Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2467
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Humanoid
Album: Remembering Universe
Humanoid est un groupe de Progressif Ambiant qui est le fruit de l’esprit créatif de Mathieu Marcotte, reconnu pour ses performances avec Spasme et plus récemment avec Augury. Il a su s’entourer...
Groupe: SuddenFlames
Album: Death Might Be Late
SuddenFlames est finalement de retour sur le marché québécois en nous présentant son tout nouvel album ‘Death Might Be Late’. Les musiciens qui composent aujourd’hui cette formation sont...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Nevermore
 Album: The Obsidian Conspiracy (2010)
Note:
5.5/10
Style : Progressive Thrash Metal

Compagnie : Century Media

Format : CD

Liste des pistes :

01. The Termination Proclamation
02. Your Poison Throne
03. Moonrise (Through Mirrors of Death)
04. And the Maiden Spoke
05. Emptiness Unobstructed
06. The Blue Marble and the New Soul
07. Without Morals
08. The Day You Built the Wall
09. She Comes in Colors
10. The Obsidian Conspiracy
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Marc Desgagné
 
Marc Desgagné
Pour sa septième offrande, "The Obsidian Conspiracy", le groupe thrash metal progressif demeure avec un alignement intact. Outre l'ajout du batteur Van Williams en 1994, tous les autres membres étaient présents dès la création en 1992. Cependant, il y a eu une rotation dans le rôle de second guitariste, le dernier était Steve Smyth (2004-2007). Sur ce nouveau disque, Loomis est seul en tant que guitariste. Pendant la pause entre "This Godless Endeavor" en 2005 et "The Obsidian Conspiracy" en 2010, le chanteur Warrel Dane a profité de l'occasion pour rendre disponible son premier album solo, "Praises to the War Machine" (2008). Sur "The Obsidian Conspiracy", on retrouve encore une fois la voix toujours aussi particulière de Dane, ainsi que l'excellent jeu à la guitare de Jeff Loomis et le bassiste Jim Sheppard.

Premièrement, il faut noter un changement visible dans la sonorité de Nevermore. Même s'il garde une influence de la sonorité apportée sur "This Godless Endeavor", il s'éloigne de ses albums précédents tels que "Dead Heart In A Dead World" et "Dreaming Neon Black". On le voit rapidement avec des pièces comme "Emptiness Unobstructed" et la très progressive "The Blue Marble and the New Soul", l'ère où la combinaison thrash metal est plutôt disparu. Il y a quelques petits éclats sur "Moonrise (Through Mirrors of Death)" et la pièce éponyme "The Obsidian Conspiracy", Nevermore se limite à apporter une bonne dose de mélodique et l'accent progressif tiré du rock/metal mélodique devient courant sur l'album. J'ajouterais probablement "And the Maiden Spoke" au clin d'oeil à l'époque plus thrash metal.

Étant habitué à une fougue énergique et dévastatrice de la part de la formation, je dois avouer que je n'accroche pas autant aux titres. La présence de plusieurs parties calmes et mélodiques, qui se ressemblent un petit trop par moment, détruit un peu la vision générale que nous pouvons avoir de Nevermore. En fait, j'ai l'impression d'entendre beaucoup plus la base de Nevermore sur le disque solo "Praises to the War Machine" au lieu de me le faire offrir sur "The Obsidian Conspiracy". Ceci indique peut-être que Dane désirait garder l'agressivité, parfois psychotique, qui a fait la force de Nevermore, tandis que les autres membres optaient plus pour l'aspect progressif et mélodique.

En général, l'album "The Obsidian Conspiracy" se débrouille bien dans un certain créneau, mais ce n'est certainement pas à quoi nous pouvions nous attendre. Sur les disques précédents, les titres étaient beaucoup diversifiés et plus percutants. Lorsque Nevermore décide de se défouler dans ce qu'il fait de mieux, il nous donne encore d'excellents titres. L'enfant disparu de l'album est sans aucun doute "Moonrise (Through Mirrors of Death)". Il semble si seul, le petit rebel, en espérant qu'il puisse influencer les autres pour le prochain album.

À écouter pour "Moonrise (Through Mirrors of Death)", "And the Maiden Spoke" et "The Obsidian Conspiracy".

MySpace: http://www.myspace.com/nevermorefans


  Note de MU : 5.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau