou Blur car elles demeurent très vigoureuses mais certains peuvent sentir l’emmerdement les gagner sur des chansons comme Treading Paper, avec une rythmique trop langoureuse ou Disarmed, qui se veut trop charmante.

Plus harmonieux comme disque, il est évident que le groupe a misé sur une production plus claire et précise, question de pouvoir évoluer musicalement avec le groupe. Maintenant, de classer cet enregistrement dans la catégorie punk aux tendances post-hardcore émotive, pas certain…

Juste rock, ça fais-tu ?



www.thrice.net





  Note de MU : 7/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau