Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2469
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Blaze
Album: As Live As It Gets
Ahhhh !! Un live de Blaze, enfin ! Toujours décrié pour ses performances scéniques pas au top avec Maiden et sur sa première tournée solo, Blaze décide d0enfoncer définitivement le clou en sortant un...
Groupe: Angra
Album: Temple of Shadows
ANGRA existe bien depuis 1991 mais mon intérêt envers ce groupe, à cette époque, m'avait simplement amené à en accepter l'existence mais tout s'arrêtait là pour ma part. Les premiers morceaux...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Lita Ford
 Album: Wicked Wonderland (2009)
Note:
6.8/10
Style : Rock

Compagnie : JLRG Entertainment

Format : CD

Liste des pistes :

01. Crave
02. Piece (Hell Yeah)
03. Patriotic S.O.B.
04. Scream 4 Me
05. Inside
06. Wicked Wonderland
07. Indulge
08. Love
09. Betrayal
10. Sacred
11. Truth
12. Everything
13. Bed
14. Garden (Bonus)
15. Push (Bonus)
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Albert Lamoureux
 
Albert Lamoureux
Pour plusieurs, le nom de Lita Ford évoque les souvenirs des chansons ‘Close My Eyes Forever’ et ‘Kiss Me Deadly’ qui se trouvait sur l’album ‘Lita’, paru en 1988. Lita Ford est maintenant mariée avec Jim Gillette le chanteur du groupe ‘Nitro’. Après 15 ans sur une ile dans les caraïbes à élever leurs deux enfants, Lita et Jim unissent leurs efforts sur un nouvel album intitulé ‘Wicked Wonderland’.

Dès les premières notes de la pièce ‘Crave’, on remarque que la lourdeur est le mot d’ordre pour cet album. On remarque aussi que la voix de Jim est plus présente que celle de Lita. On retrouve tout de même un beau mélange des deux voix pendant le refrain, mais nous sommes loin du rock classique auquel Lita nous avait habitués par le passé. Nous avons droit à un peu plus de guitares sur ‘Hell Yeah’, mais c’est encore une fois la voix de Jim et les inspirations musicales de style industriel qui retiennent l’attention. On ne peut passer sous silence la ressemblance entre le refrain et celui de ‘Stranglehold’ de Ted Nugent. La voix de Lita se retrouve enfin au premier plan sur la composition ‘Patriotic SOB’. La musique est mélodique et centrée sur la guitare, même s’il y a beaucoup d’électronique en fond de plan. Cependant, le refrain fait drôlement penser au titre ‘Sister of Pain’ de Vince Neil, tant au niveau de la mélodie que des mots. ‘Scream 4 Me’ est une autre belle composition dans laquelle Lita brille de tous ses feux, autant à la voix qu’à la guitare. On dirait que l’absence de Jim lui permet de s’épanouir pleinement. Une belle réussite qui devrait plaire aux amateurs durant les concerts. Au lieu de nous offrir de belles mélodies à la guitare, nous avons droit à des effets électroniques de toutes sortes sur les compositions ‘Wicked Wonderland’, ‘Indulge’ et ‘Love’. Ces dernières auraient certainement été améliorées par des sons naturels et moins d’électronique. ‘Betrayal’ est l’une des meilleures compositions à connotation moderne que l’on retrouve sur l’album. La mélodie est entrainante et contient plusieurs changements de rythmes. La voix muselée de Jim est cependant le point faible de cette pièce. Le titre se termine avec un beau solo de guitare à la Hendrix. ‘Sacred’ est mélancolique tout en restant mélodique. La production naturelle et aérée contribue au succès de cette composition. Il est dommage que le reste de l’album n’ait pas eu droit à ce même privilège. Nous retrouvons l’équilibre parfait entre l’ancien et le nouveau style de Lita sur la composition ‘Truth’. L’absence de Jim permet encore une fois à Lita de prendre charge autant à la voix qu’à la guitare tout au long de la pièce.

‘Wicked Wonderland’ contient une musique mature, sombre et lourde à connotation sexuelle. On peut aimer le son moderne de l’album, mais les extravagances électroniques sont plus nuisibles que bénéfiques sur la majorité des compositions. Un style plus naturel, aéré et centré sur la guitare de Lita aurait certainement été préféré par les amateurs de longue date. L’addition de la voix de Jim est une bonne idée, mais trop souvent elle restreint celle de Lita et prend même le rôle principal à plusieurs reprises. Les quelques passages de guitares sont très bons, il suffit d’écouter la fin de la pièce ‘Bed’ ou ‘Push’ pour voir que Lita n’a rien perdu de son style énergétique à la guitare. Après 15 ans d’absence de la scène musicale, il faudra plus que cet album pour reconquérir le cœur des amateurs, mais c’est un pas dans la bonne direction.


  Note de MU : 6.8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau