Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2467
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: HateSphere
Album: Serpent Smiles And Killer Eyes
Personnellement, j'ai découvert HateSphere avec "The Sickness Within" en 2005. Deux ans plus tard, le groupe offre "Serpent Smiles and Killer Eyes" sur SPV. Pas nécessairement une réelle nouveauté en...
Groupe: Forgotten Tales
Album: The Promise
The Promise, voici le titre du premier album du groupe québécois Forgotten Tales. Comptant 1 album à leur actif et bientôt un deuxième, cet excellent groupe d'ici mérite vraiment d'être découvert. Il...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Pentagram
 Album: Last Rites (2011)
Note:
7.0/10
Style : Heavy Metal

Compagnie : Metal Blade

Format : CD

Liste des pistes :

Treat Me Right
Call the Man
Into the Ground
8
Everything's Turning to Night
Windmills and Chimes
American Dream
Walk in Blue Light

MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
Survivant ou zombie de la vie, Bobby Liebling est toute une bibitte! Ce musicien américain possède tous les vices possibles : multi toxicomane, manipulateur, débalancé et borderline ! Si vous croyez que Keith Richards est un type qui a l’air déglingué, c’est que vous ne connaissez pas Liebling !

Après de nombreuses tentatives, ce groupe culte n’a jamais atteint le succès tant escompté se reléguant aux petits circuits, les concerts miteux et les contrats de disques douteux. Formation instable, surtout en relation avec le caractère imprévisible de Liebling, toutes les opportunités auraient pu leur tomber dessus mais sans jamais vraiment se présenter. Pendant des années, drogue et déchéance étaient au menu de Liebling qui était en mode autodestruction, tout en habitant toujours chez ses parents !

Il a fallu l’intervention d’un gars du nom de Sean Pelletier, un employé de Relapse Records, pour remettre du plomb dans la caboche de Liebling. Ce jeune homme carbure au son de Pentagram, groupe obscur qui a tout de même lancé de bons albums à la fin des années 70 et début 80, et il désire fortement que Liebling reprenne du service avec son groupe, question de réessayer une nouvelle fois de tâter le marché métallique !

Il ne fut pas facile pour Liebling d’accepter, ce dernier se terrant dans sa chambre chez ses parents. Il ne faisait que consommer des tonnes et des tonnes de drogue tout en frottant sa collection de vinyles en se rappelant de l’époque où Pentagram avait une certaine notoriété. C’est donc avec une certaine vigueur que Pelletier a réussi à le convaincre à reprendre cette bête par les cornes et il ne fut pas facile de convaincre Victor Griffin, l’acolyte principal de Liebling à l’époque et maintenant grand chef du groupe Place of Skulls.

Mais comme par magie, le tout s’est concrétisé ! Le résultat est cet album du nom de Last Rites qui est composé de matériel accumulé par Liebling au cours des années, certaines pièces datant des années ’70 !

Et comment sonne le nouvel album venant d’un groupe ayant vécu autant d’épreuves ?

Étrangement… bien ! Les amateurs du vieux doom métal seront ravis d’entendre cette production de Pentagram car nous sommes en présence d’éléments harmonieux, pesants et d’une voix solide qui vient d’un homme qui s’est probablement shooté l’équivalent d’une récolte annuelle du cartel de Medellín !

Bien entendu, Pentagram n’est pas un groupe qui a une sonorité très contemporaine. Pour la dimension lourde, c’est avec des chansons comme Everything's Turning to Night, Into the Ground, Call the Man et Nothing Left que vous devez vous tourner. Par contre, une chanson plus pausée se retrouve sur ce disque, c’est Windmills and Chimes qui aurait un certain potentiel radiophonique…mais radio très baladeuse, on s’entend !

Le personnage dépasse-t-il le groupe ? Veut-on découvrir ou écouter Pentagram car son chanteur est une véritable loque humaine qui fait passer Ozzy Osbourne pour un membre de Mensa ?

De base, il reste que Pentagram est un groupe de doom métal de la vieille époque et qui a encore sa place dans l’univers métalloïde car ce disque possède toutes les bonnes qualités d’un album exaltant dans ce sous-domaine métallique.

Un documentaire sur la vie de Liebling est en préparation (voyez l'extrait plus bas... vous risquez d'être sous le choc) le résultat devrait en surprendre plus d’un quoiqu’en attendant, sa musique demeure une excellente raison de rocker… comme à la belle époque!

www.myspace.com/thepentagramarchives





Extrait du documentaire sur Bobby Liebling





  Note de MU : 7/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau