Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2471
Nouvelles: 27667
Entrevues: 116
Critiques en Vrak
Groupe: Jorn
Album: Spirit Black
Jorn Lande est très prolifique depuis les dernières années, il nous revient avec un deuxième album en autant d’années. Jorn possède l’une des meilleures voix parmi les chanteurs du monde métal. ...
Groupe: All Shall Perish
Album: The Price of Existence
All Shall Perish est un des quelques groupes qui osent mélanger death metal et hardcore. Leur premier album, Hate,Malice,Revenge , m’avait personnellement beaucoup déçu. Cependant, en 2005, deux...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Ronny Munroe
 Album: The fire within (2009)
Note:
8.3/10
Style : Heavy Metal

Compagnie : Rat Pak Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Far
02. What You Choose to Call Hell (I Call Home)
03. Deafening Hypocrisy
04. Rebuild the Ruins
05. Delirium
06. Demon Opera
07. Sea of Souls
08. Desperate Man
09. Ivory Towers
10. Evil Genius
11. Ride Me
12. Man on the Silver Mountain (Rainbow Cover)
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Albert Lamoureux
 
Albert Lamoureux
‘The Fire Within’ est le premier album solo de Ronny Munroe, chanteur du groupe Metal Church. Avec les problèmes de santé du guitariste Kurdt Vanderhoof, annulant ainsi les plans de tournées du groupe, Ronny a décidé que le temps était idéal pour mettre en œuvre ses propres idées musicales. On retrouve à ses côtés Rick Van Zandt (Rottweiller et Metal Church), Rick Pierce (TKO et Nightshade) à la guitare et Izzy Rehaume (Rottweiller) à la basse. La batterie est l’œuvre de Johnny Ringo et de David Van Zandt selon les compositions.

‘Far’ est la première pièce de l’album, elle est rapide et entrainante. On y retrouve un Ronny en très grande forme. La mélodie des guitares supporte très bien sa voix. Comme introduction à l’album, on ne peut demander mieux. Suit ‘’What You Choose To Call Hell (I Call Home)’, une autre pièce rapide mettant en évidence la section rythmique. Le solo de guitare est un autre fait marquant de cette composition et est l’œuvre de Michael Wilton (Queensrÿche). La pièce ‘Delirium’ est sombre tout en étant rapide et ayant une mélodie accrocheuse. La section rythmique est encore une fois mise en valeur avec quelques changements de style en cour de route. On retrouve une mélodie qui fera hocher la tête et lever les poings sur ‘Demon Opera’. Le refrain est puissant et fera des ravages lors des concerts. Une des très bonnes compositions de l’album ans sans aucun doute ‘Across The Sea Of Souls’. On pourrait dire qu’elle est la power ballad de l’album. La voix de Ronny est pleine d’émotions, la mélodie nous remémore Queenrÿche à son apogée. Il n’est donc pas surprenant de voir que le solo de guitare est encore une fois l’œuvre de Michael Wilton. ‘Desperate Man’ à un sujet plus personnel pour Ronny, elle raconte en quelque sorte son cheminement comme musicien. On y retrouve un beau mélange de guitares électriques et acoustiques. Une guitare très lourde nous attend sur ‘Ivory Tower’. La voix de Ronny est plus agressive et plus polyvalente que sur les autres compositions, allant même jusqu’à pousser quelques cris ici et là. La section rythmique est un peu saccadée et donne une sensation de gravir les marches de la tour en question. Parlant de la polyvalence de la voix de Ronny, ‘Evil Genius’ en est un autre exemple. On pourrait facilement imaginer cette composition sur l’album Chemical Wedding de Bruce Dickinson. ‘Ride Me’ est une autre composition rapide et endiablée qui aura sa place lors des concerts. Le très bon solo de guitare de Randy Cooper (Texas Hippie Coalition) est un autre point qui fait de cette composition une très bonne chanson. La dernière pièce de l’album a un caractère spécial pour Ronny. En effet, c’est à l’écoute de ‘Man On The Silver Mountain’ de Rainbow qu’il a changé de vocation musicale, délaissant la batterie pour le chant. Ronny ne fait pas seulement une simple interprétation de cette très bonne pièce, mais réussit à mettre son style en valeur sans perdre l’essence de la version originale, un vrai bijou.

Évidemment, les comparaisons avec Metal Church sont inévitables, mais avec cet album Ronny démontre qu’il est capable de créer sa propre musique selon sa vision. Les pièces sont plus rapides et la musique plus diversifiée. Mission accomplie, ‘The Fire Within’ est un album qui mérite d’être écouté.


  Note de MU : 8.3/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau