Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2469
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Angel Dust
Album: Border of Reality
J’ai découvert Angel Dust par pur hasard. Je ne connaissais pas le groupe avant de voir ce CD sur les étagères du magasin de disques. En fait, c’était une période où j’avais une légère saturation du...
Groupe: Tank
Album: Tank
J'ai bien souvent de la difficulté à accrocher sur la musique des bands ''metalcore'' qui commencent à abonder un peu partout. Ce ne fut pas vraiment différent pour celle de TANK jeune groupe...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Arsis
 Album: A Celebration of Guilt (2004)
Note:
9.0/10
Style : Death Metal

Compagnie : Willowtip Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Face of My Innocence
02. Maddening Disdain
03. Seven Whispers Fell Silent
04. Return
05. Worship Depraved
06. Carnal Ways to Recreate the Heart
07. Dust and Guilt
08. Elegant and Perverse
09. The Sadistic Motives Behind Bereavement Letters
10. Looking to Nothing
11. Wholly Night

MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Kevin Boulard
 
Lorsqu’il est question d’un duo de musicien œuvrant dans le métal, il s’agit souvent d’un projet black métal underground. Quelques réussissent à se démarquer du lot, mais souvent leur projet manque de professionnalisme et de compétence aux instruments. Quant à Arsis, le groupe œuvre dans le death métal technique. C’est en 2004 qu’il lance leur premier album, A Celebration of Guilt. Un enregistrement qui n’avait rien à envier aux plus gros noms. Leur album a vite su s’élever un cran au dessus des autres groupes de death métal américains et a permis à Arsis de s’établir comme une référence dans le genre.

James Malone est un musicien au multiple talent. Il couvre trois différents aspects de l’enregistrement, et le fait de façon remarquable. La basse reste très discrète lors de l’album, mais lorsqu’elle se fait entendre, elle est solide et agrémente bien le morceau. En second lieu, ses vocaux sont excellents. Enchaînant cris aigus et grondements, il possède une voix qui s’agence très bien au style. La clarté de son chant rend le tout très intéressant parce qu’il est possible de bien discerner les paroles. Et quant à son travail à la guitare, il est tout simplement fantastique. Des riffs originaux et accrocheurs mélangeant agressivité et complexité. Le tout ayant une touche mélodique qui n’affecte en rien la brutalité des compositions. L’autre musicien derrière Arsis, Michael Van Dyne, joue la batterie. Chaque chanson est dotée de percussion extrêmement rapide et compliquée. Rare sont les moments où Michael n’abuse pas sa double pédale ou qu’il n’effectue pas des blast beats très rapides. Son jeu est parfait pour son style de musique, cet album est décidément un excellent travail à la batterie.

Les compositions sont variées, chacune est distincte dès leurs toutes premières notes. Dès le premier morceau The Face of My Innocence, le duo démontre leur maîtrise et l’excellente qualité de leurs compositions. Aucune chanson ne mérite d’être oubliée, chacune étant un petit chef-d’œuvre. Il est un peu décevant d’entendre le tout s’arrêter seulement après 45 minutes. Il est difficile d’en choisir une favorite, mais The Face of My Innocence et Wholly Night se démarquent du lot. S’il y avait un mauvais commentaire à faire sur l’instrumental, il s’agirait la basse qui demeure quasi inaudible tout au long au long de l’album. Cependant, cela n’enlève rien à la qualité de l’album puisque la guitare est généralement au premier plan dans le métal extrême.

Somme toute, grâce à ce premier album, le groupe Arsis a réussi à se propulser au dessus de la majorité des groupes bien établis dans le genre. Des mélodies brutales et accrocheuses, des vocaux agressifs et très clairs ainsi qu’une batterie excessivement rapide y sont tous probablement pour quelque chose au succès qu’a connu A Celebration of Guilt. Bref, un impératif à posséder pour tout amateur de death métal.


  Note de MU : 9/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau