Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2467
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Biopsyhoz
Album: Sperm Period
Biopsyhoz, de très étranges personnages nous venant de la Russie avec un metal industriel psychotique. Découvert par Samuel Falardeau de MetalUniverse.net, le groupe semble pratiquement inconnu en...
Groupe: Van Der Graaf Generator
Album: Live In Concert At Metropolis Studios
Comme vous le saviez peut-être, le générateur de Van der Graaf est une machine électrostatique qui peut vous faire dresser le poil des bras. Eh bien, sachez que la formation britannique qui lui a...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Fallstaf
 Album: Bastard Sons of a Pure Breed (2011)
Note:
6.5/10
Style : MetalCore

Compagnie : Indépendant

Format : CD

Liste des pistes :

Dark Days
The Cost
Eulogy
Not Welcome
Pull The Knife
My Demons (acoustic version)
10 Years In Flames
The Hounds
Fuck The Fence
My Demons
Violent As Violence Can Be

MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
En utilisant le nom d’un épicurien tiré d’une pièce de Shakespeare, en l’occurrence de Sir John Falstaff dans Henry IV, ma curiosité était piquée. Ce groupe montréalais a joué avec la façon d’écrire le nom versus la version originale mais il reste que c’est un choix de nom de groupe qui me plaît si l’on compare avec tous les groupes de la scène métallique qui se laissent aller pitoyablement avec leurs noms qui se retrouvent, bien souvent, dans le modèle suivant :

« Verbe+The+Nom commun»

Donc, Fallstaf détonne du lot avec ce choix de nom très original! Mais musicalement, il en est quoi ? Le groupe s’autoproclame comme étant les pourvoyeurs d’un style de métal portant le titre de Brass Métal, un genre qui combien le métal et les cuivres.

En guise de comparaison, je dirais que Fallstaf fait d’énormes clins d’œil à des groupes comme Mighty Mighty Bosstones, Glueleg et Arseniq 33 tant qu’à l’utilisation des cuivres mais comme livraison sonique, c’est plus lourd que les groupes susmentionnés car avant tout, ce groupe est métal à la base. Et un métal plutôt près de la facture nord-américaine habituelle, avec des guitares opaques, un chanteur aux intonations contrariées et une basse qui suit les impulsions des percussions.

Ce qui créé un véritable rideau coloré est évidement la présence des cuivres, le trombone pour ce groupe. L’ajout de cet instrument non-conventionnel apporte une dimension intéressante car, à la base, Fallstaf ne propose rien de vraiment exceptionnel ou de révolutionnaire au métal, quoique l’ajout du trombone joue en leur faveur.

Les chansons les plus intéressantes sur ce premier disque sont The Hounds qui semble être une pièce qui nous démontre le groupe en pleine possession de ses moyens, Eulogy quant à elle ajoute une bonne dose de basse qui roule au maximum avec le trombone qui ajoute une certaine richesse à la chanson. Sur My Demons, en version acustique, le groupe met de côté l’originalité pour y aller avec une portion acoustique qui propose une chanson un peu moins étonnante et qui a une facette très rock-balade si l’on compare avec sa vraie version qui détonne beaucoup plus.

Avec un album qui propose une réalisation tout à fait correcte de la part de Kevin Jardine de Slaves on Dope, Fallstaf risque de faire tourner quelques têtes grâce à l’élément curiosité lors d’un concert par exemple. Il est certain que le groupe n’est pas la révélation que l’on attendait, ce n’est pas le prochain Voïvod ou le successeur de Cryptopsy, loin de là! Ce disque est honorable pour une production indépendante de chez nous mais il demeure que quelques failles restent à calfeutrer comme la présence très linéaire de la voix qui manque de variance et le fait de rester dans les ornières du métal trop américain.

Fallstaf possède un élément fantastique à exploiter en la présence excentrique d’un instrument du nom de trombone. Pour votre prochaine galette, il ne reste plus qu’à exploiter à fond cet élément en faisant fi de ce que le public nord-américain désire!

En spectacle le samedi 22 octobre au Café Chaos de Montréal!

www.reverbnation.com/fallstaf





  Note de MU : 6.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau