Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2475
Nouvelles: 27667
Entrevues: 117
Critiques en Vrak
Groupe: Downfall of Gaia
Album: Suffocating in the Swarm of Cranes
C’est toujours bon de voir un groupe allemand faire la barbe aux formations américaines dans un genre qu’ils privilégient. Dans l’amalgame du néo-métal/post métal/sludge/post-hardcore qui...
Groupe: Nails
Album: Abandon All Life
Autant de dommage en si peu de temps, c’est ce que cette production de Kurt Ballou propose car avec 10 chansons en 17 minutes, c’est loin d’être fastidieux. Grindcore très salaud, ce...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Seventh Seal
 Album: The Black Dragon's Eyes (2003)
Note:
8.7/10
Style : Power Metal

Compagnie : Adrenaline Records

Format : Demo

Liste des pistes :

01. The Ways of the World 
02. The Black Dragon's Eyes  
03. Only a Dream  
04. Living for Honour (The Gladiator)  
05. Midnight Train  
06. Riding the Waves  
07. The Unicorn  
08. Nightly Rainbow  
09. Thundersteel (reprise de Riot)  
10. I'm Alive (reprise d'Helloween)
 
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Frederic Lair
 
Sans vouloir céder au jeu réducteur des étiquettes ( toute fois inévitable lorsqu’il s’agit de définir un groupe aux yeux de celui qui ne le connaît pas ), j’ai pour habitude de ranger les albums en trois grandes catégories : ceux dont la production, le contenu tant que le contenant semblent irréprochables ( généralement, de grands groupes dont la route paraît être un rail tout droit tracé ), ceux situés dans la juste moyenne ( une grande partie de la production actuelle ), et ceux fleurant l’amateurisme ( au sens noble du terme ) et dont les balbutiements sentent bon la sincérité.




Certes, ce ne sont jamais des albums exempts de défauts, mais ce sont ces mêmes imperfections qui en font des albums vrais et humains, pleins de fougue, bref... des albums ayant une âme !
Combien de groupes, aujourd’hui devenus grands et respectables, ont perdu ce petit quelque chose qui les rendait magiques ?!?
Pour ma part, je suis friand de ces premiers albums... les suites, meilleures soient elles, me laissent souvent sur ma faim. Je préfère mille fois les tentatives héroïques aux grosses productions huilées... affaire de goût !




SEVENTH SEAL fait partie de ces « petits » groupes sans prétention démesurée qui, sans révolutionner le power metal ( loin de là !!! ) rafraichisse et apporte leur contribution à un style par leur ardeur et leur simple désir ( plaisir ?!? ) de jouer, comme ont pu le faire avant eux les « jeunes » groupes qu’étaient DARK MOOR, ANGRA ou bien même HELLOWEEN époque « Walls of Jericho » !!!
Attention, je le répête, il ne s’agit pas là de « chef d’œuvre », mais de sincérité...




SEVENTH SEAL joue un power metal rapide et mélodique, toujours juste, d’inspiration Maidenienne ( cf. le break musical au milieu du premier morceau « the ways of the world » ! ), dans la veine du métal que l’on jouait dans les années 80, pimenté par la voix claire et puissante de sa chanteuse Chiara LUCI ( DARK MOOR, ou même FORGOTTEN TALES ne sont décidément pas loin !!! ) qui lui donne toute sa force et son caractère.




La production, laissée au soin de Franck Andiver ( ex-LABYRINTH et nombreux autres groupes en Italie ) est puissante et propre, et met parfaitement en avant les harmonies du chant et des guitares.
Des guitares, qui sans réinventer le style, se montrent incisives et très présentes, tant au niveau des solis que des riffs ( ce sont souvent elles qui amènent la référence à Maiden de part certains plans parfois un peu proches... sic ! )




Il ne reste plus à l’auditeur qu’à se laisser emporter par les 10 titres qui déboulent et composent cet album trépidant.
A noter que le rythme ne redescend qu’à la huitième chanson ( une ballade qui pour ma part ne me laisse pas insensible, que ce soit par sa mélodie ou la voix vraiment superbe de Chiara Luci ), pour repartir de plus belle avec la reprise de RIOT « Thundersteel » ( dont je ne connais pas l’originale ) et finir avec celle de HELLOWEEN « I’m alive » ( que je connais ;) et qui n’a nullement à palir face à son ainée ! ) Quelle pêche !!! Impossible de ne pas repartir gonflée à bloc après ça.




Donc, une voix entêtante, de belles guitares, une production plus que correcte, des mélodies imparables, de l’énergie... bref, voilà de quoi rendre l’amateur de power metal que je suis heureux... et pour longtemps. Essayez... je serai surpris que vous n’y succombiez pas également !



  Note de MU : 8.7/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau