Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2467
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Horna
Album: Sotahuuto
Horna, qui signifie abysse, est originaire de Finlande. Très prolifique, le groupe a produit pas moins de 30 albums, EP, splits, etc., depuis 1993, année de sa création. Leur dernier album est sorti...
Groupe: Shadyon
Album: Shadyon
La scène heavy metal française semble continuer à se tailler un chemin sur le marché. Avec l'aide de la compagnie Brennus Music, ils parviennent à avoir l'appui qu'ils ont besoin. C'est de cette...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: MGMT
 Album: Congratulations (2010)
Note:
7.5/10
Style : Pop Rock

Compagnie : Columbia

Format : CD

Liste des pistes :

1) It’s Working 

2) Song for Dan Treacy
3) Someone’s Missing
4) Flash Delirium
5) I Found a Whistle
6) Siberian Breaks
7) Brian Eno
8) Lady Dada’s Nightmare
9) Congratulations

MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Léa Chantereau
 
L’album Congratulations des MGMT (Make Great Music Today) était très attendu depuis le succès de leur premier album, Oracular Spectacular en 2008.

Les neuf morceaux sont assez longs en général (plus de quatre minutes), surtout Siberian Breacks, qui ne dure pas moins de douze minutes (il faut oser, en ces temps d’éphémérité!), et pendant lequel on ne s’ennuie pas (enfin pas trop), en partie grâce aux changements de rythmique, d’ambiance, bref de nombreuses ruptures… donc plusieurs morceaux en un seul.
L’identité sonore de ce groupe est due en majeure partie à l’utilisation systématique de synthétiseurs. Ceux utilisés sur Flash Delirium et Song for Dan Treacy (en référence au groupe Television Personalities) rappellent notamment le groupe Madness. Et les influences ne s’arrêtent pas là. Cet album sonne très « Beatles » et « Pink Floyd ». Il a donc quelque chose de nostalgique, une réminiscence du passé, tout en étant bien ancré dans le monde contemporain.

Le travail sur les voix est également à soulever. Pal mal d’effets sont utilisés, et les backs sont assez bien travaillés.

On ne remarquera pas ici de tube évident tel que le « Time to prétend » de leur premier album mais je pense que c’est bon signe. Les parties expérimentales font également la différence d’avec leur premier album. On aime ou on n’aime pas, mais ils ont au moins le mérite de ne pas etre restés dans les chemins de facilité qu’ils avaient commencé à se tracer en 2008.
Les applaudissements à la fin du dernier morceau éponyme, sont donc bien mérités pour ce groupe new yorkais, qui a pris beaucoup de risques ici, mais a réussi à créer un album original et plein d’audace, il est d’ailleurs surprenant que Sony Music ai accepté de le sortir. Car même si certaines chansons sont accessibles, d’autres demeurent difficiles à appréhender et requièrent plusieurs écoutes.

À noter une pochette (faite par un de leur ami) des plus particulière, à l’esthétisme, disons, discutable



  Note de MU : 7.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau